Raie épineuse

Consultations sur l’inscription en vertu de la Loi sur les espèces en péril

Sommaire de l'information et sondage pour les consultations sur l'inscription de la raie épineuse comme espèce préoccupante à la Liste des espèces en péril – Veuillez SVP fournir vos commentaires d’ici le 23 juillet 2015.

Consultation

Faites connaître votre opinion

La Loi sur les espèces en péril (LEP) du Canada garantit la protection juridique des espèces sauvages en péril afin de conserver la diversité biologique. Elle reconnaît également que tous les Canadiens et les Canadiennes ont un rôle à jouer dans la conservation des espèces sauvages.

Avant de prendre une décision concernant l'ajout ou non de la raie épineuse (Amblyraja radiata) à la Liste des espèces en péril, nous aimerions avoir votre opinion, vos commentaires et vos suggestions au sujet des impacts écologiques, culturels et économiques pouvant découler de l'inscription ou de la non-inscription de cette espèce en vertu de la LEP.

Inscription d'une espèce sur la Liste des espèces en péril

Le processus d'inscription d'une espèce en vertu de la LEP du Canada comprend plusieurs étapes : il commence avec l’évaluation de la situation par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) pour se terminer par une décision du gouvernement du Canada d’ajouter ou non l’espèce à la Liste des espèces en péril. Des consultations publiques sont menées pour connaître les opinions des Canadiennes et des Canadiens. Elles sont une étape importante du processus d’inscription.

Quelques faits sur la raie épineuse

La raie épineuse est un poisson aplati au corps en forme de disque couvert d'épines avec une queue fine (figure 1). Elle fait partie de la classe des Chondrichthyens, qui englobe toutes les espèces de requins et de raies. La raie épineuse est une espèce indigène de l’Atlantique Nord, et c'est la raie la plus largement répandue et la plus abondante. Dans les eaux canadiennes, son aire de répartition est continue, s'étendant de la baie de Baffin au banc Georges en englobant le détroit de Davis, le plateau du Labrador, les Grands Bancs, le golfe du Saint-Laurent, le plateau néo-écossais et la baie de Fundy (figure 2), à des profondeurs très diverses. Les agrégations les plus fortes dans ces eaux se situent au sud des Grands Bancs, au large de Terre-Neuve, et dans la partie est du plateau néo-écossais.

La raie épineuse se distingue des autres espèces de raies habitant les eaux canadiennes principalement par la présence d’une rangée de 11 à 19 grandes épines sur la ligne médiane du dos et de la queue. La croissance de cette raie est lente et elle atteint la maturité à un âge tardif; seules quelques-unes des capsules d’œufs à coquille dure (« oreillers de mer ») qu'elle produit parviennent à survivre chaque année. L’âge moyen de la raie épineuse à la maturité est de 11 ans, et sa durée de vie est d'au moins 20 à 30 ans.

Raie épineuse
Figure 1.  Raie épineuse.

Illustration d'une raie épineuse vue de profil. Il s'agit d'un poisson aplati au corps en forme de disque recouvert d'épines avec une queue fine. Cette espèce se distingue des autres espèces de raies habitant les eaux canadiennes principalement par la présence d'une rangée de 11 à 19 grandes épines sur la ligne médiane du dos et la queue. La couleur du dos est très variable selon les individus, allant de taches noires à bords jaunes sur un fond brun clair à une couleur brun foncé presque uniforme. La face ventrale du corps est uniformément blanche, mais elle peut parfois porter quelques petites taches foncées non symétriques.

Répartition de la raie épineuse
Figure 2. Répartition de la raie épineuse dans les eaux canadiennes (carte adaptée de COSEPAC 2012).

Carte illustrant l'aire de répartition canadienne de la raie épineuse. Dans les eaux canadiennes, l'aire de répartition de la raie épineuse est continue, s'étendant de la baie de Baffin au banc Georges, en englobant le détroit de Davis, le plateau du Labrador, les Grands Bancs, le golfe du Saint-Laurent, le plateau néo-écossais et la baie de Fundy. Cette carte a été adaptée de l'Évaluation et du Rapport de situation 2012 du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) sur la raie épineuse (Amblyraja radiata) au Canada.

Qui a donné le statut d'espèce préoccupante à la raie épineuse?

Le COSEPAC, un comité indépendant composé de spécialistes, évalue les espèces sauvages qui risquent de disparaître du Canada. Il évalue la situation selon les meilleurs renseignements disponibles, notamment des données scientifiques, des connaissances écologiques locales et le savoir traditionnel des peuples autochtones. Le COSEPAC a évalué la raie épineuse du Canada atlantique en mai 2012 et l'a désignée comme espèce préoccupante.

Pourquoi la raie épineuse est-elle en péril?

Le COSEPAC a conclu que les menaces pesant sur la raie épineuse incluent les pêches dirigées et les prises accessoires. Ce poisson à croissance lente et à maturité tardive a vu la population de la partie sud de son aire de répartition décliner de manière importante, conjointement avec une diminution de l'étendue de cette aire. Ce déclin se poursuit malgré une baisse de la mortalité par la pêche. À l'inverse, l'abondance des individus matures dans la partie nord de l'aire de répartition a augmenté, s'approchant des niveaux d'abondance observés au début des relevés de recherche menés par Pêches et Océans Canada (milieu des années 1970). C'est la raison pour laquelle, malgré que le déclin de la population dans la partie sud de l'aire de répartition et la diminution de l'étendue de cette dernière soient préoccupants, cette espèce ne répond pas aux critères du COSEPAC pour être désignée comme espèce menacée.

Nous aimerions recevoir vos commentaires sur les impacts potentiels de l'ajout ou non de la raie épineuse comme espèce préoccupante à la Liste des espèces en péril.

Vos commentaires sont importants.

Veuillez répondre au sondage : nous voulons connaître votre opinion.

Si l'espèce était inscrite à la liste de la Loi sur les espèces en péril...

Si la raie épineuse était inscrite comme espèce préoccupante, les interdictions prévues à la LEP (par exemple, de tuer, de blesser et de capturer) ne s'appliqueraient pas. Toutefois, l'inscription entraînerait l'élaboration d'un plan de gestion qui comprendrait des mesures de conservation pour cette espèce dans les eaux canadiennes.

Vous pouvez obtenir une copie de l'Évaluation et du Rapport de situation du COSEPAC de 2012 sur la raie épineuse, ainsi que d'autres renseignements, en consultant le Registre public des espèces en péril.

Références

COSEPAC. 2012. Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Raie épineuse Amblyraja radiata au Canada. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Ottawa. ix + 75 p.

 

Merci d'avoir rempli ce sondage.     

Programme des espèces en péril   
Pêches et Océans  Canada 
C.P. 5667
St. John’s (T.-N.-L.)  A1C 5X1
Télécopieur : (709) 772-5562
Courriel : saranl-leptnl@dfo-mpo.gc.ca