Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Table ronde de la ministre tenue en 2006 aux termes de la Loi sur les espèces en péril

   ligne Horizonal

Table ronde de la Ministre

tenue en 2006 aux termes de la

Loi sur les espèces en péril

ligne Horizonal

Les 6 et 7 décembre 2006

Gatineau (Québec) 

Résumé du compte rendu


Abrégé

La première table ronde de la ministre en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) a eu lieu les 6 et 7décembre 2006. Cette table ronde avait pour objectif de soulever des discussions parmi les participants au sujet de l’amélioration de la conservation des espèces ainsi que de la protection et du rétablissement des espèces en péril, notamment le rôle de la LEP à cet égard. Au total, 110 personnes qui composaient un vaste échantillon représentatif de la société canadienne y ont participé et ont fourni des recommandations à des fins de considération par le ministre[1] de l’Environnement.

Compte tenu du grand nombre de participants et de leur diversité et étant donné la portée et la complexité des thèmes abordés, les recommandations n’étaient consensuelles.

Le présent rapport décrit les recommandations formulées au cours de la table ronde. Elles ont été transcrites telles qu’elles ont été formulées lors des discussions. Ce rapport résume également le compte rendu et comprend une brève introduction de la table ronde ainsi que ses objectifs et sa structure.  Un aperçu des présentations et des discussions afférentes lors de la première et de la deuxième journée. les recommandations découlant des discussions, les prochaines étapes du processus de la table ronde, un résumé des messages clés exprimés par les participants lors de la séance plénière de clôture y sont ajoutés. On trouve également dans les annexes une liste des participants, les recommandations préliminaires, les résumés des commentaires contextuels des participants lors de la séance plénière ainsi que les résultats de l’évaluation du processus de la table ronde effectuée par les participants.

 

Introduction (historique et contexte)

La Loi sur les espèces en péril (LEP) stipule que le ministre de l’Environnement doit organiser, au moins tous les deux ans, une table ronde réunissant les personnes concernées par les questions de protection des espèces sauvages en péril au Canada de sorte qu’il soit informé à cet égard. La première table ronde de la ministre en vertu de la LEP a eu lieu les 6 et 7 décembre 2006 à Gatineau, au Québec. La Loi exige que le ministre[2] réponde aux recommandations écrites issues de la table ronde dans les 180 jours suivant leur réception.

En reconnaissant que le rôle et les responsabilités de la conservation des espèces en péril sont largement répartis, 110 participants qui composaient un vaste échantillon représentatif de la société canadienne ont participé à la table ronde. Parmi ces représentants, on trouvait des personnes associées aux gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux; aux administrations régionales et municipales; aux peuples et aux organisations autochtones; aux collectivités; aux groupes industriels et aux groupes d’entreprises (y compris les groupes qui utilisent ou qui extraient des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables); aux milieux universitaires; aux groupes de défense des intérêts publics (y compris les groupes environnementaux et de conservation); à la Jeunesse (la liste des participants se trouve à l’annexe 1).

Les représentants d’Environnement Canada, de Pêches et Océans Canada et de l’Agence Parcs Canada (les ministères fédéraux principaux) ont préparé l’ordre du jour, notamment les thèmes abordés et la structure de la table ronde, ainsi qu’un document de discussion détaillé. Ces documents ont été éclairés par des discussions avec le personnel des gouvernements provinciaux et territoriaux et avec plusieurs personnes et organismes concernés par la conservation et la protection des espèces sauvages. 


[1] Il convient de mentionner qu’un changement ministériel a eu lieu le 4 janvier 2007. La ministre Rona Ambrose est depuis remplacé par le ministre John Baird.

[2] Il convient de mentionner qu’un changement ministériel a eu lieu le 4 janvier 2007. La ministre Rona Ambrose est depuis remplacée par le ministre John Baird.

Introduction