Description de l'habitat essentiel du sucet de lac, dans la réserve nationale de faune du ruisseau Big Creek, la réserve nationale de faune de Long Point, la réserve nationale de faune de St. Clair et le parc national Pointe-Pelée du Canada

LOI SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL

Description de l’habitat essentiel du sucet de lac, dans la réserve nationale de faune du ruisseau Big Creek, la réserve nationale de faune de Long Point, la réserve nationale de faune de St. Clair et le parc national Pointe-Pelée du Canada

Le sucet de lac (Erimyzon sucetta) est une espèce inscrite à l’annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) à titre d’espèce menacée. Le sucet de lac est un poisson d’eau douce, membre de la famille des sucets catostomes, observé dans les eaux du sud-ouest de l’Ontario, ainsi que dans les baies, les chenaux, les étangs et les marécages dont les eaux sont fortement végétalisées et stagnantes. Le sucet de lac habite normalement les eaux claires, à dense végétation, tranquilles ou dormantes. L’habitat essentiel du sucet de lac est présenté et décrit en détail dans le Programme de rétablissement du sucet de lac(Erimyzon sucetta)au Canada.

Avis est par les présentes donné, conformément au paragraphe 58(2) de la LEP, selon lequel l’habitat essentiel du sucet de lac, dans la réserve nationale de faune (RNF) du ruisseau Big Creek, la RNF de Long Point, la RNF de St. Clair et le parc national Pointe-Pelée du Canada, est décrit comme suit :

Pour le frai et les œufs fécondés du sucet de lac, l’habitat essentiel correspond aux eaux peu profondes, dont la profondeur va de zéro à deux mètres, se trouvant dans les baies, étangs, marais et parties inférieures des tributaires à végétation aquatique submergée abondante; la saison de frai s’échelonne du mois d’avril au mois de juin, période au cours de laquelle la température de l’eau gravite autour de 20 °C. L’habitat essentiel des jeunes de l’année, des juvéniles et des adultes correspond aux eaux calmes et peu profondes, dont la profondeur va de zéro à deux mètres, caractérisées par des substrats de sable, de limon, d’argile ou de débris organiques, une végétation abondante et une faible turbidité. Le site Web du Registre public des espèces en péril présente des renseignements (y compris des cartes) sur d’autres secteurs d’habitat essentiel du sucet de lac.

Dans les secteurs désignés ci-après, l’habitat essentiel est défini comme étant les habitats qui satisfont aux exigences en matière d’habitat fonctionnel décrites au paragraphe précédent, pour une ou plusieurs étapes du cycle de vie du sucet de lac, en excluant les caractéristiques anthropiques permanentes.

Réserve nationale de faune du ruisseau Big Creek

L’habitat essentiel du sucet de lac est désigné comme étant les eaux contiguës et les terres humides contenues dans la portion nord du marais endigué de la RNF du ruisseau Big Creek et situées dans toutes les parcelles de terrain, dans la municipalité régionale de Haldimand-Norfolk, dans le township de Norfolk, autrefois dans le township géographique de South-Walsingham, comté de Norfolk, et à l’intérieur des limites décrites ci-après, à l’exclusion de toute terre sèche permanente, toute eau libre d’une profondeur de plus de deux mètres et toute structure anthropique existante (par exemple, des installations de régulation des eaux) :

En commençant à l’intérieur de la partie Big Creek de la RNF du ruisseau Big Creek, à un point sur une digue dont les coordonnées UTM NAD83, zone 17, sont plus ou moins de 4715798 mètres en ordonnée et 545191 mètres en abscisse;

DE LÀ, vers l’ouest le long des limites de ladite digue à un point dont les coordonnées UTM NAD83, zone 17, sont plus ou moins de 4715439 mètres en ordonnée et 544568 mètres en abscisse;

DE LÀ, vers le nord-ouest le long des limites de ladite digue jusqu’au point de commencement.

Réserve nationale de faune de Long Point

L’habitat essentiel du sucet de lac est désigné comme étant les eaux contiguës et les terres humides contenues dans la partie Thoroughfare Point et la partie Long Point de la RNF de Long Point, y compris les étangs situés le long de la flèche qui définit les limites de la baie Long Point, à l’exclusion de toute terre sèche permanente, toute eau libre d’une profondeur de plus d’un mètre et toute structure anthropique existante.

La description de la RNF de Long Point figure à l’annexe 1 du Règlement sur les réserves d’espèces sauvages pris en vertu de la Loi sur les espèces sauvages du Canada et est reprise dans les présentes comme étant toutes les parcelles de terrain, dans la municipalité régionale de Haldimand-Norfolk, dans le township de Norfolk, autrefois dans le township géographique de South-Walsingham, comté de Norfolk, qui sont décrites comme suit :

Premièrement, l’ensemble du bloc no 1, les trois quarts est du bloc no 2, l’ensemble des blocs nos 3 à 5 et l’ensemble du lot no 1 du bloc no 7, ce lot et ces blocs étant enregistrés par le document no 380362 du 29 décembre 1977 déposé au bureau d’enregistrement de la division de Norfolk (no 37), à Simcoe;

Deuxièmement, l’ensemble du bloc no 6, l’ensemble des lots nos 2 à 11 du bloc no 7 et l’ensemble des blocs nos 8 à 12, à l’exception de la partie 1 du bloc no 12 indiquée sur le plan no 37R-1354 déposé au même bureau d’enregistrement, ces lots et blocs étant enregistrés par le document no 390158 du 11 avril 1979 déposé à ce même bureau;

Troisièmement, la partie 1 du bloc no 16 indiquée sur le plan no 37R-1303 du 18 juillet 1978 et enregistrée par le document no 390158;

Quatrièmement, l’ensemble des parties 1, 2 et 3 figurant sur le plan no 37R-2507 déposé au même bureau et enregistrées par le document no 390158 sous l’appellation parcelles «B» et «BB»;

Y compris tous les terrains adjacents à ces lots, blocs et parties, qui le 4 mai 1866 étaient situés à l’extérieur des lignes de cheminement du levé des contours de Long Point et qui paraissent sur le plan d’arpentage réalisé par James Black, arpenteur provincial, en date du 24 avril 1856; à l’exception d’une bande de terrain le long du rivage du lac Érié et de la baie Long Point, d’une profondeur de 132 pieds à partir du rivage, cette bande étant réservée pour la pêche, mais le droit d’accès aux lots et aux blocs étant maintenu, tel qu’il est établi dans la concession originale de la Couronne.

Réserve nationale de faune de St. Clair

L’habitat essentiel du sucet de lac est désigné comme étant les eaux contiguës et les terres humides de l’ensemble du marais endigué (partie ouest) de la partie St. Clair de la RNF de St. Clair qui sont situées dans toutes les parcelles de terrain, dans le comté de Kent, dans le canton de Dover ouest, désignées lots 1, 2 et 3 de la concession 4 dans l’acte de transfert passé entre The Dover Marshes Limited et Sa Majesté la Reine du chef du Canada, enregistré sous le no 283843 au bureau d’enregistrement des terres de la division d’enregistrement [Ontario] du comté de Kent à Chatham; et se situant à l’intérieur des limites précisées au prochain paragraphe, à l’exclusion de toute terre sèche permanente, toute eau libre d’une profondeur de plus de deux mètres et toute structure anthropique existante (par exemple, installations de régulation des eaux) :

En commençant à l’intérieur de la partie St. Clair de la RNF de St. Clair, à un point à l’angle le plus au sud du lot 3, dans la concession 4, point dont les coordonnées UTM NAD83, zone 17, sont plus ou moins de 4690696 mètres en ordonnée et 384233 mètres en abscisse;

DE LÀ, vers le nord-ouest en ligne droite, le long de la limite du lot 3, dans la concession 4, jusqu’à une digue dont les coordonnées UTM NAD83, zone 17, sont plus ou moins de 4691548 mètres en ordonnée et 383492 mètres en abscisse;

DE LÀ, vers le nord-est, le long de la limite de ladite digue jusqu’à la limite du lot 3, dans la concession 4, dont les coordonnées UTM NAD83, zone 17, sont plus ou moins de 4691857 mètres en ordonnée et 383587 mètres en abscisse;

DE LÀ, vers le nord-est en ligne droite, le long des limites des lots 3, 2 et 1 de la concession 4, jusqu’à une digue dont les coordonnées UTM NAD83, zone 17, sont plus ou moins de 4692739 mètres en ordonnée et 384594 mètres en abscisse;

DE LÀ, vers le sud, le long de ladite digue, jusqu’au point de commencement.

Parc national Pointe-Pelée du Canada

L’habitat essentiel du sucet de lac est désigné comme étant les eaux libres et peu profondes jadis et encore aujourd’hui désignées comme les étangs Girardin et Redhead, à l’intérieur du parc national Pointe-Pelée du Canada, tels qu’ils figurent sur la carte 40 G/15 de la Série nationale de référence cartographique (no 7, publiée en 2001); l’habitat essentiel satisfait aux exigences en matière d’habitat fonctionnel, pour une ou plusieurs étapes du cycle de vie du sucet de lac, qui sont décrites dans ce qui précède.

Le 20 août 2010

La ministre des Pêches et des Océans
GAIL SHEA

Le directeur d’unité de gestion
Unité de gestion du sud-ouest de l’Ontario
Agence Parcs Canada
ROD BLAIR

Le directeur exécutif
Service canadien de la faune
Environnement Canada
ROBERT MCLEAN

| Page d'introduction |