Méné des plaines

Cahier de consultation sur la possibilité d’ajouter l’espèce à la liste des espèces en péril ... Le méné des plaines

Statut de risque proposé : Menacée
novembre 2013

Le méné des plaines

Nom commun : Le méné des plaines
Nom scientifique : Hybognathus placitus
Statut selon la LEP : À l’étude
Statut selon COSEPAC : Menacée  (mai 2012)
La région : Saskatchewan

Figure 1. Un méné des plaines adulte (illustration © Joseph R. Tomelleri)

Description générale

Le méné des plaines (Hybognathus placitus) appartient à la famille des cyprinidés. Le méné des plaines est une des quatre espèces de Hybognathus que l’on retrouve au Canada.  Il présente les caractéristiques suivantes :

  • Ce petit poisson mesure de 50 à 90 mm de longueur, mais peut atteindre 125 mm;
  • Corps allongé et légèrement comprimé;
  • Tête courte et triangulaire;
  • Museau arrondi;
  • Yeux relativement petits;
  • Nageoires pointues plutôt qu’arrondies;
  • Dos allant de l’ocre au vert olive, les flancs argentés et le ventre blanc;
  • Poids maximum de 15 g;
  • Les mâles qui fraient développent des petites bosses (tubercules) sur la tête et le dos ainsi que sur la nageoire pectorale. Le méné des plaines peut vivre jusqu’à trois ans.

Répartition

Le méné des plaines est très répandu au centre des États-Unis, dans une zone au centre du continent allant de l’est du Nouveau-Mexique, du centre du Texas et de l’ouest de l’Arkansas vers le nord jusqu’au Dakota du Nord et au Montana. Au Canada, on a découvert la présence de méné des plaines en 2003 dans une aire restreinte au sud de la Saskatchewan comprenant un ruisseau (Rock Creek) et une partie d’un de ses affluents, Morgan Creek.

carte

Figure 2 : Répartition du méné des plaines au Canada

Habitat et cycle biologique

Le méné des plaines forme des bancs dans des rivières et des cours d’eau au fond sablonneux ou vaseux des grandes plaines centrales. Présent aussi bien dans les petites rivières que dans les fleuves, le méné des plaines préfère les eaux calmes, peu ou moyennement profondes et d’un niveau de turbidité plus ou moins élevé. Le niveau de ces cours d’eau de petite ou moyenne importance connaît des fluctuations saisonnières – sécheresse, crues soudaines, fortes précipitations – qui exigent une capacité considérable d’adaptation aux variations naturelles de la qualité de l’eau.

Le frai nécessite de courants modérés afin de maximiser la répartition à aval des œufs fécondés et d’en favoriser l’incubation. Le méné des plaines vit de deux à trois ans et fraie pour la première fois pendant sa deuxième année.  Beaucoup des poissons meurent après le frai. Le méné des plaines connaît une longue période de frai et se reproduit souvent après les périodes où le courant est le plus fort. L’activité reproductive a lieu surtout au printemps; cependant, elle a été aussi observée pendant l’été.  Les femelles portent moins de 1 000 œufs. Une fois les œufs éclos, la croissance est rapide et les juvéniles atteignent pratiquement leur taille adulte avant la fin du premier été.

Régime alimentaire

Semblable à celui du méné d’argent de l’Ouest, le régime de son cousin des plaines serait constitué de diatomées et d’algues benthiques ainsi que d’autres matières organiques provenant des débris du fond.

Menaces

L’aire de répartition de l’espèce au Canada est très restreinte; on ne l’a retrouvée qu’à un emplacement dans le sud de la Saskatchewan. Au nord de leur aire de répartition, cette région méridionale de la Saskatchewan connaît des sécheresses, des températures extrêmes et une dégradation de la qualité de l’habitat en raison des eaux d’écoulements agricoles et de l’impact potentiel des espèces envahissantes (p. ex., la carpe commune).

Espèces semblables

Le méné des plaines est l’une de sept espèces de Hybognathus que l’on retrouve en Amérique du Nord : le méné d’argent de l’Ouest (H. argyritis), le méné d’argent de l’Est (H. regius) et le méné laiton (H. hankinsoni).  Les aires de répartition du méné des plaines, du méné d’argent de l’Ouest et du méné laiton peuvent se chevaucher dans le bassin versant du Rock Creek. Le méné des plaines a d’abord été considéré comme formant une seule et même espèce, le méné d’argent du Mississippi (H. nuchalis) avec le méné d’argent de l’Ouest. D’une apparence très proche, ces trois espèces présentent de légères différences au niveau des nageoires dorsales, des écailles, des yeux et du museau.

Considérations socioéconomiques

Lorsqu’on envisage le classement d’une espèce comme espèce en péril en vertu de la Loi sur les espèces en péril,il faut en analyser les coûts et les avantages.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec le gestionnaire régional de la LEP.

Résumé de l'analyse coûts/avantages

L’analyse socio-économique vise à examiner les coûts différentiels et les avantages pour la population canadienne découlant de l’inscription du méné des plaines à la liste des espèces menacées en vertu de la Loi sur les espèces en péril.

Quand une espèce est classée en tant qu’espèce menacée au titre de la Loi sur les espèces en péril, les interdictions générales pour la protection de l’espèce entrent en vigueur. Un programme de rétablissement et un plan d’action sont préparés, l’habitat essentiel est désigné puis protégé, et un décret ministériel est appliqué, les permis ou ententes autorisant les activités représentant une menace pour une espèce sauvage inscrite sur la liste peuvent être délivrés ou conclus et des exemptions peuvent être accordées pour certaines activités permises en vertu d’un programme de rétablissement ou d’un plan d’action.

Comme le méné des plaines n’est pas un poisson faisant l’objet d’une importante pêche commerciale ou récréative, les interdictions générales ne devraient pas avoir d’incidence socio-économique différentielle importante. Par ailleurs, on prévoit que les coûts supplémentaires pour l’élaboration et la mise en œuvre du programme de rétablissement seront peu élevés. Ainsi, le classement du méné des plaines comme espèce menacée en vertu de la Loi sur les espèces en périlentraînerait des répercussions socio-économiques faibles ou négligeables.

NOTA : En 2012, des modifications à la Loi sur les pêches ont été adoptées et sont entrées en vigueur le 25 novembre 2013. Comme l’information actuelle suggère que la répartition du méné des plaines ne se chevauche pas avec les pêches commerciales, récréatives ou autochtones, la Loi sur les pêches est peu probable pour assurer la protection du méné des plaines ou son habitat.

Nous souhaitons connaître votre opinion

Ce cahier fait partie d’un processus de consultation du public visant à recueillir vos commentaires au sujet de l’inscription du méné des plaines dans la liste visée par la Loi sur les espèces en péril. Vos réponses aux questions suivantes aideront le gouvernement fédéral à prendre une décision éclairée.

Il est important que vous compreniez en quoi l’inscription proposée peut aider à la protection et au rétablissement du méné des plaines, et en quoi elle peut toucher vos activités. Étant donné que l’espèce est menacée aux termes de la Loi, les interdictions automatiques prévues dans la LEP s’appliqueraient.

Ainsi, il est interdit de tuer un individu d’une espèce disparue, en voie de disparition ou menacée, de lui nuire, de le harceler, de le posséder, de le collectionner, de l’acheter, de le vendre ou de l’échanger. Il est également interdit d’endommager ou de détruire l’habitat de ces espèces. Ces interdictions ne s’appliquent toutefois pas aux espèces préoccupantes.

Si une espèce sauvage est inscrite dans la liste des espèces disparues, en voie de disparition ou menacées de la LEP, le gouvernement fédéral est tenu d’élaborer un programme de rétablissement à son égard. Ce programme de rétablissement décrit les menaces connues pour l’espèce, définit l’habitat dont elle a besoin pour survivre et souligne les lacunes en matière de connaissances. Il fixe également un objectif de rétablissement pour l’espèce.

Si l’espèce est menacée, il faut mettre en oeuvre une stratégie de rétablissement tous les deux ans. Il y a lieu de noter que le programme de rétablissement entraîne d’autres consultations.

À propos de ce questionnaire :

Veuillez inscrire vos réponses sur les pages suivantes. Nous accueillons volontiers les commentaires, peu importe si vous participez ou non à des activités qui pourraient ou non être touchées par cette inscription.

Au besoin, veuillez utiliser des feuilles supplémentaires pour compléter vos réponses.

Veuillez retourner vos commentaires d’icile 28 février 2014 au bureau fédéral des espèces en péril à l’adresse suivante :

Gestionnaire régional de la LEP
Pêches et Océans Canada
501, University Crescent
Winnipeg (Manitoba) R3T 2N6
Courriel : fwisar@dfo-mpo.gc.ca
Numéro sans frais : 1-866-538-1609

Vous pouvez également faire parvenir vos commentaires directement au Registre de la LEP.

 

L’information que vous fournissez est importante.
Nous vous remercions du temps et des efforts que vous accordez à ce questionnaire.

Le méné des plaines : L’inscription dans la liste comme menacée

1. Êtes-vous favorable à l’inscription du méné des plaines dans la liste des espèces en péril (LEP)?

checkbox  Oui
checkbox  Non
checkbox  Indécis

Veuillez justifier votre choix.


 


 

2. Les questions suivantes nous fournissent de l’information au sujet de la valeur que vous accordez au méné des plaines. Veuillez choisir la réponse qui décrit le mieux votre opinion.

a. Je crois qu’il est important de préserver le méné des plaines pour que les générations futures puissent en profiter.

checkbox Fortement en désaccord  checkbox En désaccord  checkbox Neutre  checkbox En accord  checkbox Fortement en accord

b. Je crois que le méné des plaines joue un rôle important dans le maintien d’un écosystème sain.

checkbox Fortement en désaccord  checkbox En désaccord  checkbox Neutre  checkbox En accord  checkbox Fortement en accord

c. Je crois que le méné des plaines revêt une signification sociale ou culturelle dans ma collectivité.

checkbox Fortement en désaccord  checkbox En désaccord  checkbox Neutre  checkbox En accord  checkbox Fortement en accord

d. Je crois que le méné des plaines constitue une partie importante de notre patrimoine.

checkbox Fortement en désaccord  checkbox En désaccord  checkbox Neutre  checkbox En accord  checkbox Fortement en accord

e. Je crois que le méné des plaines constitue une source alimentaire importante.

checkbox Fortement en désaccord  checkbox En désaccord  checkbox Neutre  checkbox En accord  checkbox Fortement en accord

f. Je crois que le méné des plaines représente une valeur économique (valeur commerciale ou récréative).

checkbox Fortement en désaccord  checkbox En désaccord  checkbox Neutre  checkbox En accord  checkbox Fortement en accord

g. Je crois que le méné des plaines crée de l’emploi (par ex. tourisme) en faveur de l’économie locale.

checkbox Fortement en désaccord  checkbox En désaccord  checkbox Neutre  checkbox En accord  checkbox Fortement en accord

h. Autres? (veuillez préciser)


 


 

3. Les questions suivantes nous fournissent de l’information au sujet de la façon dont vous percevez les menaces suivantes pour le méné des plaines. Veuillez choisir la réponse qui décrit le mieux votre opinion.

a. Agriculture : Les menaces pour l’espèce comprennent la modification de l’habitat (p. ex. pollution, sédimentation, salinisation, turbidité de l’eau, réduction des niveaux d’oxygène, travaux de drainage et modification des niveaux d’eau causée par l’irrigation).

checkbox Très faible    checkbox Faible    checkbox Modérée    checkbox Grave    checkbox Très grave

b. Modification de l’écosystème (urbanisation et habitudes d’utilisation des terres) : Habitats endommagés et mauvaise qualité de l’eau découlant de l’urbanisation et des habitudes d’utilisation des terres.

checkbox Très faible    checkbox Faible    checkbox Modérée    checkbox Grave    checkbox Très grave

c. Modification de l’écosystème (urbanisation et habitudes d’utilisation des terres) : des habitats endommagés et une mauvaise qualité de l’eau découlant de l’urbanisation et des pratiques agricoles.

checkbox Très faible    checkbox Faible    checkbox Modérée    checkbox Grave    checkbox Très grave

d. Espèces envahissantes : Les menaces pour l’espèce comprennent la compétition avec les populations sauvages indigènes à l’égard des ressources et des habitats.

checkbox Très faible    checkbox Faible    checkbox Modérée    checkbox Grave    checkbox Très grave

e. Changement climatique : Les menaces pour l’espèce comprennent la modification de l’habitat (p. ex. température de l’eau, salinité, répartition de la glace, des aires d’alimentation et des aires de reproduction), les répercussions négatives sur les saisons de reproduction et la modification de la chaîne alimentaire (p. ex. espèces de plancton).

checkbox Très faible    checkbox Faible    checkbox Modérée    checkbox Grave    checkbox Très grave

f. Autre : Avez-vous d’autres commentaires au sujet de menaces possibles envers la survie ou le rétablissement du méné miroir?

checkbox Très faible    checkbox Faible    checkbox Modérée    checkbox Grave    checkbox Très grave


 

4. Les questions suivantes nous fournissent de l’information sur les répercussions qu’aura l’inscription du méné des plaines sur vous ou vos activités.

a. Selon ce que vous avez appris au sujet de la Loi sur les espèces en péril, croyez-vous que l’inscription du méné des plaines dans la liste de la LEP aurait des répercussions sur vos activités?

checkbox Aucunement    checkbox Très peu    checkbox Je ne sais pas    checkbox Un peu    checkbox Beaucoup

Pourquoi?


 


 

5. Croyez-vous que l’inscription du méné des plaines dans la liste aura des répercussions économiques, sociales ou rituelles?

checkbox Aucunement    checkbox Très peu    checkbox Je ne sais pas    checkbox Un peu    checkbox Beaucoup

De quelle façon?


 


 

6. Si vos activités étaient touchées par l’inscription du méné des plaines dans la liste, seriez-vous prêt à les modifier?

checkbox Aucunement    checkbox Très peu    checkbox Je ne sais pas    checkbox Un peu    checkbox Beaucoup

De quelle façon?


 


 

7. Tous les foyers canadiens, ainsi que les industries, déboursent pour la protection des espèces inscrites légalement dans la liste en vertu de la LEP. Combien seriez-vous prêt à débourser (en dollars canadiens) chaque année pour les efforts de conservation, de protection et de rétablissement du méné des plaines?

checkbox 0 $   checkbox 10 $   checkbox 20 $    checkbox 50 $   checkbox 100 $   checkbox plus de 100 $

 

Cette dernière section est personnelle et confidentielle. Nous reconnaissons la valeur des renseignements personnels que nous recueillons. À cette fin, nous adopterons des normes d’éthique rigoureuses en matière de protection des renseignements personnels pour nos recherches subséquentes. À moins d’avis contraire de la part du répondant, aucune information pouvant mener à son identification ne sera divulguée.

9. À quel titre avez-vous rempli ce questionnaire?

checkbox Individu    checkbox  Représentant d'un groupe

10. Où habitez-vous?

checkbox Colombie-Britannique
checkbox Alberta
checkbox Saskatchewan
checkbox Manitoba
checkbox Québec
checkbox Nouvelle-Écosse
checkbox Nouveau-Brunswick
checkbox Île-du-Prince-Édouard
checkbox Terre-Neuve-et-Labrador
checkbox Yukon
checkbox Territoires du Nord-Ouest
checkbox Nunavut
checkbox Ontario

 

11. Quel secteur représentez-vous?

checkbox Collectivité autochtone
checkbox Milieu de l’enseignement
checkbox Organisme environnemental
checkbox Secteur agricole
checkbox Secteur de la foresterie
checkbox Secteur des services professionnels
checkbox Secteur gouvernemental (préciser le niveau)
checkbox Secteur de la pêche – aquaculture
checkbox Secteur de la pêche – commerciale
checkbox Secteur de la pêche – récréative
checkbox Secteur de l’hydro-électricité
checkbox Secteur de la pêche – commerciale
checkbox Secteur du pétrole et du gaz

checkboxAutre ____________________

 

12. Quel âge avez-vous?

checkbox  Moins de 20 ans
checkbox  de 20 à 29 ans
checkbox  de 30 à 39 ans
checkbox  de 40 à 49 ans
checkbox  de 50 à 59 ans
checkbox  plus de 60 ans

 

13. Quel est votre sexe?

checkbox  Femme   checkbox  Homme

Veuillez ajouter tout commentaire ou toute préoccupation dont vous aimeriez nous faire part (vous pouvez utiliser d’autres feuilles au besoin).


 


 


 


 

Merci de prendre le temps de répondre à ce sondage.