Description de l’habitat essentiel du chicot févier, dans le parc national de la Pointe-Pelée du Canada

Le chicot févier (Gymnocladus dioicus) est inscrit à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril en tant qu’espèce menacée. Arbre d’ombrage de taille moyenne de la famille des fabacées (appelées couramment « légumineuses »), le chicot févier est le seul membre de son genre en Amérique du Nord. Au Canada, on le trouve uniquement dans le Sud de l’Ontario, et sa population totale est estimée à moins de 500 arbres indigènes matures. Le Programme de rétablissement du chicot févier (Gymnocladus dioicus) au Canada définit l’habitat essentiel de cette espèce dans plusieurs régions, notamment dans un parc national.

Avis est donné par la présente que, conformément au paragraphe 58(2) de la Loi sur les espèces en péril, le paragraphe 58(1) de cette loi s’applique, 90 jours après la publication du présent avis, à l’habitat essentiel du chicot févier -- décrit dans le programme de rétablissement de cette espèce figurant au Registre public des espèces en péril -- situé sur l’île Middle dans le parc national de la Pointe-Pelée du Canada, dont les limites sont définies à l’annexe 1 de la Loi sur les parcs nationaux du Canada.

Le 14 février 2015

Le directeur d’unité de gestion
Unité de gestion du Sud-Ouest de l’Ontario

JARRED PICHER