Ce que le décret de protection d’urgence signifie pour vous

Version PDF - 1.3 Mo

infographique (Voir description longue ci-dessous.)
Longue description pour la figure

Le graphique a la forme d’un cercle divisé en six sections égales.

Au-dessus du cercle, se trouve le texte suivant : « Ce que le décret d’urgence signifie pour vous »

Au centre du cercle, il y a un dessin de Tétras des armoises (mâle). L’oiseau a une longue queue pointue et ses pattes sont couvertes de plumes jusqu’aux doigts. Il a une tache jaune au-dessus des yeux et des plumes grisâtres sur le dos, blanches sur la poitrine, brun foncé sur la gorge et noires sur le ventre. On voit deux sacs œsophagiens jaunâtres, qu’il gonfle pendant la parade nuptiale.

À partir du haut, la première section montre une paire de mains qui répare une clôture à trois fils barbelés. Les poteaux de la clôture ont des pointes qui empêchent les prédateurs de se poser et le fil supérieur est lisse. Le texte superposé dit ceci : « Les nouvelles clôtures doivent convenir au Tétras des armoises. » (« Nouvelle » est mis en évidence en gras.)

Dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du haut, la section suivante présente un bouvillon et le texte : « Les capacités de charge et le pâturage ne sont pas réglementés. »

Dans la section du bas, à droite, se trouve une représentation du soleil se levant au-dessus d’une colline verte, accompagnée du texte : « En avril et en mai, limiter le bruit depuis le coucher jusqu’au lever du soleil. »

À la section suivante, se trouve le dessin d’une armoise ainsi que le texte : « En conservant les armoises sur vos terres, vous aidez le Tétras des armoises. »

Dans la section du milieu, à gauche, est illustré un poteau de bois portant deux affiches, dont la première dit : « Le décret d’urgence s’applique au territoire domanial. »

Immédiatement en‑dessous, la deuxième dit : « Terres privées : pas de décret. » Il y a aussi le texte suivant dans cette zone de texte : « Le décret s’applique au parc national des Prairies, aux pâturages communautaires et aux autres terres de la Couronne. »

La dernière section du cercle, en haut à gauche, est le dessin d’une ferme : deux granges rouges, une éolienne et des arbustes. La zone de texte dit ceci : « Les structures existantes demeurent en place. »

Sous le cercle, se trouve la phrase suivante : « Il est possible d’obtenir de l’aide pour le financement des mesures d’intendance volontaires par le biais du Programme d’intendance de l’habitat. »