Application du concept de résidence à la buchloé faux-dactyle (Buchloë dactyloides)

Le concept de la résidence au titre de la Loi sur les espèces en péril (LEP) s'applique-t-il à cette espèce? Non.

Justification détaillée

  1. L'écologie de l'espèce inclut-elle l'utilisation d’un gîte – qui est un lieu (ou des lieux) précis ou un espace délimité qui contient des caractéristiques semblables à un terrier ou un nid ou qui a des fonctions semblables à un terrier ou un nid?

    Non - L'emplacement précis occupé par une plante de buchloé faux-dactyle est évidemment un élément de l'habitat général de l'espèce; il n'y a aucune caractéristique inhérente à cet endroit qui soit semblable à un gîte ou un nid.

  2. Ces lieux sont-ils occupés ou normalement occupés pendant tout ou une partie du cycle biologique de l'espèce?

    Sans objet.

  3. Ces lieux sont-ils essentiels à la bonne performance d'une fonction précise et cruciale du cycle biologique de l'espèce?

    Sans objet.

Résumé de la justification

Les plantes individuelles de buchloé faux-dactyle ne semblent pas utiliser un gîte semblable à un nid ou à un abri et donc ne réunissent pas les conditions requises pour être considérées comme ayant une résidence. Il n'y aurait donc aucune autre protection juridique que celle qui est déjà prévue par la protection de l'individu et de son habitat essentiel.

Renseignements supplémentaires

Pour obtenir d’autres renseignements sur la buchloé faux-dactyle.

Pour de plus amples renseignements sur la LEP.

Bibliographie

Gouvernement du Canada. 2004. Politique de la Loi sur les espèces en péril : Politique sur la résidence. Ébauche (18 juin 2004). Inédit. 17 pages.

Harms, V.L. 1998. Rapport de situation du COSEPAC sur la buchloé faux-dactyle, Buchloë dactyloides. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. 56 pages