Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de l’azolle du Mexique (Azolla mexicana) au Canada - 2017 [Proposition]

Loi sur les espèces en péril
Série de Programmes de rétablissement

Adoption en vertu de l’article 44 de la LEP

Azolle du Mexique

Photo of Azolle du Mexique
Source : © Ozarks Regional Herbarium, photo de Paul Redfearn

Partie 1 – Table des matières

Liste des figures

  • Figure 1. L’habitat essentiel de l’azolle du Mexique se trouve dans les polygones ombrés en jaune, là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones jaunes détaillés montrent les zones renfermant l’habitat essentiel de la population no 1 – Little Fort, au nord du mont Loveway (88,3 ha), et de la population no 3 – 1,8 km au sud-est du mont Loveway (3,8 ha). Les carrés du quadrillage UTM de 1 km × 1 km superposés sur cette carte font partie du système de quadrillage national de référence utilisé au Canada et mettent en évidence l’emplacement géographique général de l’habitat essentiel. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 2. L’habitat essentiel de l’azolle du Mexique se trouve dans les polygones ombrés en jaune, là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones jaunes détaillés montrent les zones renfermant l’habitat essentiel de la population no 2 – au sud de Little Fort (20,1 ha). Les carrés de 1 km × 1 km du quadrillage UTM superposés sur cette carte font partie du système de quadrillage national de référence utilisé au Canada et mettent en évidence l’emplacement géographique général de l’habitat essentiel. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 3. L’habitat essentiel de l’azolle du Mexique se trouve dans les polygones ombrés en jaune, là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Le polygone jaune détaillé montre la zone renfermant l’habitat essentiel de la population no 5 – ruisseau Chinook (0,8 ha). Les carrés du quadrillage UTM de 1 km × 1 km superposés sur cette carte font partie du système de quadrillage national de référence utilisé au Canada et mettent en évidence l’emplacement géographique général de l’habitat essentiel. Les zones à l’extérieur du polygone jaune ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 4. L’habitat essentiel de l’azolle du Mexique se trouve dans les polygones ombrés en jaune, là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones jaunes détaillés montrent les zones renfermant l’habitat essentiel de la population no 6 – Tappen, lac Shuswap (5,2 ha). Les carrés du quadrillage UTM de 1 km × 1 km superposés sur cette carte font partie du système de quadrillage national de référence utilisé au Canada et mettent en évidence l’emplacement géographique général de l’habitat essentiel. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 5. L’habitat essentiel de l’azolle du Mexique se trouve dans les polygones ombrés en jaune, là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones jaunes détaillés montrent les zones renfermant l’habitat essentiel de la population no 7 – Salmon Arm (31,1 ha). Les carrés du quadrillage UTM de 1 km ×1 km superposés sur cette carte font partie du système de quadrillage national de référence utilisé au Canada et mettent en évidence l’emplacement géographique général de l’habitat essentiel. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 6. L’habitat essentiel de l’azolle du Mexique se trouve dans les polygones ombrés en jaune, là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Le polygone jaune détaillé montre la zone renfermant l’habitat essentiel de la population no 9 – 2,7 km à l’ouest de Cambie (5,2 ha). Les carrés du quadrillage UTM de 1 km × 1 km superposés sur cette carte font partie du système de quadrillage national de référence utilisé au Canada et mettent en évidence l’emplacement géographique général de l’habitat essentiel. Les zones à l’extérieur du polygone jaune ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 7. L’habitat essentiel de l’azolle du Mexique se trouve dans les polygones ombrés en jaune, là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones jaunes détaillés montrent les zones renfermant l’habitat essentiel de la population no 10 – Vernon (10,9 ha). Les carrés du quadrillage UTM de 1 km × 1 km superposés sur cette carte font partie du système de quadrillage national de référence utilisé au Canada et mettent en évidence l’emplacement géographique général de l’habitat essentiel. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.

Liste des tableaux

  • Tableau 1. Résumé des éléments biophysiques, des fonctions et des attributs essentiels de l’habitat de l’azolle du Mexique en Colombie-Britannique.
  • Tableau 2. Exemples d’activités susceptibles d’entraîner la destruction de l’habitat essentiel de l’azolle du Mexique. Les numéros des menaces correspondent aux catégories du système unifié de classification des menaces IUCN-CMP (CMP, 2010).

Partie 2 – Table des matières

Liste des tableaux

  • Tableau 1. Sommaire des populations d'azolle du Mexique en Colombie-Britannique (B.C. Conservation Data Centre, 2015).
  • Tableau 2. Sommaire des éléments, des fonctions et des attributs essentiels de l'habitat de l'azolle du Mexique en Colombie-Britannique (données regroupées par Environnement et Changement climatique Canada, 2015).
  • Tableau 3. Tableau de classification des menaces pour l'azolle du Mexique en Colombie-Britannique.
  • Tableau 4. Mesures de rétablissement de l'azolle du Mexique.

Liste des figures

  • Figure 1. Azolle du Mexique, Little Fort, Colombie-Britannique (Jamie Fenneman).
  • Figure 2. Aire de répartition nord-américaine de l’azolle du Mexique (COSEWIC, 2008).
  • Figure 3. Aire de répartition de l’azolle du Mexique en Colombie-Britannique. Les sous-populations sont regroupées à l’intérieur des populations par souci de visibilité (B.C. Conservation Data Centre, 2015).
Introduction