Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Fonds autochtone pour les espèces en péril : Projets de la sixième année (2009–2010)


Région de l'Atlantique 2009–2010

La morue de la baie Gilbert préoccupe depuis un certain temps les habitants qui vivent à proximité de la ressource

L'objectif du projet est de mieux comprendre les déplacements de la population de morue de la baie Gilbert à l'extérieur de la zone de protection marine. Le projet permettra d'obtenir de l'information sur l'emplacement de la population de morue de la baie Gilbert à différents moments de l'année. Ces renseignements sont nécessaires pour limiter les prises accessoires de la morue de la baie Gilbert pendant la pêche commerciale de la population hauturière, ce qui aura une incidence majeure sur la population de morue de la baie Gilbert. La perturbation anthropique de la population sera ainsi réduite au minimum. En outre, le renforcement de la capacité est un volet essentiel du projet, car il fournira une expérience réelle de recherche et de surveillance plutôt qu'une expérience théorique en classe ou dans le cadre d'une formation.

Nation des Métis du Labrador

Développement de la capacité de la Première Nation de Miawpukek en matière d'espèces en péril

Ce projet vise à former un coordonnateur des espèces en péril pour la Première Nation de Miawpukek (PNM). Le coordonnateur doit s'occuper de tous les aspects de la Loi sur les espèces en péril (LEP) qui pourraient avoir une incidence sur les traditions, les coutumes et les moyens de subsistance de la PNM dans son territoire traditionnel. Il doit également représenter la PNM dans tous les programmes de rétablissement, communiquer l'information recueillie concernant la LEP à la collectivité locale de Miawpukek et aux membres de la communauté, promouvoir les politiques relatives à la LEP dans la Première Nation Miawpukek, avec ses dirigeants et les communautés environnantes, intégrer ces stratégies dans les plans d'utilisation des terres et des cours d'eau de la PNM, et représenter la PNM auprès d'autres conseils de gestion ou conseils consultatifs sur l'utilisation des ressources.

Première Nation de Miawpukek

Guide de collecte des connaissances traditionnelles autochtones : projet d'élaboration

Ce projet concerne la production d'un guide sur la collecte des connaissances traditionnelles autochtones (CTA), la méthode de recherche de CTA, ainsi que la collecte et le traitement des données. Ce guide contribuera au renforcement des capacités autochtones afin de coordonner et de mettre en œuvre le rassemblement de CTA sur les espèces en péril.

Première Nation de Miawpuke

Estimation de l'abondance relative des jeunes anguilles d'Amérique (civelles) dans le Gespe'gewa'gi (qui inclut la région de la rivière Miramichi, au Nouveau–Brunswick, et la partie sud de la Gaspésie)

Ce projet vise à rassembler des données sur l'abondance des jeunes anguilles d'Amérique (civelles) ou les tendances connexes dans la région du sud du golfe Saint–Laurent. Les données seront recueillies en installant des pièges dans l'habitat et des pièges à rampe, puis en comptant les civelles et en compilant l'information connexe sur leur longueur, leur poids et leur stade de pigmentation. On en connaît très peu sur les civelles. C'est pourquoi cette recherche augmentera considérablement les connaissances scientifiques sur la dynamique de la ressource et contribuera à établir une base de référence pour la gestion durable des ressources de l'espèce.

Gespe'gewaq Mi'gmaq Resource Council

Détermination des caractéristiques biologiques des anguilles d'Amérique (kataq) et de leur relation avec leur abondance dans les habitats connus du lac Bras d'or et de son bassin versant

Ce projet poursuit le travail effectué en 2008–2009 et vise à combler les lacunes actuelles des connaissances sur les civelles et les anguilles dans le bassin versant du lac Bras d'Or, en Nouvelle–Écosse. Des données seront recueillies sur la longueur, le poids et le taux de croissance de l'espèce, sur les reproducteurs, les débarquements pour la pêche vivrière, la présence, l'absence et le calendrier des parasites de la vessie natatoire, la répartition et l'abondance relative en eau douce, la qualité de l'eau, ainsi que l'abondance et l'occurrence des anguilles dans les habitats littoraux et les environnements d'eau douce. Cette information viendra s'ajouter aux connaissances traditionnelles autochtones locales pour dégager une compréhension plus complète de l'écologie des anguilles dans le lac Bras d'Or.

Grâce aux données recueillies dans le cadre de ce projet et de projets passés, des outils d'aide à la décision, en l'occurrence une application SIG sur Internet, faciliteront la protection d'importants habitats d'anguilles par la réduction des répercussions des activités humaines.

Unama'ki Institute of Natural Resources

Projet de 2009 sur la capacité de conservation des espèces d'intérêt spécial pour les autochtones (protection des dunes)

Ces travaux renforceront la protection d'un paysage patrimonial micmac, à l'écologie et à l'histoire d'une grande richesse. La MCPEI veut mettre en œuvre une approche coopérative pour protéger une zone riche en ressources écologiques, culturelles et archéologiques, qui abrite des espèces sauvages rares et en voie de disparition. Ce projet offrira de la formation aux Micmacs de l'Île–du–Prince–Édouard et renforcera leur capacité à participer à la collecte de données sur le terrain ainsi qu'à l'évaluation et à l'assainissement des habitats dans des zones sur des réserves, adjacentes aux réserves et sur certaines terres publiques, en vue de réaliser les objectifs du projet. Les espèces visées par ce projet sont l'anguille d'Amérique et le saumon atlantique.

Mi'kmaq Confederacy of PEI (MCPEI)

Répartition du fondule barré dans la partie insulaire de Terre–Neuve–et–Labrador

La Mi'kmaq Alsumk Mowimsikik Koqoey Association (MAMKA) prendra des échantillons de fondule barré dans les zones de la baie d'Espoir (Coast of Bays), de la baie des Îles et de la baie St–Georges. Des échantillons de fondule barré seront pris au hasard et suivant les occasions dans les rivières, les étangs et les estuaires le long du littoral et dans l'arrière–pays. Des nasses à vairon seront appâtées avec des craquelins salés, puis posées pendant environ 24 heures. Les endroits où le fondule barré sera échantillonné seront relevés, et des échantillons pourraient être conservés pour une consultation future. Des cartes seront dessinées pour illustrer les endroits où se trouve le fondule barré à Terre–Neuve. La MAMKAproduira également un article d'information et une page Internet pour compléter le projet.

Mi'kmaq Alsumk Mowimsikik Koqoey Association (MAMKA)

Consultation, inscription et planification à des fins de renforcement des capacités en matière d'espèces en péril

Le but du projet est de renforcer la capacité des Micmacs de la Nouvelle–Écosse à participer aux activités concernant les espèces en péril. Plus particulièrement, ce projet permettra de créer et de mettre en œuvre un processus de consultation ou d'inscription concernant les espèces en péril, et d'entamer l'élaboration d'un programme micmac visant les espèces en péril. Ce projet représente la première étape d'une approche structurée relativement à la participation des Micmacs à la gestion des espèces en péril.

Kwilmu'kw Maw–Klusuaqn (Initiative sur les droits des Micmacs)

Maintien de la participation et des capacités du FFHR concernant les espèces en péril du saumon de l’Atlantique et de l'anguille d'Amérique dans l'intérieur de la baie de Fundy

Ce projet prendra appui sur les travaux précédemment entrepris sur les initiatives de conservation du saumon de l’Atlantique et de l'anguille d'Amérique de la BIF. Le personnel de Fort Folly et trois jeunes d'autres communautés des Premières Nations effectueront la collecte et la surveillance de données sur le saumon et l'anguille dans trois rivières du Nouveau–Brunswick. Un projet de recherche marine sur la migration et la mortalité de la population de saumon de la BIF sera aussi réalisé à l'aide de la technologie de pointe de la télémesure par satellite. Avec le North Shore MicMac District Council, Parcs Canada et des experts régionaux en connaissances traditionnelles autochtones (CTA), nous réaliserons un projet pilote pour mettre à l'essai les protocoles existants de collecte de CTA. Le volet des CTA permettra la communication du projet global aux membres de la communauté et l'intégration de l'information tirée des CTA aux stratégies de gestion de ces espèces. Nous produirons également une brochure éducative sur l'anguille pour la diffuser dans la région. Ce projet est profitable pour les jeunes qui acquerront de l'expérience, des compétences et des reconnaissances précieuses relativement au travail avec les espèces en péril. Il apportera aussi une contribution considérable au rétablissement des populations en voie de disparition de saumon de l’Atlantique et d'anguille d'Amérique de la BIF en faisant mieux connaître leurs besoins en matière de conservation.

Première Nation de Fort Folly

Gardiens de l'intendance des espèces sauvages

Le but de ce projet est de surveiller les interactions sur le terrain entre les utilisateurs des terres et les caribous du Labrador, en particulier ceux des hardes menacées et non migratrices des monts Red Wine et Mealy. Le projet favorisera la prise de conscience des communautés innues et leur soutien à la conservation et au rétablissement du caribou des bois. De plus, il contribuera à l'établissement de mesures de gestion pour réaliser le rétablissement de l'espèce.

Innu Nation

Mise sur pied d'un réseau d'intendance par des jeunes Micmacs

Ce projet fera participer des jeunes Micmacs à un programme de formation d’un an, dans le cadre duquel ils contribueront à des travaux sur le terrain concernant des espèces en péril dans les secteurs des rivières Annapolis et Bear et de Kejimkujik, dans les territoires traditionnels de L'sitkuk. Ils acquerront des connaissances traditionnelles et culturelles sur les principales espèces et leurs habitats, une expertise en intendance et en leadership environnementaux, et développeront des habiletés dans l'art de s'exprimer (narration et interprétation) sur ces connaissances et cette expérience. Le projet comprend un volet d'établissement de relations étroites qui permettra à notre équipe de jeunes d'entrer en contact avec d'autres groupes de jeunes des Premières Nations de la région afin de promouvoir d'autres projets communautaires d'intendance d'espèces en péril. Nous organiserons un rassemblement environnemental pour les jeunes afin de promouvoir davantage des activités d'intendance et de transmettre les connaissances et l'expérience.

Première Nation de Bear River (L'sitkuk Enviro Centre)


Civelles d'anguille d'Amérique : surveillance, étude du sexe et de la densité, et surveillance de la population

Des civelles (jeunes anguilles d'Amérique) seront piégées et inscrites dans des répertoires pour les régions des baies St–Georges et d'Espoir, à Terre–Neuve–et–Labrador. Le recrutement dans ces zones reste à déterminer. La MAMKA devra également déterminer la relation entre le sexe et les densités dans un habitat donné. Cette recherche devrait contribuer à combler des lacunes dans les connaissances sur le cycle biologique de l'anguille d'Amérique.

Mi'kmaq Alsumk Mowimsikik Koqoey Association (MAMKA)

Connaissances traditionnelles autochtones pour l'évaluation des espèces en péril

Le projet vise à répondre aux exigences concernant le rassemblement de connaissances traditionnelles autochtones pour l'évaluation de l'anguille d'Amérique et du bar rayé. Il comprend la description de l'utilisation actuelle et passée de ces espèces, des tendances de leurs populations et de l'importance culturelle de chacune de ces espèces.

Mi'kma'ki All Points Services

ARISES 2009 – Participation de jeunes Autochtones au processus de la LEP

Le projet va faire progresser la participation des Autochtones des terres ancestrales traditionnelles de la région des Maritimes, en particulier des jeunes, aux enjeux relatifs aux espèces en péril. Il encouragera les jeunes à s'informer sur le processus d'inscription de la Loi sur les espèces en péril (LEP) en les faisant participer à des ateliers de jeux de rôles, d'études de cas et de remue–méninges. Le projet utilise des exemples précis et réels d'espèces côtières et marines en péril pour informer les jeunes Autochtones, cerner les obstacles à leur participation à la LEP, et effectuer des recommandations sur la façon de susciter et de maintenir leur intérêt concernant des questions relatives à la LEP.

Maritime Aboriginal Peoples Council

Programme d'évaluation du bar rayé dans la Miramichi et de sensibilisation à l'habitat de l'anguille d'Amérique

La Première Nation d'Eel Ground est située le long du bras nord–ouest de la rivière Miramichi, au Nouveau–Brunswick. C'est là que se trouvent les seules frayères connues du bar rayé dans le sud du golfe Saint–Laurent. Par conséquent, il est important de contribuer à la protection de cette espèce en recueillant des connaissances traditionnelles autochtones auprès des aînés de la communauté, ainsi que des données d'échantillonnage sur le bar rayé et l'anguille d'Amérique provenant des pêches autochtones du gaspareau au filet–piège. NSMDCentreprendra aussi un projet pour faire connaître l'anguille d'Amérique et son habitat dans les communautés autochtones locales afin de renforcer la capacité concernant cette espèce importante, et pour cueillir et diffuser l'information à son sujet.

North Shore Micmac District Council (NSMDC) Inc.

Surveillance du Pluvier siffleur dans la baie St–Georges de Terre–Neuve

La Mi'kmaq Alsumk Mowimsikik Koqoey Association (MAMKA) surveillera le Pluvier siffleur dans la zone de la baie St–George et réalisera des relevés de population dans la baie des Îles. La MAMKA profitera aussi de l'occasion pour informer les particuliers et les communautés, et leur faire comprendre l'importance du Pluvier siffleur en particulier et de la Loi sur les espèces en péril en général.

Mi'kmaq Alsumk Mowimsikik Koqoey Association (MAMKA)

Inventaire des ressources côtières des communautés pour le Nunatsiavut : connaissances traditionnelles autochtones (CTA) pour les espèces en péril, étape III

L'objectif premier de ces projets d'inventaire des ressources côtières est de recueillir des renseignements sur le milieu marin, notamment l'occurrence de diverses espèces, les zones de pêche traditionnelles et les infrastructures associées au monde marin (comme les usines de transformation du poisson et les quais). Ces projets pourraient aussi comprendre la collecte et la présentation d'autres types d'information, notamment de l'information sur les ressources touristiques et récréatives. De tels inventaires fournissent des renseignements précieux pour la promotion du développement économique, de la conservation et de la gestion dans la zone côtière (y compris les ressources maritimes côtières et les ressources terrestres rattachées au milieu marin).

Nunatsiavut

Intendance de l'anguille et du bar rayé

La Première Nation Elsipogtog mène un projet sur les espèces en péril, notamment sur les populations d'anguille d'Amérique et de bar rayé dans la rivière Richibucto, au Nouveau–Brunswick. Le projet portera sur l'état du stock adulte, l'adoption d'habitats estuariens et d'eau douce par les juvéniles, le régime migratoire des anguilles dans la rivière et les effets des prises accessoires de la pêche commerciale sur la population de bar rayé juvénile et adulte. La Première Nation Elsipogtog aura recours à des connaissances scientifiques modernes et à des connaissances écologiques traditionnelles pour la mise en œuvre du projet. Les travaux seront réalisés par la Première Nation Elsipogtog en partenariat avec le Parc national Kouchibouguac, le ministère des Pêches et des Océans et l'Université de Moncton.

Première Nation Elsipogtog

Étude sur les tortues de mer sur la côte nord–est de Terre–Neuve

La Mi'kmaq Alsumk Mowimsikik Koqoey Association (MAMKA) réalisera de quatre à huit relevés le long de la côte nord–est de Terre–Neuve pour consigner de l'information sur les tortues de mer. Les tortues seront échantillonnées à l'aide de relevés par transect, puis les menaces seront cernées. Elles seront photographiées et filmées. Leurs caractéristiques déterminantes et leurs comportements seront documentés. Toutes les constatations seront rendues accessibles sur le site Internet de la MAMKA (disponible en anglais) ou sur demande.

Mi'kmaq Alsumk Mowimsikik Koqoey Association (MAMKA)

Haut de la page

Région du Québec 2009–2010

Participation durable des collectivités autochtones dans la protection des espèces en péril marines et la caractérisation de leurs habitats essentiels

L’Agence Mamu Innu Kaikusseht (AMIK) souhaite obtenir la participation de quatre collectivités innues dans la protection des espèces marines du Saint-Laurent et de leurs habitats. Pour atteindre cet objectif, douze Innus de quatre collectivités seront formés pour réaliser un inventaire des espèces en péril sur leur territoire, des ateliers de sensibilisation seront offerts dans les classes et des réunions communautaires seront organisées. Les espèces en péril concernées par le projet sont le morse de l’Atlantique, le Garrot d’Islande, l’Arlequin plongeur, la baleine franche, la tortue luth, l’anguille d’Amérique, la morue franche, l’ours blanc et la patelle des zostères.

Agence Mamu Innu Kaikusseht (AMIK)

Projet Mahikan

Ce projet a pour but de transmettre des messages de sensibilisation portant sur des espèces en péril au cours d’émissions radiophoniques. Ceux-ci seront diffusés en langue autochtone sur les ondes du réseau de la Société de communication Atikamekw-Montagnais Inc. (SOCAM). Les aînés y présenteront leur vécu, leurs observations ainsi que les manières de préserver les espèces. Ces aînés connaissent les comportements, les habitudes de vie, telles que l'alimentation, les naissances, l’accouplement et les différents changements remarqués tout récemment chez les animaux et les végétaux. Ils seront appelés à donner des conseils aux jeunes autochtones en utilisant leurs connaissances et leurs valeurs traditionnelles. En collaboration avec Environnement Canada, la SOCAM initiera la consultation sur le caribou prévu en 2009, par la diffusion d’une capsule à cet effet. Également, une partie des émissions sera consacrée à l'éducation liée aux espèces en péril afin d'influencer les comportements des chasseurs et trappeurs.

SOCAM

Sensibiliser, éduquer et outiller les membres de la Nation huronne-wendat pour mieux gérer les problèmes reliés aux espèces en péril

Afin de favoriser une occupation soutenue, durable et en harmonie du territoire, la Nation huronne-wendat a récemment mis sur pied un projet d’acquisition et de transmission des connaissances traditionnelles qui touchera une grande partie de son territoire, le Nionwentsïo. Ce projet aura pour objectif à très court terme d’identifier le plus grand nombre possible d’habitats fragiles et nécessaires à la reproduction d’espèces en péril et de négocier, dans les plus brefs délais, la conservation et la reconnaissance de ces habitats par les compagnies exploitantes.

Conseil de la Nation huronne-wendat

Acquisition de connaissances et plan d'aménagement du caribou des bois, population boréale sur le Nitassinan de la Première nation des Innus Essipit

Le projet porte sur l’acquisition de nouvelles connaissances sur la métapopulation de caribou des bois qui occupe le Nitassinan d’Essipit. Il permettra d’effectuer la capture de caribous et la collecte d’information dans les colliers GPS ainsi que le changement de piles pour en assurer le bon fonctionnement au cours de l’année subséquente. Les données recueillies seront analysées et intégrées dans un rapport d’étude et serviront à alimenter les discussions auprès de divers intervenants ministériels et industriels concernés par la production du plan d'aménagement forestier et l'établissement d'ententes spécifiques. Des activités de communication auprès des membres de la collectivité seront aussi effectuées afin de sensibiliser celles-ci à la précarité de l’espèce. La mise en place d’un processus de collecte d’information auprès des usagers du territoire se poursuivra.

Conseil des Innus d'Essipit

Suivi et protection de l’esturgeon jaune, de la tortue des bois et du noyer cendré sur le territoire traditionnel de la collectivité anishinabeg de Kitigan Zibi

Le projet consiste notamment à : poursuivre le programme de suivi et de protection de la population de tortues des bois des rivières de l'Aigle et Désert et à inventorier quatre nouvelles populations, confirmées par nos travaux en 2008; entreprendre l'acquisition de connaissances sur l'écologie de l'esturgeon jaune dans deux nouveaux secteurs de la rivière Gatineau à proximité de barrages hydro-électriques; terminer la localisation et la caractérisation de la vaste population de noyers cendrés présents sur le territoire de la réserve; et favoriser la survie des noyers en les dégageant et en brûlant les noyers les plus affectés par les agents pathogènes.

En parallèle de ces travaux d'acquisition de connaissances sur les espèces fragiles, une campagne de sensibilisation de tous les membres de notre collectivité sera menée. De même, nous poursuivons notre objectif de formation de la main d'œuvre et de renforcement de nos capacités en visant l'embauche et la formation de membres de la collectivité.

Finalement, nous entretiendrons des liens avec le monde scientifique (présentation scientifique de nos résultats et accueil d'un étudiant diplômé en 2009) et les autres collectivités de la grande Nation algonquine afin de partager nos découvertes.

Kitigan Zibi Anishinabeg

Collecte de données précises au sujet des espèces en péril recensées, protection des sites de ponte des œufs des tortues et recensement des plantes rares sur le territoire de la Première nation d’Eagle Village

La Première nation d’Eagle Village, en collaboration avec Environnement Canada et un spécialiste du ministère du Développement durable de l'Environnement et des Parcs, effectuera un recensement de la tortue mouchetée et de la tortue ponctuée et produira des lignes directrices sur la protection en vue de la construction des buses afin de minimiser les effets sur les tortues. Une enquête se poursuivra dans ce secteur d’analyse pour ce qui est des espèces menacées de grenouilles, d’oiseaux et de serpents. La communauté effectuera également un recensement des plantes rares et intégrera les résultats dans une banque de données à des fins de la protection. La classification des écosystèmes qui contiennent des plantes rares serait également assujettie à une analyse supplémentaire afin d’éviter la destruction éventuelle des espèces.

Première nation d’Eagle Village - Kipawa

Activités de communication et de renforcement des capacités de l'Institut de développement durable des Premières nations du Québec et du Labrador sur les espèces en péril

L'Institut de développement durable des Premières nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL), en collaboration avec les ministères concernés, tiendra une journée d'information sur les prochaines consultations qui concernent les espèces en péril. Dans le cadre de cette journée, les Premières nations obtiendront de l'information pertinente sur les consultations à venir, les plans de rétablissement existants ainsi que les actions de protection pouvant être réalisées. Ce projet facilitera la tâche des ministères fédéraux et des Premières nations lors des consultations. Le second volet consistera en une collecte d’information sur les coutumes des Premières nations liées à la récolte et à l’utilisation de parties anatomiques des oiseaux de proies à des fins personnelles, cérémonielles, de rites religieux ou médicales. Ce projet se fera en collaboration avec l'Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie. Finalement, l’IDDPNQL fera de la sensibilisation sur les espèces en péril auprès des collectivités des Premières nations au cours de diverses rencontres.

Institut de développement durable des Premières nations du Québec et du Labrador

Caribou de Val-d'Or : suivi du colloque, situation de l’esturgeon jaune du cours supérieur de l’Outaouais

Les recommandations du colloque sur le caribou de Val-d’Or de février 2009 orienteront les actions futures pour le rétablissement de cette harde. Le Comité forêt de Kitcisakik jouera un rôle de premier plan dans la mise en œuvre d’un programme de rétablissement au cours des prochains mois.

La baisse de la population d’esturgeon jaune dans le cours supérieur de l’Outaouais préoccupe grandement les Anicinapek de Kitcisakik. Un inventaire dans les principaux sites de frai sera réalisé ainsi qu’une campagne de sensibilisation des pêcheurs autochtones quant à la situation de l’espèce.

Conseil des Anicinapek de Kitcisakik

Mise à jour au sujet de la répartition du loup de l’Est et du carcajou dans les secteurs de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord du Québec

Le projet 2009 sur les espèces en péril de la Première nation de Timiskaming visera le loup de l’Est et le carcajou. L’objectif sera la collecte des données au sujet de l’utilisation de l’habitat des loups de même que sur leur distinction génétique. Les stratégies d’harmonisation prendront en considération les corridors de déplacement du loup afin d’en assurer la protection. Le volet concernant le carcajou devrait permettre d’établir s'il existe une différence entre les populations de l’Est et de l’Ouest. Nous pourrions également être en mesure de recueillir des données sur les connaissances traditionnelles au sujet du carcajou du Nord du Québec.

Première nation de Timiskaming

Activités d'inventaire et de valorisation des tortues, moules d'eau douce et aubépines de la collectivité d'Odanak

Le projet vise à consolider les travaux de l'équipe de gestion du territoire et des ressources. L'équipe a déjà amorcé plusieurs partenariats avec les organismes locaux et régionaux dans la mise en place de mesures de protection des espèces menacées. Le projet actuel vise à approfondir les connaissances et renforcer la capacité de la collectivité à préserver la qualité du territoire en participant à la gestion et à la restauration des populations en péril. Les activités sont plus particulièrement : d’approfondir ses connaissances du territoire en s’intéressant aux espèces en péril, de sensibiliser les membres de la collectivité, et d’entreprendre des actions de conservation. Le projet comprend donc l’inventaire et la description de l’habitat de plusieurs espèces ciblées présentes sur les listes des espèces en péril fédérales et provinciales. Le projet vise également à développer d'autres partenariats, partager les données, sensibiliser la population et établir des zones de protection pour préserver les espèces en péril présentes sur le territoire.

Conseil de bande d'Odanak

Documenter les connaissances traditionnelles des Pekuakamiulnuatsh sur le Kuekuatshau, (carcajou) l’Athik (caribou des bois) et leurs habitats

Ce projet vise à documenter les connaissances traditionnelles des Pekuakamiulnuatsh sur le caribou forestier, le carcajou et leurs habitats. Les objectifs à atteindre sont de rassembler, compiler et conserver les connaissances pour les générations futures. De plus, ces informations pourront servir au rétablissement du carcajou et du caribou forestier.

Conseil des Montagnais du Lac Saint-Jean

Recherche de nouvelles populations et protection de l’aster d’Anticosti sur des sites hautement potentiels du territoire ancestral des Micmacs de Gespeg

Le but principal du projet est de protéger l’habitat essentiel de populations de l’aster d’Anticosti présentes dans trois rivières reconnues comme des sites hautement potentiels, soit les rivières York, Darmouth et Saint-Jean (Gaspé). Les objectifs sont de réaliser des inventaires ciblés le long de ces trois rivières en tenant compte des connaissances traditionnelles et d’initier des actions préventives visant la protection des habitats essentiels. Ce projet est en lien direct avec deux actions prévues dans le plan de conservation de l’aster d’Anticosti au Québec qui sont de rechercher de nouvelles populations de l’espèce dans des sites potentiels et de sensibiliser les utilisateurs de ces sites.

Nation Micmac de Gespeg

Programme d’échantillonnage de la récolte du béluga du Nunavik

Les bélugas de la baie d’Hudson de l’Est (BHE), de la baie d’Ungava (BU), de même que la population beaucoup plus en santé de la baie d’Hudson de l’Ouest sont chassés pendant leur migration le long des côtes du Nunavik. L’objectif de ce projet est de surveiller la composition de la récolte en effectuant un échantillonnage des bélugas par âge, sexe, couleur, date et lieu de la récolte et de procéder à l’identification de la population par l’analyse de l’ADN de la peau. Cette information aidera à établir si certaines restrictions quant aux secteurs ou aux périodes des récoltes pourraient permettre d’obtenir des résultats stables dans l’ensemble, tout en protégeant les populations en péril.

Société Makivik

Haut de la page

Région de l'Ontario 2009–2010

Partage de la sagesse de la Première nation d’Alderville sur la savane à chênes noirs

Ce projet soutiendra les activités de nature éducative et de sensibilisation menées dans la savane à chênes noirs d'Alderville, afin de faciliter l'élaboration d'un programme d’éducation à la nature plus solide. Ce projet de restauration écologique sur le terrain vise à accroître la sensibilisation à certains des habitats les plus menacés du monde, soit l’habitat de la savane à chênes noirs et celui de la prairie à herbes hautes. Des programmes seront mis sur pied et proposés aux écoles, aux groupes communautaires et aux habitants de la région, au sujet des précieuses qualités de certaines de nos espèces en péril et des actions à entreprendre pour contribuer à leur protection et à leur rétablissement. Des activités pour les bénévoles seront organisées afin d'encourager un plus grand nombre de personnes à prendre part aux travaux concrets de restauration de ce milieu naturel inestimable.

Première nation d'Alderville

Inventaires des espèces en péril sur le territoire de la Première nation de Serpent River

Ce projet vise à sensibiliser les membres de la Première nation de Serpent River vivant dans le secteur du chenal du Nord du lac Huron, là où les rivages rocailleux dominés par des marécages, de petits lacs et de hautes terres rocheuses constituent un habitat potentiel pour diverses espèces en péril. La Première nation de Serpent River établira un inventaire et un projet de cartographie, afin de déterminer les espèces en péril présentes. À la suite de ce travail, une stratégie de gestion des espèces en péril sera mise au point, y compris des politiques pour protéger les espèces présentes sur le territoire.

Première nation de Serpent River

Réalisation d'enquêtes supplémentaires pour mettre à jour l'actuelle base de données cartographiques sur les espèces en péril et création d'un plan de gestion et de surveillance des espèces en péril

La Première nation de l'île Georgina est composée de trois îles situées au cœur du lac Simcoe dans le mitage de la région du Grand Toronto. Les îles renferment des régions boisées vierges et de grandes zones humides qui forment un habitat propice pour de nombreuses espèces animales et végétales en péril. Ce projet visera à repérer une espèce en péril précise et son habitat important au sein de la collectivité, afin de constituer une base de données cartographiques sur SIG (système d’information géographique) à partir de laquelle la collectivité pourra surveiller, protéger et préserver cette espèce présente sur les terres de la Première nation.

Première nation des Chippewas de l'île Georgina

Projet d'intendance de l'esturgeon jaune de la Nation Ochiichagwe’babigo'ining Ojibway

Le projet d'intendance de l’esturgeon jaune de la Nation Ochiichagwe'babigo'ining Ojibway fournira les renseignements nécessaires pour mettre au point un programme de rétablissement efficace pour l'esturgeon jaune du réseau fluvial de la rivière Winnipeg et aider la collectivité à le mettre en œuvre avec succès. Ce projet permettra aux membres de la Nation Ochiichagwe'babigo'ining Ojibway de continuer à agir comme intendants de la terre et à jouer un rôle actif dans la conservation et le rétablissement de l'esturgeon jaune dans leur territoire traditionnel. Ce projet est la suite d'un travail commencé en 2008.

Nation Ochiichagwe’babigo'ining Ojibway

Programme « Ways of Knowing Partnership » – Turtle Island Conservation Initiative : cartographie communautaire des espèces en péril

À la demande des partenaires communautaires des Premières nations, les objectifs de l’initiative de conservation consistent à renforcer les capacités en matière de conservation et des pratiques exemplaires de gestion. Cela permet de minimiser les incidences de l'utilisation des terres et des ressources sur les espèces de tortues en péril, les espèces des milieux humides et leurs habitats par la reconnaissance et l’acquisition connaissances traditionnelles. La Turtle Island Conservation Initiative fera appel aux partenaires communautaires des Premières nations (programme pilote lancé par la Première nation de Wasauksing) pour faciliter la mise en place d'un dialogue entre aînés et jeunes, de modes traditionnels d’apprentissage, d'un programme éducatif de sensibilisation dans les écoles des Premières nations et pour participer à la mise au point de matériel pédagogique dans deux des langues des Premières nations. Cette initiative encouragera le dialogue et la préservation des connaissances entre les collectivités des Premières nations et à l'intérieur même de ces collectivités.

Conseil de gestion, Zoo de Toronto

Sensibilisation aux ours blancs grâce aux connaissances écologiques traditionnelles de la Première nation d'Attawapiskat

Ce projet permettra de sensibiliser les collectivités des Premières nations d'Attawapiskat, de Fort Albany, de Moose Cree et de Kashechewan à la situation de la population d’ours blancs et aux rencontres ours/humains. Les membres des collectivités, en particulier les jeunes, seront informés sur les causes du déclin de la population d'ours blancs et de leur habitat. L'objectif à long terme est d'élaborer des lignes directrices pour protéger les ours blancs et leur habitat au sein des collectivités des Premières nations et de leurs territoires traditionnels.

Mushkegowuk Environmental Research Centre (MERC)

Centre de collecte d’information sur les connaissances traditionnelles concernant le territoire Anishinaabe et les espèces en péril à l'échelle régionale

Ce projet permettra de promouvoir la création d'un centre mettant à l'honneur les connaissances traditionnelles de la Première nation Anishinaabe sur les espèces en péril et leur milieu. Les activités du projet feront appel aux collectivités de la Première nation implantées sur le territoire traditionnel lié aux Traités de Williams (Williams Treaty/The Land Between). Ces collectivités seront invitées à échanger des renseignements selon une approche traditionnelle ou contemporaine et à unir leurs efforts pour accroître la sensibilisation et promouvoir l’intendance au regard des espèces en péril. Ces renseignements, une fois réunis et communiqués, permettront de mieux faire connaître les espèces en péril et leur importance sur le plan culturel au sein de chaque collectivité. Les méthodes traditionnelles, nouvelles et appropriées d’acquisition de connaissances traditionnelles autochtones seront décrites et transmises. Le personnel communiquera avec les autres Premières nations et tissera des liens avec elles pour rassembler des connaissances traditionnelles autochtones sur les espèces en péril. Du matériel de communication sera également mis au point pour accroître la sensibilisation et stimuler l'intérêt. En outre, une base de données standardisée sera mise en place et tenue à jour dans la Première nation de Curve Lake en soutien aux efforts continus d'éducation et de sensibilisation quant à l'utilisation de tous les renseignements recueillis. Un atelier et des festivités seront organisés pour recueillir et partager les récits et les renseignements traditionnels. Les résultats du projet seront intégrés à une plate-forme centrale et cohérente favorisant la collaboration, la coopération et le partage d'information entre les Premières nations de la région, pour ainsi faire revivre les pratiques et la culture ancestrales et renforcer la sensibilisation, l'appréciation et l'intendance des espèces totémiques et des espèces en péril. Toutes les données sur les connaissances traditionnelles autochtones demeurent la propriété intellectuelle de chaque Première nation et seront sous la garde la Première nation de Curve Lake.

Première nation de Curve Lake

Cartographie des espèces en péril et élaboration d'un protocole des espèces en péril à intégrer au plan d'utilisation des terres

La Première nation de Beausoleil souhaiterait constituer une base de données cartographiques sur SIG (système d’information géographique) pour les îles Christian, Hope et Beckwith et élaborer un protocole des espèces en péril qui sera ultérieurement intégré au plan d'utilisation des terres. Le protocole définira les mesures de protection que la bande devra suivre sur ses terres lorsqu'une espèce en péril y est menacée ou y subit des effets négatifs. Afin de mieux faire connaître les espèces en péril présentes sur les îles, le projet devrait également présenter, aux membres de la collectivité, les espèces en péril ayant été repérées sur le territoire de la Première nation de Beausoleil. Ainsi, il sera possible de nouer des liens avec les détenteurs de certificat de possession qui pourraient se retrouver avec des espèces en péril sur leurs terres et qui pourraient envisager la possibilité de conclure un accord en matière de conservation.

Première nation de Beausoleil

Partage de connaissances avec la collectivité et les jeunes sur la population d'ours blancs dans la Première nation de Fort Severn

Ce projet aide la Première nation de Fort Severn à faire la collecte des données historiques et traditionnelles et à analyser celles-ci, en partenariat avec l'Université de Lakehead et le Keewaytinook Okimakanak Research Institute (KORI), en vue de mieux comprendre les ours blancs présents sur le territoire traditionnel, mais aussi la migration et l’habitat de l’espèce. Les guides et les jeunes de la région recueilleront des données sur les connaissances traditionnelles et les stratégies de conservation, et partageront celles-ci. Le plan de surveillance, combiné au profil de l'ours blanc, permettra de se préparer à des discussions sur les règlements avec les organismes dirigeants. Les jeunes de la région pourront également participer à la campagne de sensibilisation encourageant le transfert et le partage de leur culture et de leur patrimoine. Le projet repose sur la réussite du profil de l'ours blanc dressé et tenu à jour par la collectivité à l'aide des connaissances traditionnelles et culturelles.

Keewaytinook Okimakanak Research Institute (KORI)

Organisme : Plans communautaires de conservation, renforcement des capacités et intendance des espèces en péril

La Première nation des Chippewas de Nawash est reconnaissante pour toutes les richesses qui lui ont été accordées par le Grand Esprit. Elle sait également qu'elle doit agir comme intendante de ces richesses et s'engage à en assurer la protection pour les générations présentes et futures. La Première nation acquiert des connaissances, promeut la sensibilisation communautaire et le renforcement des capacités relativement à la conservation et au rétablissement des espèces en péril. Ce projet permettra de préparer un atlas pour la planification de la conservation qui comprendra des renseignements sur les espèces et les écosystèmes du territoire, des cartes, des pratiques d'intendance efficaces et des connaissances traditionnelles transmises par les aînés.

Première nation non cédée des Chippewas de Nawash

Études de la flore, des oiseaux et d'autres espèces sauvages de 2009

Ce projet vise à réaliser des relevés des oiseaux nicheurs à la fin du printemps et en été dans les habitats des Six Nations et à exercer une surveillance permanente des espèces d’oiseaux en péril à l'automne et au début de l'hiver. Les oiseaux nicheurs, ainsi que la flore estivale et les reptiles feront l'objet d'études spécifiques. Les activités communautaires, les réunions et les rassemblements informels, les présentations, un site Web et la publication d'un livret sur les oiseaux permettront de nouer des liens avec les propriétaires fonciers et de faciliter le partage de l'information et l'apprentissage mutuel.

Grand River Employment and Training Inc.

Restauration de l'habitat des espèces en péril grâce aux connaissances traditionnelles autochtones et aux médecines autochtones

Ce projet facilitera l'utilisation des connaissances traditionnelles autochtones dans les stratégies de gestion des terres nécessaires au maintien de la culture Anishinabe. La combinaison des connaissances traditionnelles autochtones et des données scientifiques permettra d'enrichir les stratégies actuelles de gestion des terres, et ainsi d’optimiser les méthodes de conservation des espèces en péril et de leurs habitats. Dans le cadre de ce projet, les membres de la collectivité Anishinabe recueilleront des connaissances traditionnelles autochtones auprès des aînés et des membres de la collectivité avertis et intégreront ces données aux stratégies de rétablissement des espèces en péril et aux plans d'action en vigueur. Ce projet permettra également de formuler un ensemble de recommandations sur la protection des espèces en péril et de leur habitat qui seront soumises aux chefs et aux conseils des Premières nations de Garden River et de Batchewana. Un site Web sera également mis en place en complément du site www.Gardenriver.org et des présentations seront organisées à l'intention de la collectivité Anishinabe et des collectivités non autochtones, afin de mieux faire connaître les espèces en péril et de promouvoir l'intendance.

Première nation de Garden River

Wabaseemoong – Programme sur l'esturgeon jaune des rivières Winnipeg et English

Ce projet permettra aux Premières nations de continuellement renforcer leur capacité de gestion, de même que d'acquérir les connaissances nécessaires à une participation active au rétablissement de la population d'esturgeons jaunes dans les parties des rivières Winnipeg et English traditionnellement utilisées par les membres de la collectivité. Le développement de compétences et d'aptitudes techniques nous permettra d'améliorer la sensibilisation et la compréhension à l'égard de l'écologie de l'esturgeon jaune et de devenir ainsi des intendants actifs et efficaces des rivières exploitées par les Premières nations. Ce projet fournira des connaissances traditionnelles autochtones et scientifiques utiles, ainsi que des renseignements et des données au programme sur l'esturgeon jaune des rivières Winnipeg et English de plus grande envergure mené en partenariat avec le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario.

Nations indépendantes Wabaseemoong

Mobilisation des aînés et des gardiens de la médecine ancestrale dans le repérage et la préservation du cypripède blanc et de la tortue-molle à épines

Pour garantir la pérennité des récits et des connaissances de nos aînés, nous avons conçu un plan pour fusionner la durabilité culturelle à la conservation de deux espèces très fragiles présentes sur le territoire de la Première nation des Chippewas de la Thames. Ce projet est une grande première dans ce territoire, car il vise à réunir les intervenants les plus avertis en la matière. Il s’agit donc d'assumer notre responsabilité naturelle envers la terre et d'offrir la possibilité à tous nos frères et nos sœurs de préparer un avenir sain pour les plantes et les animaux et ce, dans une coexistence harmonieuse avec les jeunes de notre collectivité. Nous savons que le Créateur nous a fait cadeau de toutes les richesses de notre milieu, et nous comptons léguer aux sept générations à venir des connaissances fondamentales.

Première nation des Chippewas de la Thames


Présence du caribou des bois sur le territoire de la Première nation de Wahgoshig

Ce projet vise à compiler des renseignements sur la présence éventuelle du caribou des bois sur les terres de la Première nation de Wahgoshig. Grâce à une combinaison des connaissances traditionnelles et scientifiques recueillies au moyen d’entrevues menées avec les aînés et les trappeurs de la Première nation de Wahgoshig, la collectivité sera en mesure de déterminer la présence actuelle ou passée du caribou. Une étude axée sur l'habitat connu du caribou sera également réalisée dans le cadre d'une analyse spatiale. À la fin du projet, du matériel didactique sera préparé afin de d’étayer les conclusions et de s’assurer une sensibilisation continue.

Première nation de Wahgoshig

Enquête sur les espèces en péril et leur habitat sur le territoire Mohawk Tyendinaga

Ce projet est axé sur la collecte des données concernant l’habitat et les aires de reproduction des différentes espèces en péril dans l'ensemble du territoire Tyendinaga. Une campagne de sensibilisation de la collectivité sera mise en place et les résultats de l'enquête seront communiqués. Du matériel didactique sera préparé et distribué à l'ensemble de la collectivité et, à titre d’objectif, ce matériel sera par la suite traduit en mohawk.

Mohawks de la baie de Quinte

Mieux faire connaître et comprendre les espèces en péril et les questions relatives à ces espèces présentes sur les territoires des Premières nations de Cat Lake et de Slate Falls grâce à l’acquisition de connaissances traditionnelles auprès de la collectivité

Ce projet vise à mieux faire connaître et comprendre les espèces en péril et les questions relatives à ces espèces présentes dans ces collectivités. Pour ce faire, il sera nécessaire de préparer du matériel didactique et de recueillir des données sur les connaissances traditionnelles autochtones.

Premières nations de Cat Lake et de Slate Falls

Renforcement des capacités des sept Premières nations du Sud de l'Ontario pour entreprendre l'initiative concernant les espèces en péril à l'aide des connaissances traditionnelles autochtones

Dans le cadre du présent projet, le Southern First Nation Secretariat (SFNS) propose de renforcer ses capacités pour remédier efficacement aux difficultés liées aux espèces en péril dans chacune des sept Premières nations du Sud de l'Ontario. En collaboration avec les collectivités membres, le SFNS élaborera une stratégie quinquennale relative aux espèces en péril qui fournira aux Premières nations partenaires une feuille de route pour s'occuper encore plus efficacement des espèces en péril et intégrer les précieuses connaissances traditionnelles de nos aînés et des gardiens du savoir.

Southern First Nation Secretariat (SFNS)

Initiative des jeunes sur les espèces en péril

Ce projet soutient les activités du projet d'initiative des jeunes sur les espèces en péril mené par l'Anishinaabeg of Kabapikotawanagag Resource Council (AKRC) qui constitue le point de départ pour informer les jeunes sur les espèces en péril. Pour ce faire, on aura recours à un coordonnateur chargé d'aider les jeunes à acquérir les compétences et la formation nécessaires pour s'investir dans la protection de l'environnement et la planification des programmes de rétablissement pour les espèces en péril. Il s'agira d'informer les jeunes sur les possibilités d’une carrière éventuelle dans le domaine des sciences des ressources naturelles. Tous les membres de la collectivité de l'AKRC(jeunes, adultes et aînés) auront également la possibilité d'en apprendre davantage sur les espèces en péril et d'échanger leurs connaissances. Ce projet est nécessaire pour renforcer les capacités, car il donne à la jeunesse d'aujourd'hui les outils dont elle aura besoin demain.

Anishinaabeg of Kabapikotawanagag Resource Council (AKRC) Inc.

Année 2 : Stratégie d'amélioration et situation des populations d’esturgeons jaunes dans le lac Nipissing

Ce projet vise à mettre en évidence le travail de la Première nation de Nipissing qui dirige une étude approfondie sur le lac Nipissing afin de comprendre la situation de la population et les besoins en matière d’habitat de l'esturgeon jaune et d'élaborer un plan en vue de protéger et d’améliorer la situation de cette espèce ancienne. Au cours du siècle dernier, les esturgeons du lac Nipissing ont été exploités pratiquement jusqu'à l'extinction et une grande partie de leur habitat a été dégradée par l'industrie. On connaît peu de choses sur la situation actuelle dans le lac, (déclin ou augmentation du nombre d’individus). La Première nation de Nipissing a l'intention de recueillir les renseignements nécessaires pour protéger et favoriser la croissance des populations pour plusieurs générations dans le lac Nipissing au moyen d’études prévoyant un système de radiotélémesure, le marquage des spécimens juvéniles et adultes et la cartographie des habitats. Un plan de rétablissement sera établi avec la participation des collectivités avoisinant le lac Nipissing après l'analyse de toutes les données recueillies.

Première nation de Nipissing

Élaboration d'un programme de surveillance communautaire de l'esturgeon jaune dans la rivière Berens (populations de la rivière Rouge, de la rivière Assiniboine et du lac Winnipeg)

La taille et la structure actuelles de la population d'esturgeons jaunes du réseau de la rivière Berens au sein de la forêt Whitefeather demeurent des éléments mal compris. Le projet vise à renforcer la capacité collective de la Première nation Pikangikum et du ministère des Richesses naturelles de l’Ontario dans le but d'assurer la surveillance et le rétablissement de l'esturgeon jaune dans la rivière Berens. Les rôles traditionnels de la Première nation Pikangikum en matière d’intendance seront mis de l'avant grâce aux possibilités de participation aux activités de surveillance de l'esturgeon jaune, y compris l'élaboration d'une méthode de surveillance à long terme de la pêche de subsistance de la Première nation Pikangikum. La surveillance de la population d'esturgeons jaunes du réseau de la rivière Berens permettra de recueillir toutes les données de base nécessaires à la mise en place des mesures de rétablissement à venir.

Whitefeather Forest Management Corporation

Haut de la page

Région des Prairies et du Nord 2009–2010

Initiative Pathfinder 2009-2010 pour les espèces en péril au Manitoba

L'initiative Pathfinder 2009-2010 pour les espèces en péril du Manitoba permettra d’accroître la sensibilisation et la participation des Premières nations aux enjeux, aux processus et à l'intendance des espèces en péril. Celle-ci sera réalisée en améliorant les connaissances des enseignants et des étudiants sur les espèces en péril au moyen d'ateliers et d'activités d’apprentissage en classe, notamment des exercices pratiques. L'initiative proposera également des ateliers techniques sur les espèces en péril pour les Premières nations et aidera les collectivités à s'engager dans des projets de protection et de rétablissement des espèces en péril et de leur habitat au sein de leurs territoires.

Centre autochtone de ressources environnementales (CARE)

Intégration des connaissances traditionnelles autochtones dans la stratégie Wabanong Nakaygum Okimawin pour les espèces en péril

Le grand conseil des chefs Wabanong Nakaygum Okimawin (WNO) et la province du Manitoba ont accepté de collaborer afin d'établir une nouvelle relation intergouvernementale, comprenant la gestion des terres et des ressources ainsi que le partage des profits. Ces principes sont énoncés dans un accord signé en avril 2003. En plus d’un plan d'aménagement du territoire, l'un des projets immédiats consiste à aborder les espèces en péril dans la zone d'aménagement du WNO. Bien que la priorité de cette proposition concerne les espèces en péril et leurs habitats, de nombreuses autres questions connexes sont abordées. L'ensemble du processus d'aménagement de WNO permettra aux Premières nations de se rapprocher de leur but en faisant à nouveau valoir leurs droits sur leurs ressources naturelles et leurs terres traditionnelles. Un des éléments de cette proposition consiste à aborder le renforcement des capacités tout en intégrant des connaissances traditionnelles autochtones à la prise de décisions. Dans le cadre du renforcement des capacités, les fournitures, l'équipement et d'autres outils seront achetés pour chaque Première Nation qui entreprendra l'aménagement de son territoire. Les Premières nations peuvent entreprendre, contrôler et gérer la capacité de cartographie de leurs terres traditionnelles. Ces renseignements seront utilisés pour prendre des décisions éclairées sur l'attribution et l'utilisation des ressources. Au fur et à mesure que les Premières nations gagneront de l'expérience dans l'aménagement du territoire, on s’attend à ce que celles-ci sécurisent et partagent les bénéfices/recettes des utilisateurs des ressources menant des activités d’exploitation sur leurs terres traditionnelles. Les recettes doivent être utilisées pour aider à soutenir et financer les bureaux de gestion des terres et des ressources dans leurs collectivités.

Wabanong Nakaygum Okimawin Secretariat

Relevés et suivi des espèces en péril réalisés en 2009-2010 au sein des collectivités des Premières nations au Manitoba

Sous la direction du Centre autochtone de ressources environnementales (CARE), deux collectivités des Premières nations du Manitoba réuniront des renseignements sur la population, l'abondance et l'habitat des espèces en péril sur leurs terres. La Première Nation Swan Lake réunira des données sur le scinque des Prairies, un lézard en voie de disparition qui vit dans les habitats dunaires. La Première Nation de Sandy Bay rassemblera des données sur trois espèces d'oiseaux en péril : le Petit Blongios, un oiseau de marais menacé; le Pic à tête rouge, un oiseau forestier menacé; et le Râle jaune, une espèce d'oiseau préoccupante. Les renseignements recueillis dans le cadre de ce projet orienteront la planification du rétablissement des espèces en péril et encourageront les activités d'intendance pour ces espèces sur les terres des Premières nations.

Centre autochtone de ressources environnementales (CARE)

Connaissances traditionnelles des Métis – Habitat et tendances pour les espèces en péril des T.N.-O

Sous la direction de l’Alliance métis North Slave, le présent projet vise à informer les Métis de North Slave au sujet de la Loi sur les espèces en péril (LEP) et des espèces en péril. Le projet permettra également de recueillir des données sur les connaissances traditionnelles des Métis en ce qui concerne ces espèces, leurs habitats et les enjeux. Le projet vise aussi à établir des priorités et des objectifs au sein de la collectivité quant à la gestion des espèces en péril et de leurs habitats, sur les terres appartenant à l’Alliance métis North Slave, ainsi que dans le reste de leur territoire traditionnel.

Alliance métis North Slave

Participation des Inuits à un atelier de formation sur le renforcement des capacités dans la région de Kivalliq au Nunavut

Le directeur et un membre du conseil d'administration des sept organisations de chasseurs et de trappeurs de la région de Kivalliq, au Nunavut, suivront un atelier de formation sur la Loi sur les espèces en péril (LEP), élaboré par le gouvernement fédéral. L'objectif de l'atelier est de fournir de l’information sur la façon de participer activement au processus d'inscription à la liste de la LEP et de participer à l'élaboration et à la mise en œuvre des documents de rétablissement et des propositions de financement. Les connaissances acquises permettront aux participants de renseigner les organisations de chasseurs et de trappeurs et les collectivités sur les rouages de la LEP et de les aider à prendre part aux programmes de la LEP de manière utile pour les Nunavummiut et les espèces en péril.

Nunavut Inuit Wildlife Secretariat

Soutien en vue de la participation des Premières nations à la conférence 2010 sur la conservation des prairies et les espèces en péril

Le présent projet consistera au soutien de la participation des Premières nations du Manitoba, de la Saskatchewan et de l'Alberta à la prochaine conférence sur la conservation des prairies et les espèces en péril en février 2010. Cette participation permettra d'établir des relations entre les intervenants et le gouvernement, et d'augmenter leur capacité à participer à la protection et au rétablissement des espèces en péril et de leur habitat sur les terres des Premières nations. Pour ce faire, il faudra : veiller à ce que les sujets abordés dans l'ordre du jour concernent les Premières nations; assurer la promotion de la conférence auprès des Premières nations, s’occuper des préparatifs de voyage et des frais afférents; enfin, faciliter les discussions avec les Premières nations lors de la conférence sur les problèmes particuliers qui les concernent.

Centre autochtone de ressources environnementales (CARE)

Conservation de l’esturgeon au sein de la collectivité

Nos actes ont des conséquences sur tous les cycles de vie sur terre. Le présent projet est avant tout axé sur la participation des jeunes aux initiatives de conservation de l’esturgeon. La pérennité de l'esturgeon pour les générations actuelles et futures est menacée par la surpêche alors que sa survie même est en danger en raison de la destruction de son habitat, à la suite d’inondations liées à des installations hydro-électriques. Le Nelson River Sturgeon Board a deux objectifs de gestion : amener les collectivités à récolter des quantités inférieures de reproducteurs, et augmenter le nombre d'esturgeons grâce à l'éclosion, l'activité d'alevinage et la libération d'alevins d'un an. Ce projet nécessitera la mobilisation de ressources afin de sensibiliser les pêcheurs, les aînés, les dirigeants, les écoles et les étudiants et le public en général des collectivités du NRSB quant aux divers enjeux et afin d’amener ces intervenants à s’engager dans les différentes initiatives.

Nelson River Sturgeon Board

Création d’une base de données sur les espèces en péril et l’habitat essentiel et renforcement des capacités connexes au sein de la Première nation Siksika

Siksika Land Management a lancé un projet de documentation des espèces en péril locales et de leur habitat essentiel et de sensibilisation au sein de la collectivité. Le projet porte sur les connaissances écologiques traditionnelles, un examen de la littérature et des relevés sur le terrain. La collectivité sera informée du projet et des initiatives locales concernant les espèces en péril et encouragée à participer à titre bénévole. L'objectif à long terme de ce projet consiste à élaborer une base de données actualisée des populations des espèces en péril et de leurs habitats essentiels, ainsi qu'une liste de recommandations pour les futures initiatives de rétablissement de ces espèces.

Siksika Land Management

Cartographie de l'habitat de l’esturgeon jaune de la rivière Saskatchewan Nord à l'aide des connaissances traditionnelles autochtones de la Cumberland House Cree Nation

Grâce à un partenariat unique entre la Federation of Saskatchewan Indian Nations (FSIN) et la Cumberland House Cree Nation (CHCN), les bénéficiaires pourront cartographier l'habitat de l'esturgeon jaune dans le delta de la rivière Saskatchewan à l'aide des connaissances traditionnelles autochtones rassemblées par les aînés et les pêcheurs des Premières nations locales. Les données de recherche aideront les organismes gouvernementaux et non gouvernementaux à gérer les populations d'esturgeons et à protéger leur habitat essentiel.

Federation of Saskatchewan Indian Nations

Mise en œuvre de la stratégie de participation des peuples autochtones à l’initiative Pathfinder pour les espèces en péril de la Saskatchewan

La Federation of Saskatchewan Indian Nations (FSIN), dans le cadre de l'initiative Pathfinder pour les espèces en péril de la Saskatchewan, travaillera à l’enrichissement des connaissances et à la sensibilisation visant les processus propres aux espèces en péril. Elle identifiera également les occasions offertes quant au rétablissement, à la protection et à la gestion des espèces en péril et de leurs habitats, particulièrement pour l’esturgeon jaune et le caribou des bois.

Federation of Saskatchewan Indian Nations

Espèces en péril d’intérêt pour les Premières nations de Lesser Slave Lake : Caribou des bois et Râle jaune

Les Premières nations de Lesser Slave Lake et la Fossil Water Corporation travaillent ensemble afin d'améliorer la conservation des populations du caribou des bois et du Râle jaune au sein des cinq collectivités des Premières nations et sur leurs terres d'utilisation traditionnelle. Le projet a pour but de renforcer les capacités au sein des collectivités des Premières nations, de recueillir des données sur les connaissances écologiques traditionnelles et aussi sur les nouvelles connaissances scientifiques au moyen de relevés aériens et sur le terrain afin de préparer un plan détaillé de conservation et de restauration.

Lesser Slave Lake Indian Regional Council

Connaissances écologiques traditionnelles relatives au cisco à mâchoires égales (Coregonus zenithicus) du Grand lac des Esclaves, T.N.-O.

Les recherches menées dans le cadre du présent projet ont pour but de recueillir des données à partir des connaissances traditionnelles sur la diversité du cisco et de son habitat dans la baie de Yellowknife (Weledeh-Cheh) et le Grand lac des Esclaves (Tinde’e), en particulier sur le cisco à mâchoires égales. Peu de données ont été recueillies sur la biologie ou l'écologie de cette espèce dans ces plans d'eau. La présence du cisco à mâchoires égales dans un écosystème relativement intact offre une occasion unique d’enrichir les connaissances de base sur cette espèce. Ce projet a pour but de contribuer à une meilleure gestion en général du cisco en plus de contribuer au renforcement des capacités de la Première nation des Dénés Yellowknives , ce qui leur permettra de participer aux processus de mise en œuvre de la LEP.

Première nation des Dénés Yellowknives, terres et environnement

Haut de la page

Région des Pacifique et Yukon 2009–2010

Plan de rétablissement de l’ormeau de la Première nation Huu–ay–aht

Parmi les Premières nations de la côte britanno-colombienne, la Première nation Huu-ay-aht est un chef de file de l’élaboration d’un programme de rétablissement communautaire de l’ormeau. Notre peuple collabore étroitement avec l’école communautaire de Bamfield et le Bamfield Marine Sciences Center (BMSC) au projet communautaire Huu-ay-aht de Bamfield sur l’ormeau. Le projet vise à poursuivre et à promouvoir le programme de surveillance côtière de l’ormeau et à tenir deux ateliers avec d’autres Premières nations côtières de la Colombie–Britannique à des fins de réseautage et de mise en commun des connaissances et de l’expérience acquise.

Première nation Huu-ay-aht

Développement des capacités pour une participation accrue des Premières nations Nuu-chah-nulth aux activités de rétablissement des espèces en péril

Ce projet prévoit l’embauche d’un coordonnateur des espèces en péril autochtone qui aura pour mandat de développer, aux échelles individuelle, régionale et des Premières nations, les capacités des Premières nations Nuu-chah-nulth de participer davantage au rétablissement des espèces en péril. Ses principales tâches consisteront à coordonner les activités de recherche sur les espèces en péril, à maintenir la liaison entre les parties afin de s’assurer que les Premières nations Nuu-chah-nulth soient adéquatement informées et participent activement aux processus de planification et de rétablissement; à coordonner l’intégration des connaissances traditionnelles autochtones et des connaissances traditionnelles écologiques aux processus de conservation et de rétablissement, à mener à bien des activités de sensibilisation sur les espèces aquatiques en péril en collaboration avec les écoles, les collectivités, les gardes-pêche et les exploitants d’entreprise touristique et à élaborer des outils d’information connexes.

Conseil tribal Nuu-chah-nulth

Programmes de sensibilisation sur les espèces en péril

Ce projet vise à sensibiliser à court et à long terme les élèves de l’école locale et l’ensemble de la collectivité à l’importance des espèces en péril et de leur habitat. Les participants pourront acquérir de nouvelles connaissances sur les espèces en péril et leur habitat en prenant part à des excursions dans des milieux humides, des ateliers d’art animalier, etc. Diverses activités organisées dans le cadre de visites guidées à la réserve naturelle Great Blue Heron permettront à des groupes d’enfants de se familiariser avec les espèces en péril et de prendre conscience de l’importance de l’habitat de ces espèces.

Bande indienne de l’île Seabird

Désignation et protection de l’habitat essentiel des cétacés par la Première nation Gitga’at

Le rorqual à bosse et l’épaulard sont menacés par de nombreux agents stressants anthropiques, et de nombreuses activités de développement industriel actuelles ou proposées sur le territoire des Gitga’at risquent d’exacerber l’effet de ces agents dans les habitats essentiels de ces espèces. Notre projet contribuera à la protection et au rétablissement du rorqual à bosse et de l’épaulard en nous permettant d’accroître notre compréhension de leurs habitats essentiels, de quantifier les risques associés à une intensification du trafic maritime et d’élaborer des options et des recommandations en vue de resserrer les mesures de protection.

Gitga'at Lands and Resources Stewardship Society

Évaluation des préférences en matière d’habitat et de l’utilisation de l’habitat par les esturgeons blancs juvéniles de la Nechako et surveillance de leur survie et de leur répartition

Trente esturgeons blancs juvéniles de la Nechako provenant d’installations d’élevage seront relâchés dans la rivière au printemps 2009 après avoir été munis d’un émetteur acoustique envoyant un signal sonore unique. Des techniciens du CSTC surveilleront ensuite leurs déplacements afin de suivre leur dispersion et d’évaluer leur utilisation de l’habitat. Comme les émetteurs ont une durée de vie d’environ 120 jours, ces mesures de suivi pourront se poursuivre jusqu’à la fin de l’été. Les données recueillies permettront d’estimer le taux de survie des individus relâchés et de désigner les habitats importants ou essentiels de l’esturgeon blanc à cette étape de son développement et favoriseront ainsi la mise en place éventuelle de mesures de protection et de gestion de ces habitats. À la lumière de ces résultats, on pourra modifier, le cas échéant, les stratégies d’élevage et de lâcher des poissons de manière à accroître les taux de survie.

Conseil tribal Carrier Sekani (CSTC)

Projet d’inventaire du carex des sables de la Première nation Kluane

Le gouvernement fédéral a entrepris la planification du rétablissement du carex des sables et a besoin du soutien des Premières nations concernées pour préparer le programme de rétablissement et le plan d’action visant à assurer la survie de l’espèce. On en sait très peu sur cette espèce, notamment en ce qui concerne les endroits qu’elle occupe sur notre territoire traditionnel. Très peu d’espèces du Yukon sont inscrites à la liste de la Loi sur les espèces en péril, et les compétences concernées (aux échelles fédérale et territoriale, et les Premières nations) n’ont pas d’expérience en planification du rétablissement prévu par la Loi. Comme les intérêts des Premières nations du Yukon sont très diversifiés et que leurs travaux sont nombreux, nous cherchons à obtenir du soutien afin de sensibiliser la collectivité, stimuler sa participation et développer ses capacités en vue de participer au rétablissement de l’espèce et pour que les diverses compétences participent à la conservation des espèces en péril en vertu de la LEP.

Première nation Kluane

Carex des sables : recherche et inventaire par la Première nation Carcross/Tagish

Le gouvernement fédéral a entrepris la planification du rétablissement du carex des sables et a besoin du soutien des Premières nations concernées pour préparer le programme de rétablissement et le plan d’action visant à assurer la survie de l’espèce. On en sait très peu sur cette espèce, notamment en ce qui concerne les endroits qu’elle occupe sur notre territoire traditionnel. Très peu d’espèces du Yukon sont inscrites à la liste de la Loi sur les espèces en péril, et les compétences concernées (aux échelles fédérale et territoriale, et les Premières nations) n’ont pas d’expérience en planification du rétablissement prévu par la Loi. Comme les intérêts des Premières nations du Yukon sont très diversifiés et que leurs travaux sont nombreux, nous cherchons à obtenir du soutien afin de sensibiliser la collectivité, stimuler sa participation et développer ses capacités en vue de participer au rétablissement de l’espèce et pour que les diverses compétences participent à la conservation des espèces en péril en vertu de la LEP.

Première nation Carcross/Tagish

Projet de conservation du carex des sables des Premières nations Champagne et Aishihik

Le gouvernement fédéral a entrepris la planification du rétablissement du carex des sables et a besoin du soutien des Premières nations concernées pour préparer le programme de rétablissement et le plan d’action visant à assurer la survie de l’espèce. On en sait très peu sur cette espèce, notamment en ce qui concerne les endroits qu’elle occupe sur notre territoire traditionnel. Très peu d’espèces du Yukon sont inscrites à la liste de la Loi sur les espèces en péril, et les compétences concernées (aux échelles fédérale et territoriale, et les Premières nations) n’ont pas d’expérience en planification du rétablissement prévu par la Loi. Comme les intérêts des Premières nations du Yukon sont très diversifiés et que leurs travaux sont nombreux, nous cherchons à obtenir du soutien afin de sensibiliser la collectivité, stimuler sa participation et développer ses capacités en vue de participer au rétablissement de l’espèce et pour que les diverses compétences participent à la conservation des espèces en péril en vertu de la LEP.

Premières nations Champagne et Aishihik

Développement des capacités en matière de cartographie, d’inventaire et de restauration des espèces terrestres en péril sur le territoire traditionnel de la nation T’Sou-ke

Ce projet a pour but de localiser l’habitat essentiel des espèces végétales en péril des écosystèmes du chêne de Garry, de mener à bien des travaux de cartographie à l’aide d’un système d’information géographique pour enrichir la base de données de la nation T’Sou-ke, de développer des capacités en matière d’identification des espèces végétales terrestres en péril et de transformer une serre abandonnée en une pépinière d’espèces végétales en péril. Misant sur les connaissances traditionnelles, la sagesse des aînés et la participation des jeunes, ce projet permettra aux membres de la collectivité T’Sou-ke de se familiariser davantage avec les espèces en péril présentes sur leur territoire traditionnel.

Nation T'Sou-ke

Restauration multipartite des dunes côtières de TIXEN (flèche littorale Cordova) et éducation communautaire

L’écosystème dunaire de la flèche littorale Cordova contient d’importants vestiges de dunes côtières et d’habitats rares présentant une grande valeur de conservation ainsi qu’une flore et une faune caractéristiques et riches. Il s’agit du plus grand système de dunes contiguës du sud de la Colombie–Britannique et du meilleur exemple d’écosystème dunaire intact de la province. Cet écosystème est important pour la collectivité Tsawout pour des raisons traditionnelles et culturelles. Offrant de nombreuses possibilités d’activités éducatives, cet écosystème constitue une importante ressource éducative pour l’école tribale de Saanich. Les dunes de la côte Cordova sont gravement dégradées par l’accès incontrôlé du public, qui favorise aussi l’introduction et la propagation d’espèces envahissantes comme le genêt à balais. La collaboration entre les trois compétences offre une importante occasion de protéger et de restaurer les éléments naturels et culturels de cet écosystème rare ainsi que de transmettre d’importantes connaissances aux nombreux visiteurs du secteur.

Première nation Tsawout

Conservation et mise en valeur de l’habitat des espèces en péril sur des réserves choisies de la Nicola Tribal Association

Les réserves membres de la Nicola Tribal Association et de la bande indienne de la basse Nicola comportent des types de milieux biologiquement diversifiés qui procurent un habitat important à un certain nombre d’espèces rares et en voie de disparition. Les principales menaces qui pèsent sur ces espèces sont la perte ou la dégradation de l’habitat et/ou la mortalité causée par les humains. Ce projet a pour principal but de sensibiliser davantage les Premières nations à l’importance des espèces en péril au moyen de présentations dans les écoles. Outre les volets de sensibilisation et d’éducation, ce projet vise également à élaborer des stratégies de gestion de l’habitat du pic de Lewis applicables aux sites actuellement occupés par l’espèce afin d’assurer la conservation des caractéristiques clés de l’habitat de l’espèce.

Nicola Tribal Association

Partage des connaissances Heiltsuk sur les mammifères marins en péril

Ce projet a pour principal but d’élaborer un accord ou un protocole d’entente entre les Heiltsuk et le ministère des Pêches et des Océans en vue de favoriser le partage des connaissances Heiltsuk sur les mammifères marins (seulement les espèces désignées par le COSEPAC en vertu de la LEP). Ce projet misera sur les connaissances traditionnelles autochtones (Heiltsuk) sur les milieux marins et les mammifères marins qui y vivent.

Heiltsuk Fisheries Program

Projet de conservation et de rétablissement du rorqual à bosse et de l’épaulard de la Première nation Haisla

Dans le cadre de cette initiative lancée par la Première nation Haisla au printemps 2009 avec le soutien financier des Fonds autochtones pour les espèces en péril d’Environnement Canada, les participants recueillent des données sur les cétacés et leurs comportements et, dans la mesure du possible, sur les espèces utilisées comme proies dans les eaux territoriales Haisla. Les informations recueillies sont soumises au ministère des Pêches et des Océans à des fins d’inclusion dans une base de données couvrant toute la côte. Le projet comporte également un volet communautaire qui a pour but de sensibiliser la population aux menaces et aux difficultés qui entravent le rétablissement du rorqual à bosse et de l’épaulard le long de la côte nord-ouest de la Colombie-Britannique. Les informations amassées dans le cadre de ce projet serviront d’orientation à la planification du rétablissement de ces espèces à l’échelle de la côte.

Haisla Fisheries Commission

Protection des espèces en péril vivant sur des terres occupées par des locataires/Projet éco-communautaire

Ce projet vise à assurer une protection permanente au moyen de clôtures à la dernière parcelle d’habitat riverain dominé par le peuplier de l’Ouest dans la région de Penticton sur des terres comprises dans la réserve indienne de Penticton, en bordure du chenal de la rivière Okanagan et de la ville de Penticton. Le projet global couvre environ le cinquième des quelque 500 hectares restants d’habitat riverain occupé par le peuplier de l’Ouest dans toute la région ciblée par le South Okanagan Smilkameen Conservation Program. Le projet assurera la location par bail d’une parcelle de 54,6 ha à des fins de protection. On compte y améliorer l’habitat du peuplier de l’Ouest en érigeant une clôture enlacée d’environ 400 mètres en bordure d’une piste cyclable et d’un sentier de randonnée pédestre aménagés sur la digue de la rivière adjacente à la ville de Penticton. Cette mesure contribuera à restreindre l’accès des humains aux habitats vulnérables de la Paruline polyglotte et du Petit-duc des montagnes et à réduire les risques d’incendie et de destruction des sites de nidification et de perchage durant la période estivale sèche, et à protéger l’habitat souterrain de la couleuvre à nez mince du Grand Bassin et du crapaud du Grand Bassin dans des champs de graminées et arbustaies à rosiers.

Okanagan Indian Educational Resources Society (En'owkin Centre)

Collecte de données sur les connaissances traditionnelles autochtones sur deux espèces en péril par le South Okanagan Similkameen Traditional Knowledge Joint Committee

Ce projet a pour objectif de documenter les connaissances traditionnelles autochtones sur deux espèces en péril en vue de donner des conseils à leur sujet. Des lignes directrices relatives à la planification des mesures de conservation seront élaborées à l’intention des membres des collectivités Syilx qui font la collecte de racines de léwisie, de petits fruits et de plantes médicinales. Le projet vise également à élaborer un outil de panification de la conservation des espèces en péril applicable aux secteurs soumis à une activité de collecte intense et à produire des données de qualité sur les connaissances traditionnelles autochtones sur deux espèces en péril afin de faciliter et d’améliorer le processus d’évaluation scientifique de leur situation par le COSEPAC.

Okanagan Indian Educational Resources Society (En'owkin Centre)

Mise en place d’un programme scolaire sur les espèces en péril pour les jeunes de Haida Gwaii

La participation des Haïda à la planification des activités liées aux espèces en péril est essentielle au succès de ces activités aux îles Haida Gwaii, mais peu de Haïdas connaissent bien les espèces en péril et les possibilités qu’offre le travail sur les espèces sauvages. Les jeunes Haïdas constituent le réservoir de futurs travailleurs qui participeront à des projets sur les espèces en péril ou qui les ignoreront complètement. Sans planification adéquate et sans développement de capacités, les espèces en péril pourraient disparaître au cours de la vie de ces jeunes. À titre de responsables du soutien technique au Conseil de la nation Haïda et d’éducateurs, nous proposons de dispenser aux élèves du secondaire de Haida Gwaii un programme scolaire sur ces espèces, en partenariat avec certaines organisations. Le programme, qui serait entièrement conçu et dirigé par du personnel chevronné, combinerait des cours en classe et sur le terrain.

Secrétariat de la nation Haïda

Élaboration d’une stratégie de conservation de la biodiversité à l’échelle du territoire traditionnel de la Première nation Ktunaxa : intégration des valeurs culturelles au processus de planification du rétablissement des espèces en péril

Ce projet a pour objectif global d’élaborer une stratégie de conservation de la biodiversité intégrant les valeurs cultures des Ktunaxa en une approche écosystémique et plurispécifique de planification du rétablissement des espèces en péril. Cette approche favorisera le développement de capacités chez les travailleurs Ktunaxa au moyen de programmes de formation en milieu de travail et chez l’ensemble de la population au moyen de campagnes de sensibilisation sur les espèces en péril, les mesures de rétablissement prioritaires et le rôle des connaissances traditionnelles écologiques dans le rétablissement des espèces en péril. La gestion de ce projet sera assurée par le Ktunaxa Fish and Wildlife Management Committee, groupe tripartite composé de représentants du Ktunaxa Nation Council et des gouvernements de la Colombie-Britannique et du Canada.

Ktunaxa Nation Council

Inventaire des espèces en péril dans un paysage semi-urbain de la réserve indienne de Shuswap, à Invermere (Colombie-Britannique)

Ce projet a pour but de recueillir des données d’inventaire sur les espèces en péril en vue d’orienter la planification intégrée de l’éventuel développement immobilier de la réserve indienne de Shuswap, située dans la région d’Invermere. Cette étude permettra de mieux caractériser les corridors fauniques et les parcelles d’habitats sur les terres de la réserve. Le projet est également axé sur le développement des capacités au sein de la bande indienne.

Kinbasket Development Corporation

Projet d’évaluation, d’inventaire et de protection des espèces en péril à l’échelle du territoire St’at’imc

Le Conseil tribal Lillooet engagera un coordonnateur de projet contractuel qui évaluera les espèces désignées par le COSEPAC dans les réserves et sur le territoire traditionnel des St'at'imc. L’information recueillie sera compilée et servira à élaborer un plan stratégique du Conseil tribal Lillooet en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Des entrevues seront menées avec des personnes–ressources de la collectivité, et des contacts seront établis avec diverses équipes de rétablissement et organismes de conservation. L’objectif ultime consiste à élaborer des mesures de conservation à long terme pour toutes les espèces en péril sur le territoire des St'at'imc.

Conseil tribal Lillooet

Prise en compte de la protection de l’habitat des espèces en péril dans la planification de l’utilisation des terres par la bande indienne de la Basse Nicola

De nombreuses collectivités des Premières nations font face à un nombre croissant d’enjeux liés à l’utilisation des terres résultant de l’intensification du développement commercial et résidentiel et de l’exploitation des ressources. L’intensification des activités de développement sur la réserve pourrait avoir un impact sur les valeurs environnementales et, tout particulièrement, sur les espèces en péril. La Bande indienne de la basse Nicola entreprend actuellement un processus de planification des activités de la collectivité et de l’utilisation des terres et se propose de cartographier les habitats traditionnels, écologiques et essentiels des espèces en péril et d’autres valeurs environnementales et d’élaborer une stratégie de protection connexe à des fins d’intégration dans son processus de planification. Ce projet permettra de protéger l’habitat essentiel des espèces en péril et de prévenir d’éventuels conflits en intégrant toute une gamme de valeurs communautaires dans le processus de planification de l’utilisation des terres de la Bande.

Bande indienne de la basse Nicola

Projet de conservation du carex des sables de la Première nation Kwanlin Dun

Le gouvernement fédéral a entrepris la planification du rétablissement du carex des sables et a besoin du soutien des Premières nations concernées pour préparer le programme de rétablissement et le plan d’action visant à assurer la survie de l’espèce. On en sait très peu sur cette espèce, notamment en ce qui concerne les endroits qu’elle occupe sur notre territoire traditionnel. Très peu d’espèces du Yukon sont inscrites à la liste de la Loi sur les espèces en péril, et les compétences concernées (aux échelles fédérale et territoriale, et les Premières nations) n’ont pas d’expérience en planification du rétablissement prévu par la Loi. Comme les intérêts des Premières nations du Yukon sont très diversifiés et que leurs travaux sont nombreux, nous cherchons à obtenir du soutien afin de sensibiliser la collectivité, stimuler sa participation et développer ses capacités en vue de participer au rétablissement de l’espèce et pour que les diverses compétences participent à la conservation des espèces en péril en vertu de la LEP.

Première nation Kwanlin Dun

Évaluation sur le terrain des espèces en péril associées à la Chevêche des terriers

Les collectivités des Premières nations participent de plus en plus activement à la planification et à la gestion de l’exploitation des ressources naturelles en Colombie-Britannique. Les processus de planification de la bande indienne de la haute Nicola abordent la gestion des ressources naturelles de façon holistique et accordent une grande importance à l’état général et aux fonctions des écosystèmes. La bande indienne de la haute Nicola projette de recueillir des données sur les connaissances traditionnelles écologiques, d’examiner la documentation existante et de mener à bien des évaluations sur le terrain en vue d’améliorer un modèle de qualité de l’habitat de quatre espèces en péril, dont le blaireau d’Amérique, le crapaud du Grand Bassin et le Courlis à long bec. Les connaissances traditionnelles écologiques représentent une mine de renseignements précieux sur les habitats essentiels et sur les espèces en péril à l’échelle locale. L’examen de la documentation existante et les évaluations sur le terrain livreront des informations utiles sur l’état de l’habitat des espèces en péril et serviront d’orientation aux programmes de rétablissement et aux recommandations relatives à la gestion des espèces en péril et de leur habitat. Une meilleure évaluation de l’habitat actuellement disponible ainsi que les recommandations découlant de l’examen de la documentation et des connaissances traditionnelles permettront de mieux apprécier l’état actuel des écosystèmes et serviront d’appui aux processus de planification continue de la bande indienne de la haute Nicola.

Bande indienne de la haute Nicola

Relevés des espèces en péril de prairie par la Première nation Splatsin

La Première nation Splatsin a entrepris l’inventaire des espèces en péril sur ses terres afin de contribuer à l’atteinte des objectifs de la Loi sur les espèces en péril. Le projet vise à inventorier et à cartographier les terriers ou les hibernaculums connus et les habitats d’alimentation et de reproduction du blaireau d’Amérique, du Courlis à long bec et de la couleuvre à nez mince ainsi que l’habitat potentiel d’autres espèces de prairie comme les gaufres sur les terres de la réserve. Les observations anecdotiques d’autres espèces, dont des espèces en péril comme le Goglu des prés, seront également consignées. Le projet permettra également de confirmer la présence ou l’absence de ces espèces et de leur habitat sur les terres de la réserve. Les résultats seront résumés, et on élaborera des plans de gestion de ces espèces qui recommanderont des mesures d’atténuation des impacts afin de préserver et de protéger ces espèces en péril et d’autres espèces de prairie.

Première nation Splatsin

Caribou, culture et conservation : une étude des connaissances traditionnelles écologiques avec la nation Dunne-za du nord-est de la Colombie-Britannique

Huit hardes de caribous qui ne sont actuellement visées par aucun plan de protection habitent la portion méridionale du territoire traditionnel des Premières nations de West Moberly. Dans le cadre du Mountain Dunne-za Planning Initiaive, la nation Dunne-za a entrepris une étude sur les connaissances traditionnelles écologiques en vue d’appuyer le processus d’élaboration de programmes de rétablissement et de plans d’action et d’établir fermement sa culture au profit des générations actuelle et futures.

Premières nations de West Moberly

Gestion de la conservation de l’habitat de la couleuvre à nez mince du Grand Bassin et du crotale de l’Ouest

Ce projet a pour but d’élaborer des lignes directrices de gestion pour la couleuvre à nez mince du Grand Bassin et le crotale de l’Ouest sur le site de villégiature Nk’Mip d’une superficie de 225 acres aménagés sur la réserve de la bande indienne Osoyoos. Il prévoit également l’élaboration d’un plan pour une clôture d’exclusion, des ponceaux, des abris et d’autres structures afin de faire en sorte que l’entretien de ces éléments soit pris en compte dans les calendriers d’entretien annuel et les plans d’aménagement du site.

Nk'Mip Desert Cultural Centre

Étude sur le regroupement d’ormeaux par la Première nation Metlakatla

L’établissement de regroupements locaux d’ormeaux adultes est planifié dans le cadre du projet de reconstitution des populations d’ormeaux sur le territoire des Metlakatla. Ces regroupements seront établis au printemps. Durant toute l’année financière, nous organiserons des activités afin de sensibiliser le public aux enjeux associés à la conservation de l’ormeau nordique et l’inciter à participer aux mesures de conservation. Grâce à ces activités de sensibilisation et d’éducation, nous espérons obtenir l’appui du public aux activités communautaires d’intendance, de surveillance et d’application de la loi.

Bande indienne Metlakatla

Étude sur le rétablissement des oiseaux marins par la Première nation Metlakatla

Dans le cadre de ce projet, les pêcheurs autochtones qui fréquentent la zone de pêche de Prince-Rupert feront le suivi d’où, quand et comment des espèces visées par la Loi sur les espèces en péril du gouvernement fédéral (l’Albatros à queue courte, le Guillemot marbré, le Puffin à pieds roses, l’Albatros à pieds noirs et le Guillemot à cou blanc) sont capturées accidentellement dans des filets maillants ou par des palangres gérés par des pêcheurs autochtones. Ces données de surveillance permettront d’apporter les mesures de gestion adaptative qui s’imposent pour réduire le nombre de prises accidentelles.

Bande indienne Metlakatla

Suivi des frayères de l’esturgeon blanc dans la Nechako

Dans le cadre de ce projet, nous collaborerons avec d’autres membres du Groupe de travail participant au projet de rétablissement de l’esturgeon blanc dans la Nechako à faire le suivi de la présence de l’espèce et de ses activités reproductrices dans le seul tronçon de la rivière utilisé comme habitat de reproduction par cette population en voie de disparition. Le personnel du conseil tribal surveillera ce tronçon afin de déterminer si l’esturgeon blanc s’y reproduit et, le cas échéant, de repérer les frayères et de récolter des œufs et des larves à des fins de détermination des taux de survie. Les données recueillies permettront de mieux comprendre les facteurs qui entravent le recrutement au sein de la population et orienteront les mesures qui pourraient être prises pour restaurer les zones d’habitat essentiel que l’on présume altérées.

Conseil tribal Carrier Sekani

Projet d’intendance de l’ormeau nordique et de la loutre de mer du Heiltsuk Fisheries Program

Ce projet vise à prévenir le déclin continu des stocks d’ormeaux nordiques et à favoriser l’application d’une approche écosystémique au rétablissement de la population de loutre de mer le long de la côte centrale de la Colombie-Britannique. À cette fin, on mise sur des activités d’éducation communautaire, la participation des collectivités aux activités d’intendance de l’ormeau nordique et de la loutre de mer, le suivi des sites abritant des populations établies d’ormeau nordique et des activités de patrouille le long des côtes et le maintien d’un solide réseau régional avec les pêcheurs, les membres des collectivités et les exploitants de la région.

Heiltsuk Fisheries Program

Élaboration de stratégies de signalement des prises de caribous des montagnes du Nord pour les Premières nations

Des gestionnaires des espèces sauvages des Premières nations concernées planifient de se rencontrer afin de discuter de la mise en place d’un système de signalement des prises. Cet atelier de deux jours permettra aux gouvernements des Premières nations de mettre en commun leurs connaissances, de discuter des difficultés qui se rattachent à la collecte auprès de leurs collectivités respectives de données sur les prises à la fois exhaustives et exactes et d’élaborer des stratégies en vue d’obtenir un portrait juste et pertinent de la récolte tout en respectant les valeurs traditionnelles.

Première nation Carcross/Tagish

Création d’une base de données sur les espèces en péril pour la collecte, la cartographie et l’archivage des connaissances traditionnelles autochtones des Métis en Colombie-Britannique

Le projet vise à poursuivre les travaux d’élaboration de la base de données et de l’outil cartographique sur les espèces en péril entrepris en 2008/2009 grâce au soutien financier du Fonds autochtones pour les espèces en péril. Cette base de données et l’outil de cartographie sont hébergés à l’Université de la Colombie-Britannique-Okanagan. La collecte de données sur les connaissances traditionnelles des Métis sera menée à bien dans le respect des critères de recherche en matière d’éthique et de confidentialité de la Métis Nation British Columbia – Natural Resource Act. Les responsables du projet présenteront la base de données sur les espèces en péril et l’outil de cartographie à une collectivité de la Première nation avec pour objectif d’en faire profiter d’autres groupes autochtones.

Métis Nation BC

Plan de rétablissement du blaireau sur la réserve indienne de Canoe Creek - Fonds autochtone de développement des capacités

La bande indienne de Canoe Creek, le ministère de l’Environnement de la Colombie-Britannique et l’Université Thompson River poursuivront le projet sur le blaireau d’Amérique dans la région de Cariboo. Il s’agit d’évaluer tous les travaux effectués depuis 2003 et de poursuivre les programmes de rétablissement et les projets de recherche visant à déterminer les taux de rétablissement et de mortalité des blaireaux. Dans le cadre de ces travaux concertés, nous retournerons dans toutes les zones d’habitat des blaireaux d’Amérique et installerons des pièges pour en capturer un certain nombre sur lequel nous poserons des colliers émetteurs afin de faire le suivi de leurs déplacements sur leur territoire. On sait que les blaireaux d’Amérique peuvent se déplacer dans un territoire d’un rayon de 200 milles. Ce projet permettra de savoir comment l’empiètement des humains et l’activité des animaux domestiques influent sur le taux de mortalité de cette espèce inscrite à la liste rouge.

Bande indienne de Canoe Creek

Inventaire biophysique des vertébrés, des invertébrés et des végétaux par la Première nation Semiahmoo

Dans le cadre de ce projet, des experts-conseils contractuels par la Première nation Semiahmoo réaliseront une étude documentaire et compileront les données pertinentes ainsi recueillies afin de documenter les espèces identifiées et leurs habitats sur les terres de la Première nation Semiahmoo et le territoire traditionnel de Semiahmoo Bay. Ils effectueront également des inventaires des habitats terrestres, aquatiques et aériens sur les terres Semiahmoo afin de confirmer l’absence ou l’absence des espèces et, le cas échéant, de caractériser leur habitat et de formuler une série de recommandations relatives à leur conservation, restauration et préservation. Dans le cadre d’entrevues enregistrées réalisées auprès de détenteurs de connaissances traditionnelles et de connaissances écologiques autochtones, ils recueilleront des données sur les connaissances écologiques autochtones et effectueront des travaux de cartographie connexes.

Première nation Semiahmoo

Forum de discussion sur les connaissances traditionnelles autochtones et ses rapports avec les populations d’esturgeon blanc du haut Fraser et de coho du Fraser intérieur – protocoles, méthodes et inventaire des données de base et de l’information existantes

Dans le cadre de ce projet, la Upper Fraser Fisheries Conservation Alliance organisera avec les Premières nations du haut Fraser (Upper Fraser First Nations), Pêches et Océans Canada et des spécialistes des connaissances traditionnelles autochtones (CTA) deux forums de discussion axés sur l’établissement de protocoles encadrant l’inclusion des CTA sur deux espèces aquatiques menacées présentes dans le haut Fraser, soit l’esturgeon blanc de la Nechako et le saumon coho du Fraser intérieur. Les résultats et expériences découlant de ce premier forum seront appliqués par les gardiens des pêches communautaires aux collectivités membres de l’UFFCA. Les résultats du travail effectué au sein des collectivités seront ensuite présentés conformément aux protocoles susmentionnés dans le cadre d’un deuxième forum de discussion organisé au profit des participants au premier forum.

Upper Fraser Fisheries Conservation Alliance (UFFCA)

Préservation des connaissances pour le mieux-être des générations futures

Ce projet vise à favoriser l’application d’une approche plus holistique intégrant des connaissances autochtones au processus de rétablissement des espèces en péril. La première étape consistera à documenter les connaissances autochtones sur les espèces en péril ciblées, les relations interspécifiques, les besoins en matière d’habitat et les stratégies d’intendance. Pour ce faire, nous mènerons 20 entrevues avec des aînés des bandes indiennes de Coldwater, de Cook's Ferry et Siska et nous résumerons les informations recueillies en vue de l’élaboration future de stratégies de gestion communautaire.

Esh-kn-am Cultural Resources Management Services

Élaboration d’un outil de planification stratégique de la protection de l’écosystème du chêne de Garry par la Première nation Songhees

Étant donné la vitesse du déclin de nos ressources naturelles, le temps presse pour prendre en main les ressources qui nous restent et pour élaborer un plan d’action établissant des règlements et politiques efficaces de protection des terres et de gestion des ressources. Le temps est donc venu de travailler ensemble au rétablissement d’un écosystème d’importance culturelle au profit des générations futures. Ce projet ainsi que l'Initiative de gestion des terres des Premières nations permettront de protéger et de restaurer d’importantes ressources dans l’écosystème du chêne de Garry.

Première nation Songhees