Sommaire de l'information pour la consultation sur l'inscription du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton sur la Liste des espèces en péril de la Loi sur les espèces en péril

Saumon de l'Atlantique - Est du Cap-Breton

De janvier 2014 à mars 2014

À l'heure actuelle, des centaines d'espèces sauvages risquent de disparaître au Canada. Certaines de ces espèces sont des symboles de nos diverses cultures et de notre patrimoine; certaines figurent parmi les dernières du genre au monde. Elles jouent cependant toutes un rôle essentiel dans les environnements dans lesquels nous vivons.

Consultation relative au saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton

Nous aimerions recevoir vos commentaires sur les bienfaits ou les impacts potentiels de l'inscription du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton sur la Liste des espèces en péril de la Loi sur les espèces en péril. La Loi vise à prévenir la disparition d'espèces sauvages, à assurer le rétablissement de celles-ci et à conserver la diversité biologique.

Le présent sommaire comprend des renseignements sur le saumon de l'Atlantique et la Loi sur les espèces en péril. Vous trouverez également un questionnaire dans lequel vous pouvez donner vos commentaires.

Faits sur le saumon de l'Atlantique

Le saumon de l'Atlantique fraie en eau douce, généralement dans la même rivière où il est né. Les juvéniles passent d’une a huit années dans l'eau douce avant de migrer vers l'eau salée de l'Atlantique Nord. Après une période en mer d'une à quatre années, les adultes reviennent frayer dans l'eau douce. Les rivières ou les ruisseaux à saumon sont généralement clairs et frais avec un fond rocheux, de gravier et de galets.

Le groupe de population de l'est du Cap-Breton

Le saumon de l'Atlantique manifeste généralement des adaptations propres à la rivière dans laquelle il est né (p. ex. différences dans la forme du corps et le comportement), ce qui a permis au Comité sur la situation des espèces en péril au Canada d'identifier 16 groupes de populations différentes de saumon de l'Atlantique dans l'est du Canada. Cette consultation est axée sur l'une de ces groupes de populations, soit celle du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton, qui se trouve dans les rivières s'étendant de l'extrémité nord de l'île du Cap-Breton, le long de la côte de l'Atlantique, jusqu'à la levée de Canso. Les rivières qui se jettent dans le lac Bras d'Or font aussi partie de l'habitat de ce groupe de population.

Figure 1, intitulé Étendue du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton par rapport à trois autres populations dans la région des Maritimes du MPO. Le saumon de l’Atlantique manifeste généralement des adaptations propres à la rivière dans laquelle il est né (p. ex. différences dans la forme du corps et le comportement), ce qui a permis au Comité sur la situation des espèces en péril au Canada d’identifier 16 groupes de populations différentes de saumon de l’Atlantique dans l’est du Canada. Cette consultation est axée sur l’un de ces groupes de populations, soit celle du saumon de l’Atlantique de l’est du Cap-Breton, qui se trouve dans les rivières s’étendant de l’extrémité nord de l’île du Cap-Breton, le long de la côte de l’Atlantique, jusqu’à la levée de Canso. Les rivières qui se jettent dans le lac Bras d’Or font aussi partie de l’habitat de ce groupe de population.

Figure 1. Étendue du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton par rapport à trois autres populations dans la région des Maritimes du MPO

Pourquoi qualifie-t-on le saumon de l'Atlantique de l'est du Cap-Breton de population en voie de disparition?

L'abondance du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton a été variable. On a observé d'importants déclins dans certaines rivières indicatrices, des déclins modérés ainsi que des augmentations dans d'autres rivières. Les menaces pesant sur la persistance et le rétablissement de cette population en eau douce qui présentent un niveau élevé de préoccupation comprennent la pêche illégale et le braconnage. Les menaces dans les milieux marins et estuariens qui présentent un niveau élevé de préoccupation comprennent (sans ordre d'importance) les incertitudes quant aux cas de maladies et de parasites, la salmoniculture et les changements de l'écosystème marin (nota : les menaces ont été déterminées sans égard à des mesures d'atténuation potentielles. Par conséquent, certaines activités mentionnées ne constituent peut-être pas une menace ou peuvent être classées dans une catégorie de gravité plus faible après l'application de mesures d'atténuation).

Tableau 1, intitulé état de la population, l’abondance et l’habitat du saumon de l’est du Cap-Breton.
PopulationSituationAbondance estimée d'adultesDéclin dans l'abondanceProvinceNombre de rivières
Est du
Cap-Breton
En voie de disparition

Courant un risque imminent de disparition du pays ou de la planète
1 150 saumons dans 5 rivières indicatrices29 % sur trois générations (en fonction de cinq rivières indicatrices).

Répond aux critères des espèces en voie de disparition en raison du nombre d'individus matures peu élevé et en déclin (estimé à moins de 2 500).
Nouvelle-Écosse (rivières s'étendant de l'extrémité nord du Cap-Breton, le long de la côte de l'Atlantique, jusqu'à la levée de Canso, y compris les rivières qui se jettent dans le lac Bras d'Or)Un minimum de 46 rivières sont fréquentées par le saumon de l’Atlantique dans cette région.

Inscription d'une population sur la Liste des espèces en péril

Le processus d'inscription d'une espèce en vertu de la Loi sur les espèces en péril comporte plusieurs étapes. Il commence avec l’évaluation de la situation du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) et se termine par une décision du gouvernement d’ajouter ou non la population à la Liste des espèces en péril.

Évaluation de la situation

Le COSEPAC est un comité d'experts indépendants qui évalue et désigne les espèces sauvages risquant de disparaître du Canada. La situation de diverses populations de saumon de l'Atlantique au Canada a été évaluée en 2010. Cette évaluation était basée sur les meilleurs renseignements disponibles, y inclus des données scientifiques et des connaissances traditionnelles autochtones et de la collectivité (lorsque disponible).

Si la population est ajoutée à la Liste...

Si le saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton est désigné comme population en voie de disparition, des interdictions automatiques entreront en vigueur immédiatement et il sera illégal de tuer du saumon de l'Atlantique de ce groupe de population, de lui nuire, de le harceler, d'en capturer, d'en posséder, d'en collectionner, d'en acheter, d'en vendre ou d'en échanger. On établirait une stratégie de rétablissement et des plans d'action subséquents contenant les mesures à appliquer pour atténuer les menaces connues. L'habitat essentiel (c.-à-d. l'habitat nécessaire à la survie et au rétablissement de la population de saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton) serait également protégé après qu'il serait défini dans le cadre d'un rétablissement ou d'un plan d'action.

Situation actuelle

La population de saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton est gérée sous l'égide de la Loi sur les pêches, par l'entremise du Règlement de pêche de l'Atlantique, du Règlement de pêche des provinces maritimes et du Règlement de pêche (dispositions générales), de même qu'avec des permis accordés en vertu du Règlement sur les permis de pêche communautaires des Autochtones. En ce moment, la pêche commerciale du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton est fermée. Des allocations de pêche autochtone à des fins alimentaires, sociales et rituelles sont toutefois accordées dans la région. La pêche à la ligne récréative avec remise à l'eau est autorisée sur les rivières North, Middle et Baddeck avec des mouches munies d'un hameçon sans barbe au cours des périodes où l'eau est froide. L'habitat du saumon de l'Atlantique est actuellement protégé en vertu des dispositions sur la protection des pêches de la Loi sur les pêches.

Consultation : Faites connaître votre opinion

La Loi sur les espèces en péril reconnaît que les peuples autochtones, les groupes intéressés et tous les Canadiens ont un rôle à jouer dans la prévention de la disparition d'espèces sauvages. Avant de prendre une décision concernant l'inscription ou non de cette population de saumon de l'Atlantique sur la Liste des espèces en péril, nous aimerions avoir votre opinion, vos commentaires et vos suggestions au sujet des impacts écologiques, culturels et économiques pouvant découler de l'inscription ou de la non-inscription de cette population sur la Liste de la Loi sur les espèces en péril.

Pour obtenir une copie de l'évaluation et du rapport de situation du COSEPAC sur le saumon de l'Atlantique, ou d'autres renseignements, veuillez consulter le site du Registre public des espèces en péril.

Vos commentaires sont importants!

Saumon de l'Atlantique de l'est du Cap-Breton : espèce en voie de disparition

Nous aimerions avoir vos commentaires quant à l'inscription du saumon de l'Atlantique de l'est du Cap-Breton sur la Liste des espèces en péril de la Loi sur les espèces en péril en tant que population en voie de disparition. Si le saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton était désigné comme population en voie de disparition, des interdictions automatiques s'appliqueraient : il serait interdit de tuer du saumon de l'Atlantique de ce groupe de population, de lui nuire, de le harceler, d'en capturer, d'en prendre, d'en posséder, d'en collectionner, d'en acheter, d'en vendre ou d'en échanger. L'habitat essentiel (c.-à-d. l'habitat nécessaire à la survie et au rétablissement de la population) serait également protégé après qu'il serait défini dans une stratégie de rétablissement ou dans un plan d'action.

Vous pouvez utiliser des pages supplémentaires pour vos commentaires.

  1. Soutenez-vous l'inscription du saumon de l'Atlantique de l'est du Cap-Breton en tant que population en voie de disparition sur la Liste des espèces en péril? Si oui, pourquoi? Sinon, pourquoi? 
  2. Quels seraient les impacts environnementaux, sociaux, culturels et économiques POSITIFS potentiels de l'inscription du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton en tant que population en voie de disparition sur la Liste des espèces en péril?     
  3. Quels seraient les impacts environnementaux, sociaux, culturels et économiques NÉGATIFS potentiels de l'inscription du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton en tant que population en voie de disparition sur la Liste des espèces en péril?
  4. Dans quelle province résidez-vous?
  5. Avez-vous d'autres commentaires concernant l'inscription du saumon de l’Atlantique de l'est du Cap-Breton en tant que population en voie de disparition sur la Liste des espèces en péril?

Votre nom (facultatif) :

Nom de l'organisation, de l'industrie ou de la communauté autochtone que vous représentez (facultatif) : 

Pour soumettre vos réponses ou recevoir plus de renseignements, veuillez communiquer avec :

Division de la gestion des espèces en péril
Région des Maritimes
Pêches et Océans Canada
1, promenade Challenger
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
B2Y 4A2

Courriel
Téléphone : 866-891-0771


Merci d'avoir rempli ce questionnaire.