Description de l’habitat essentiel de l’halimolobos mince dans la réserve nationale de faune de la base des Forces canadiennes Suffield et la réserve nationale de faune des Prairies (partie numéro 20)

L’halimolobos mince (Halimolobos virgata) est une plante bisannuelle inscrite à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril. Au Canada, l’halimobolos mince est répartie au sud-est de l’Alberta et au sud-ouest de la Saskatchewan et pousse dans des prairies d’herbe courte ou mi-longue, où le sol est sablonneux ou loameux, le relief plat ou légèrement ondulé et le terrain sec pouvant devenir humide au printemps. Généralement, cette plante pousse dans les zones peu perturbées par le pâturage dans les faibles dépressions ou au bas des pentes et sur la crête de petites dunes.

Le Programme de rétablissement de l’halimolobos mince (Halimolobos virgata) au Canada désigne l’habitat essentiel de l’espèce dans un certain nombre de lieux, notamment dans des aires protégées fédérales.

Avis est donné par la présente que, conformément au paragraphe 58(2) de la Loi sur les espèces en péril, le paragraphe 58(1) de cette loi s’appliquera, 90 jours après la publication du présent avis, à l’habitat essentiel de l’halimolobos mince désigné dans le programme de rétablissement de cette espèce -- lequel document est affiché dans le Registre public des espèces en péril -- et situé dans les aires protégées fédérales suivantes : la réserve nationale de faune de la base des Forces canadiennes Suffield et la réserve nationale de faune des Prairies (partie numéro 20), lesquelles sont décrites à l’annexe I du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages en vertu de la Loi sur les espèces sauvages du Canada.

Les parties intéressées qui désirent obtenir de plus amples renseignements sur l’emplacement, les caractéristiques biophysiques et la protection de l’habitat essentiel de cette espèce sont invitées à communiquer avec Environnement Canada. Cependant, certaines demandes d’information pourraient être refusées afin de protéger l’espèce et son habitat essentiel.

Le 19 juin 2015

La directrice intérimaire
Gestion des espèces en péril
Service canadien de la faune
SARAH COSGROVE