Description de l'habitat essentiel de l'hydrocotyle à ombelle dans le parc national Kejimkujik du Canada

AGENCE PARCS CANADA

LOI SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL

Description de l’habitat essentiel de l’hydrocotyle à ombelle dans le parc national Kejimkujik du Canada

L’hydrocotyle à ombelle (Hydrocotyle umbellata) figure à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril à titre d’espèce menacée. Il s’agit d’une petite plante vasculaire faisant partie d’un groupe plus large d’espèces non reliées sur le plan taxonomique et appelé flore de la plaine côtière de l’Atlantique. L’habitat essentiel de l’hydrocotyle à ombelle est défini dans le programme de rétablissement et plan de gestion plurispécifiques pour la flore de la plaine côtière de l’Atlantique au Canada.

Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 58(2) de la Loi sur les espèces en péril, que l’habitat essentiel de l’hydrocotyle à ombelle dans le parc national Kejimkujik du Canada comprend toutes les parties de la rive du lac Kejimkujik (tel qu’il est indiqué sur la carte 21 A/6 de la collection du Système national de référence cartographique [Édition 93-E-1, publiée en 1999]) possédant les caractéristiques biophysiques suivantes : rives larges de faible gradient et peu inclinées, bande étroite au-dessus ou au-dessous de la ligne d’eau (où le niveau de l’eau fluctue), substrat sablonneux ou gravier fin, sol acide et faible en nutriments et fluctuations naturelles du niveau de l’eau. Cette description s’applique à la fois aux habitats occupés et aux habitats inoccupés, étant donné que les populations d’hydrocotyle à ombelle présentes sur les rives du lac Kejimkujik se déplacent et que de nouveaux secteurs sont colonisés naturellement au fil du temps dans les habitats propices.

À l’échelle de l’individu, l’habitat essentiel est défini comme étant non seulement la zone de la rive qu’occupent les individus, mais également le prolongement de cette zone, dans la mesure où les principales caractéristiques de la région immédiate où poussent les individus sont toujours présentes. Cette définition de l’habitat essentiel convient aux secteurs où l’on trouve l’hydrocotyle à ombelle, mais qui ne possèdent pas les caractéristiques biophysiques énumérées dans le paragraphe précédent. Pour plus de détails sur l’habitat essentiel de l’hydrocotyle à ombelle, consulter le site Web du Registre public des espèces en péril.

La directrice
Unité de gestion de la Nouvelle-Écosse continentale
Agence Parcs Canada
LINDA FRANK

[45-1-o]

| Page d'introduction |