Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Magnolia acuminé (Magnolia acuminata L.)

Programme de rétablissement du magnolia acuminé

(Magnolia acuminata L.) au Canada

[Proposition]

magnolia acuminé

Photo : Donald Kirk

Mai 2006

 

 Programme de rétablissement du magnolia acuminé

(Magnolia acuminata L.) au Canada

 

 

Mai 2006

  

 

En vertu de l'Accord pour la protection des espèces en péril (1996), les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont accepté de travailler ensemble pour établir des mesures législatives, des programmes et des politiques pour assurer la protection des espèces en péril au Canada.

Dans l’esprit de collaboration de l’Accord, le gouvernement de l'Ontario a donné au gouvernement du Canada la permission d'adopter le Programme de rétablissement du magnolia acuminé (Magnolia acuminata L.) au Canada en vertu de l'article 44 de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Les détails sont disponibles dans l'addenda du présent document.

Suivant la période d'appel de commentaires de 60 jours débutant en février 2007, et jusqu'à ce que le ministre de l'Environnement en décide autrement ou que le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario modifie officiellement le présent document, le présent programme de rétablissement constituera le programme de rétablissement du ministre de l'Environnement du Canada pour cette espèce.

 

Citation recommandée

Ambrose, J., et D. Kirk, 2006. Programme de rétablissement du magnolia acuminé (Magnolia acuminata L.) au Canada. Rapport préparé pour le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario par l’Équipe de rétablissement du magnolia acuminé, viii + 27 p. + addenda.

Exemplaires supplémentaires 

Il est possible de télécharger des exemplaires de la présente publication à partir du Registre public de la Loi sur les espèces en péril (www.registrelep.gc.ca).

Photo de la couverture : Donald Kirk

Also available in English under the title:

“Recovery Strategy for Cucumber Tree (Magnolia acuminata L.) in Canada [Proposed]”

Le contenu (à l’exception des illustrations) peut être utilisé sans permission, mais en prenant soin d’indiquer la source.

 

Compétences responsables

Le magnolia acuminé est présent dans la province de l’Ontario, et le programme de rétablissement de l’espèce a été élaboré par le gouvernement de cette province. Le Service canadien de la faune, Région de l’Ontario, au nom du ministre compétent (le ministre de l’Environnement), a collaboré à l’élaboration du présent programme de rétablissement.

Membres de l’équipe de rétablissement et spécialistes associés

Donald Kirk (Président)

Ministère des Richesses naturelles de l’Ontario

John D. Ambrose

Consultant en botanique

Dave Holmes

Office de protection de la nature de la région de Long Point

Peter Kevan

University of Guelph

Richard Reader

University of Guelph

Allen Woodliffe

Ministère des Richesses naturelles de l’Ontario

Spécialistes associés 

Ken Elliott

Ministère des Richesses naturelles de l’Ontario

Mary Gartshore

Consultante en écologie

Dennis Joyce

Ministère des Richesses naturelles de l’Ontario 

Steve Scheers

Municipalité du comté de Norfolk

 

Remerciements

Les membres de l’équipe de rétablissement souhaitent remercier les nombreux propriétaires fonciers qui ont fourni des renseignements et autorisé l’accès à leurs propriétés durant les récents projets de cartographie ayant permis de recueillir de l’information de base sur la population aux fins du présent programme de rétablissement. Jeff Robinson, du Service canadien de la faune, a fourni de l’information détaillée sur un récent relevé de la population de Long Point. Le Centre d’information sur le patrimoine naturel de Peterborough a fourni des copies de ses dossiers sur les occurrences actuelles d’éléments. Melinda Thompson et Tanya Suggitt ont offert une précieuse assistance technique pour la gestion des bases de données et les systèmes d’information géographique. Rebecca Hay a apporté une aide inestimable à la préparation du présent document en veillant à l’incorporation de tous les commentaires de l’équipe et des révisions par les pairs.

Préface

La gestion du magnolia acuminé relève de la compétence du gouvernement provincial de l’Ontario et d’Environnement Canada (Service canadien de la faune, Région de l’Ontario).

Selon les dispositions de la Loi sur les espèces en péril (LEP, article 37), le ministre compétent est tenu d’élaborer un programme de rétablissement pour toute espèce sauvage inscrite comme disparue du pays, en voie de disparition ou menacée. Le paragraphe 44(1) de la LEP autorise le ministre à adopter tout programme existant visant l’espèce dans la mesure où celui-ci répond aux exigences de la LEP en matière de contenu (article 41).

Le magnolia acuminé a été désigné « espèce en voie de disparition » en vertu de la LEP en juin 2003. Le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario a dirigé l’élaboration du présent programme de rétablissement pour cette espèce en collaboration avec le Service canadien de la faune, Région de l’Ontario, Environnement Canada. Les modalités de réception de ce programme par les compétences responsables sont présentées dans un addenda.

Sommaire

Le présent programme de rétablissement décrit les objectifs et les stratégies nécessaires à la protection et au rétablissement des populations canadiennes du magnolia acuminé (Magnolia acuminata L.). Il est fondé sur une analyse documentaire, sur des données démographiques historiques et actuelles ainsi que sur des consultations auprès de spécialistes. La période couverte par le programme s’étend de 2006 à 2011.

Au Canada, la répartition du magnolia acuminé est très restreinte, l’espèce n’étant présente que dans deux régions du sud de l’Ontario. De récents travaux intensifs d’inventaire et de cartographie ont permis d’établir à 283 le nombre total d’arbres matures et de gaulis à l’état sauvage. En outre, plus de 100 semis ont été dénombrés, la majorité d’entre eux se trouvant dans une seule population. L’ensemble des arbres forme 12 populations (une population est définie comme l’agrégation de toutes les sous-populations distantes de moins de 1 km l’une de l’autre), pour un total de 22 sous-populations distinctes. Un recrutement modéré a été observé à l’intérieur de l’habitat forestier de l’espèce. La menace posée par la fragmentation du paysage et la petite taille des populations demande à être mieux comprise pour peaufiner les mesures de rétablissement.

Le but du présent programme de rétablissement est d’assurer la conservation du magnolia acuminé et, au besoin, d’aménager l’espèce pour qu’elle forme des populations autosuffisantes dans les deux régions de son aire de répartition canadienne naturelle dans l’extrême sud-ouest de l’Ontario.

Certaines des approches de rétablissement décrites dans le présent programme vont au-delà de la protection des arbres existants et reposent sur les recherches actuelles et à venir, qui permettront de mieux comprendre la biologie de la pollinisation, la dispersion des graines, l’établissement des semis et la génétique des populations de l’espèce. Le présent document énumère et priorise les programmes de recherche qui seront nécessaires pour appuyer la mise en œuvre des mesures de rétablissement.

Table des Matières