Description de l’habitat essentiel de l’aristide à rameaux basilaires dans le parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne du Canada

L’aristide à rameaux basilaires (Aristida basiramea) est inscrite comme espèce en voie de disparition à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril. L’aristide à rameaux basilaires est une plante filiforme de 30 à 60 cm de hauteur dont les feuilles sont très étroites. C’est une plante annuelle que l’on retrouve sur les terres sablonneuses arides et dénudées en Ontario et au Québec, ainsi que dans les habitats couverts de végétation associés à ces terres, comme les fossés de bord de route et les champs en friche. Le Plan d’action pour l’aristide à rameaux basilaires (Aristida basiramea) en Ontario définit l’habitat essentiel de l’espèce dans certains secteurs, notamment dans un parc national.

Avis est par la présente donné, conformément au paragraphe 58(2) de la Loi sur les espèces en péril, que, 90 jours après publication du présent avis, le paragraphe 58(1) de la Loi sera applicable à l’habitat essentiel de l’aristide à rameaux basilaires -- défini dans le plan d’action pour cette espèce qui est inscrite au Registre public des espèces en péril -- qui se trouve dans les limites du parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne du Canada, telles qu’elles sont décrites à l’annexe 1 de la Loi sur les parcs nationaux du Canada.

La directrice d’unité de gestion
Unité de gestion de la baie Georgienne et de l’Est de l’Ontario

KATHERINE PATTERSON