Consultation sur la modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril : espèces terrestres – Décembre 2013– Descriptions longues

Document source : Consultation sur la modification de la liste des espèces de la Loi sur les espèces en péril : espèces terrestres – Décembre 2013

1. Description longue pour la carte de l’apantèse compliquée:

Carte illustrant la répartition mondiale et canadienne de l'apantèse compliquée. Sur une carte de base de la partie sud de l'Île de Vancouver et de la partie continentale du sud-ouest de la Colombie-Britannique, les signalements récents, les signalements historiques et les recherches sans résultats sont représentés. Parmi les signalements récents, un se trouve sur l'Île Savary, dans le détroit de Georgia, un autre au sud de Courtney sur l'Île de Vancouver, un autre dans le Parc marin provincial Sandy Island et une dernière près de Nanoose Bay. Les signalements historiques sont regroupés dans le sud-est de l'Île de Vancouver, et deux se situent près de Courtney. Les recherches sans résultats se trouvent dans le sud-est de l'Île de Vancouver, le long de sa côte ouest, près de Courtney, près de la ville de Vancouver et près de la frontière avec les États-Unis. De plus, un signalement récent est recensé sur l'Île Orca dans l'état de Washington.

Retour à la carte de l’apantèse compliquée

2. Description longue pour la carte de l'aster fausse-prenanthe:

Carte de l’aire de répartition canadienne de l’aster fausse-prenanthe, limitée au sud-ouest de l’Ontario. L’espèce a été signalée dans le comté d’Elgin et dans un site dans la municipalité régionale de Haldimand-Norfolk. Les occurrences qui se trouvaient dans les comtés d’Oxford et de Middlesex semblent être disparues. Toutes les occurrences canadiennes se trouvent à moins d'une vingtaine de kilomètres du lac Érié, dans les plaines sableuses de Norfolk et de Bothwell, dans la région de la forêt carolinienne. Les occurrences sont associées aux ruisseaux Kettle, Big Otter et Catfish ainsi qu’à plusieurs ruisseaux plus petits.

Retour à la carte de l'aster fausse-prenanthe

3. Description longue pour la carte du blaireau d'Amérique de la sous-espèce taxus:

Carte de l'aire de répartition de l'unité désignable taxus du blaireau d'Amérique en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba. On trouve occasionnellement, dans la zone pointillée de l'écorégion Rivière à la pluie, dans le sud-ouest de l'Ontario, des blaireaux de la même sous-espèce. On peut voir une partie de l'aire de répartition de l'unité désignable jeffersonii, commençant dans les montagnes Rocheuses, à l'ouest.

Retour à la carte du blaireau d'Amérique de la sous-espèce taxus

4. Description longue pour la carte du braya de Fernald:

Carte montrant la répartition des populations de braya de Fernald dans la péninsule Great Northern, dans l’île de Terre-Neuve, ainsi que leur niveau de perturbation.


Perturbé par l’humain
Non perturbéEn partie perturbé et en partie non perturbéOccurrence historique
Green Island BrookAnchor Point estLieu historique national de Port au ChoixPointe Ice
Pointe Watt’s sudAnchor Point ouestRéserve écologique de la pointe Watt’sSavage Cove
Baie Watt’sShoal CoveAnse Lower 
Point Cook’sAnse Four MileCook’s Harbour sud 
Réserve écologique du cap BurntBig Brook  
 Boat Harbour  
 Cap Norman  

Retour à la carte du braya de Fernald

5. Description longue pour la carte du braya poilu:

Carte illustrant la répartition mondiale et canadienne du braya poilu. Sur une carte de base du Cap Bathurst sur les rivages de la Mer de Beaufort et le Golfe d'Admundsen dans le nord des Territoires du Nord-Ouest, les sous-populations de l'espèce sont représentées. Une sous-population estimée à 10 000 individus est présente à 15 km au nord de la Baie Harrowby avec plusieurs sous-populations satellites estimées à moins de 50 à 100 individus. Un groupement de plusieurs sous-populations estimées à 100 et à 300 individus se trouve à la pointe nord du Cap Bathurst. Trois de ces-derniers sont considérés menacés. Deux sous-populations sont présentes sur les Îles de Baillie dont une est estimée à 300 individus et la seconde à moins de 50 individus.

Retour à la carte du braya poilu

6. Description longue pour la carte de la cicindèle à grandes taches de Gibson:

Carte montrant l’aire de répartition mondiale des différentes sous-espèces de la cicindèle à grandes taches en Amérique du Nord. Les mentions de la cicindèle à grandes taches de Gibson sont indiquées par des points rouges. L’aire de répartition des différentes sous-espèces est indiquée comme suit : C. f. gibsoni, zone en rose; C. f. formosa, zone hachurée en diagonale vers le haut de gauche à droite; C. f. generosa, zone hachurée en diagonale vers le bas de gauche à droite; C. f. pigmentosignata, zone pointillée; C. f. rutilovirescens, zone grisée. La répartition mondiale de la cicindèle à grandes taches de Gibson se limite à trois régions isolées bordant la limite occidentale de l’aire de répartition du C. formosa. Ces trois régions sont le sud-ouest de la Saskatchewan et les régions adjacentes de l’Alberta, le nord-ouest du Colorado près de Maybell, dans le comté de Moffat, et le sud-ouest du Montana dans le comté de Beaverhead. Environ 94 % de l’aire de répartition mondiale de la cicindèle à grandes taches de Gibson se trouve au Canada.

Retour à la carte de la cicindèle à grandes taches de Gibson

7. Description longue pour la carte du criquet de l’armoise:

Carte montrant les sites où le criquet de l’armoise a été observé dans le sud des Prairies canadiennes, à l'exception des sites près de Winnipeg et de Brandon.

Retour à la carte du criquet de l’armoise

8. Description longue pour la carte de la gesse littorale:

Carte illustrant la répartition canadienne de la gesse littorale. Sur une carte de base de l'ouest de la Colombie-Britannique, les populations existantes et les populations transitoires ou celles qui étaient établies depuis longtemps et ont disparu sont représentées. Trois populations existantes sont recensées dans le nord-est de Haida Gwaii (anciennement connue sous le nom des Îles de la Reine Charlotte), deux sur la côte ouest de l'Île de Vancouver et une au sud-est de cette dernière près de Victoria. Une population transitoire est recensée au nord-est de Haida Gwaii, une seconde à la pointe nord-ouest de l'Île de Vancouver, une troisième le long du détroit de Georgia et une dernière sur la côte ouest de l'Île de Vancouver.

Retour à la carte de la gesse littorale

9. Description longue pour la carte de la gnaphose de Snohomish:

Carte montrant l’aire de répartition mondiale de la gnaphose de Snohomish (zone hachurée) dans l’archipel des îles Gulf, la région de Puget Sound et du bassin de Géorgie dans l’extrême-sud de la Colombie-Britannique et les régions adjacentes de l’État de Washington. Quinze mentions de l’espèce sont indiquées par un point noir.

Retour à la carte de la gnaphose de Snohomish

11. Description longue pour la carte de la grive des bois:

Carte de l’aire de nidification au Canada (une zone) de la Grive des bois. L’espèce niche dans le sud-est du Canada, y compris en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Plus précisément, l’aire de nidification de la Grive des bois s’étend dans tout le sud de l’Ontario et, vers le nord, de manière continue jusque dans le nord de la baie Georgienne et l’est du lac Supérieur; à l’échelle locale, l’aire de nidification s’étend vers le nord jusqu’au district de Timiskaming. Au Québec, la Grive des bois niche dans la majeure partie des basses-terres de la vallée du Saint-Laurent, vers le nord jusqu’au Saguenay–Lac-Saint-Jean et en Gaspésie, ainsi que dans les régions des Laurentides, de l’Outaouais et de l’Abitibi-Témiscamingue. L’espèce niche dans l’ensemble du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, à l’exception de l’île du Cap-Breton. Certaines mentions de sites de nidification isolés et d’individus non appariés proviennent d’aussi loin au nord que le sud de l’île du Cap-Breton, le nord du Nouveau-Brunswick et le sud du Manitoba.

Retour à la carte de la grive des bois

12. Description longue pour la carte l’hespérie tachetée (population boréale):

Carte illustrant les mentions d'observations canadiennes de l'hespérie tachetée (population boréale). Sur une carte de base du sud-est du Manitoba, la majorité des mentions se trouve au sud de l'autoroute 1 et à l'est de Steinbach. Par contre, quelques mentions sont signalées au nord de l'autoroute 1, notamment dans le Parc provincial Whiteshell.

Retour à la carte l’hespérie tachetée boréale (Manitoba)

13. Description longue pour la carte l’hespérie tachetée (population des plaines des Grands Lacs):

Carte illustrant les mentions d'observations canadienne de l'hespérie tachetée (population des plaines des Grands Lacs). Sur une carte de base du sud de l'Ontario, les mentions d'observation de l'espèce sont représentées. La majorité des mentions se trouve près de Hamilton et près de Peterborough. Des mentions uniques sont signalées au sud-ouest d'Ottawa, à environ 50 km au sud-ouest de Barrie, près de Saint Catharines et près de Lambton Shores sur la rive sud du Lac Huron.

Retour à la carte l’hespérie tachetée Grands Lacs (Ontario)

14. Description longue pour la carte de l’hirondelle de rivage:

Carte illustrant l'aire de nidification nord-américaine et l'aire d'hivernage en Amérique Centrale de l'hirondelle de rivage. Sur une carte de base de l'Amérique du Nord et de l'Amérique Centrale, l'aire de nidification est représentée par une bande qui s'étend à travers la plupart du Canada à l'exception des régions septentrionales et occidentales de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-ouest, l'intégralité du Nunavut, le nord du Manitoba ainsi que la rive ontarienne de la Baie d'Hudson en Ontario. L'aire de nidification s'étend à travers le Québec et le Labrador au sud du 55e parallèle et à travers l'ensemble des provinces maritimes ainsi que le sud-ouest de l'Île de Terre-Neuve. Aux États-Unis, l'aire de nidification inclus la majorité de l'Alaska, la Nouvelle-Angleterre jusqu’au Delaware et la majorité des états du Midwest  jusqu'à la Californie, l'Oregon et Washington mais excluant la côte pacifique, le Texas et les états du sud-est du pays. Une zone isolée de l'aire de nidification existe de part et d'autre de la frontière Américano-mexicaine. L'aire d'hivernage de l'espèce est représentée par une zone ombragée et n'inclue que deux régions. La première est une étroite bande le long de la côte pacifique centrale du Mexique et la seconde est une aire limitée de part et d'autre de la frontière entre le Panama et la Colombie.

Retour à la carte de l’hirondelle de rivage

15. Description longue pour la carte de la limace de Haida Gwaii:

Carte illustrant la répartition mondiale et canadienne de la limace de Haida Gwaii. Sur une carte de base de la Colombie-Britannique, les mentions de l’espèce se concentrent à travers l’archipel Haida Gwaii (anciennement connu sous le nom des Îles de la Reine Charlotte). Une mention unique de l’espèce est reportée de la Péninsule Brooks au nord-est de l’Île de Vancouver.

Retour à la carte de la limace de Haida Gwaii

16. Description longue pour la carte du massasauga:

Carte illustrant la répartition canadienne du massassauga. Sur une carte de base de l’Ontario, les observations récentes et historiques de l’espèce sont représentées. La majorité des observations récentes se concentrent sur la Péninsule Bruce et le long de la rive est et nord de la Baie Géorgienne. Une poignée d’observations récentes sont recensées aux extrémités ouest et est du Lac Érié en Ontario. En général, les observations historiques chevauchent les observations récentes de l’espèce. La seule exception est pour les observations historiques entre les extrémités est et ouest du Lac Érié.

Retour à la carte du massasauga

17. Description longue pour la carte du Pioui de l’Est:

Carte de l’aire de reproduction canadienne du Pioui de l’Est dans le centre-sud et le sud-est du Canada. L’aire de reproduction s’étend depuis le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse vers l’ouest, dans le sud du Québec, et vers le nord jusqu’à la Haute Côte Nord, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. La reproduction a aussi lieu dans la majeure partie du sud de l’Ontario vers le nord jusqu’à Slate Falls, dans l’ouest, et à la rivière Moose, dans l’est. Dans les Prairies, le Pioui de l’Est niche du sud du Manitoba jusqu’au parc provincial du mont Duck vers le nord et au sud­est de la Saskatchewan.

Retour à la carte du Pioui de l’Est

18. Description longue pour la carte de la sabatie de Kennedy:

Carte de la répartition de la sabatie de Kennedy dans la partie inférieure du bassin de la Tusket. Les superficies d’eau marqués, en aval des lacs Raynards et Gavels, correspondent à des milieux qui ne conviennent par à l’espèce (eau saline ou saumâtre en bas des chutes Tusket et réservoirs dont le niveau d’eau est régulé par des barrages en haut des chutes Tusket).

Retour au la carte de la sabatie de Kennedy

19. Description longue pour la carte de la salamandre tigrée de l’Ouest:

Carte illustrant la répartition canadienne  de la salamandre tigrée de l'Ouest incluant l'unité désignable des montagnes du Sud et l'unité désignable boréale et des Prairies. Sur une carte de base du centre et de l'ouest canadien, les occurrences de l'espèce sont représentées. Les occurrences de l'unité désignable des montagnes du sud se concentrent uniquement à proximité de la frontière avec les États-Unis au centre-sud de la Colombie-Britannique. L'unité désignable boréale et des Prairies est répartie à travers la plupart de l'Alberta au sud d'Edmonton, la plupart du sud de la Saskatchewan ainsi que le sud-ouest du Manitoba jusqu'à Winnipeg.

Retour à la carte de la salamandre tigrée de l’Ouest

20. Description longue pour la carte de la saxifrage à épis:

Carte illustrant la répartition canadienne potentielle de la saxifrage à épis. Sur une carte de base de l’ouest du Yukon et d’une petite section de l’Alaska, les six populations toutes comprises à l’intérieur de l’Éco-région du plateau Klondike sont représentées. Quatre populations sont recensées le long du bassin de la Rivière Yukon dont une au Ruisseau Snow, une seconde au Ruisseau Fourth, une troisième au Ruisseau Spicata et la dernière au Ruisseau Donahue. Dans le sud-ouest de l’Éco-région, à proximité de la Rivière White, il existe deux populations dont une au Ruisseau Sanpete et une autre au Ruisseau Dry.

Retour à la carte de la saxifrage à épis

21. Description longue pour la carte de la tortue musquée:

Carte illustrant l'aire de répartition ainsi que  les mentions de la tortue musquée au Canada. La plupart des mentions récentes (celles après 1986) sont signalées  le long de la Baie Georgienne dans les comtés de Parry Sound, Muskoka et Simcoe ainsi que la région entre la frontière avec le Québec et la partie est du Lac Ontario. Des mentions récentes isolées sont signalées dans les comtés de Toronto, Hamilton, Lambton, Essex et Chatham-Kent. Une mention récente est aussi signalée dans le Haut-Richelieu dans le sud du Québec. Les mentions historiques (celles avant 1986) suivent la distribution des mentions récentes mais incluent des observations le long de la rive nord de la Baie Georgienne, dans le Parc provincial Long Point et dans le comté de Niagara.

Retour à la carte de la tortue musquée