Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Addenda à la version finale du Programme de rétablissement du Pluvier siffleur (Charadrius melodus circumcinctus) au Canada portant sur la désignation de l'habitat essentiel (version finale)

 

Pluvier siffleur, sous-espèce circumcinctus

 

Juillet 2007

 

Pluvier siffleur. &copy Judie Shore

Introduction

Le présent document est un addenda à la version finale du programme de rétablissement du Pluvier siffleur de la sous-espèce circumcinctus (Charadrius melodus circumcinctus) qui a été affichée au Registre public de la Loi sur les espèces en péril (LEP) le 6 novembre 2006 (ce programme est ci-après appelé le « programme de rétablissement du Pluvier siffleur de 2006 »). L'addenda proposé a été affiché au Registre public le 16 mars 2007 pour une période de commentaires de 60 jours, durant laquelle un certain nombre de commentaires ont été reçus. Ces commentaires ont été soigneusement revus et analysés par les représentants d'Environnement Canada, incluant des représentants ayant des connaissances spécialisées portant sur le Pluvier siffleur de la sous-espèce circumcinctus, et ont été considérés lors de la finalisation du présent addenda.

L'alinéa 41(1)c) de la LEP exige que les programmes de rétablissement désignent l'habitat essentiel d'une espèce, dans la mesure du possible, et qu'ils incluent des exemples d'activités susceptibles d'entraîner sa destruction. La LEP précise également que les programmes de rétablissement peuvent être modifiés en tout temps et que les modifications apportées doivent être affichées au Registre public de la LEP.

Depuis l'affichage de la version finale du programme de rétablissement du Pluvier siffleur de 2006, les recherches et les analyses des données recueillies sur son habitat essentiel ont progressé. Le présent addenda désigne l'habitat essentiel du Pluvier siffleur de la sous-espèce circumcinctus en fonction des données disponibles à l'heure actuelle et modifie le programme de rétablissement publié précédemment. Dans le présent addenda figure une liste des bassins de terres humides et de lits de rivières de l'aire de répartition de la sous-espèce circumcinctus (Ontario, Manitoba, Saskatchewan, Alberta) qui incluent vraisemblablement de l'habitat essentiel. Là où cela était possible, l'emplacement exact de l'habitat essentiel a été précisé à l'échelle du quart de section (voir note de bas de page 1, tableau 2).

Le quart de section a été choisi comme unité de base typique pour l'identification de l'emplacement de l'habitat essentiel car les terres rurales de l'Ouest canadien sont généralement divisées et gérées à l'échelle du quart de section, et qu'il est facile de retracer les propriétaires fonciers à cette échelle. Il est important de retracer les propriétaires des terres désignées comme habitat essentiel dans les programmes de rétablissement (ou dans des addenda comme celui-ci) afin que ceux-ci et toute autre personne que le ministre compétent juge directement touchés puissent être consultés, comme l'exige le paragraphe 39(3) de la LEP.

Il est important de faire des consultations, dans la mesure du possible, en ce qui a trait à la désignation de l'habitat essentiel afin que toutes les parties touchées, y compris les propriétaires fonciers, soient au fait des répercussions associées à l'habitat essentiel en vertu de la LEP. Les articles 58 et 61 de la LEP prévoient des interdictions relatives à la destruction de l'habitat essentiel dans diverses circonstances décrites par la LEP. Les consultations sont également importantes puisqu'elles servent à impliquer toutes les parties touchées dans une approche coopérative de la gestion et de la protection de l'habitat essentiel en vertu de la LEP.

À l'heure actuelle, l'habitat essentiel a été désigné dans 65 quarts de section situés dans 20 bassins. Dans ces quarts de section, l'habitat essentiel est défini comme étant la bande de rivage située entre la ligne des hautes eaux ordinaires et le bord de l'eau, car le Pluvier siffleur est un oiseau de rivage terrestre qui utilise la portion du rivage se trouvant entre le bord de l'eau et la végétation terrestre.

Introduction