A. Introduction – Rapports sommaires des connaissances traditionnelles autochtones sur la population boréale du caribou des bois (Rangifer tarandus caribou)

Document source : Rapports sommaires des connaissances traditionnelles autochtones sur la population boréale du caribou des bois (Rangifer tarandus caribou)

Au cours de l’été 2009, Environnement Canada s’est engagé à recueillir les connaissances traditionnelles autochtones sur toute l’aire de répartition de la population boréale du caribou des bois (caribou boréal) afin d’appuyer l’élaboration d’un programme national de rétablissement. Cet engagement repose sur la reconnaissance que les peuples autochtones vivent depuis longtemps près du caribou et ont accumulé une vaste connaissance de la biologie et de la répartition du caribou, des menaces qui pèsent sur l’espèce et des tendances de la population. Cette vaste connaissance peut servir à la planification du rétablissement.

Dans chaque province et territoire se trouvant dans l’aire de répartition du caribou boréal, le personnel d’Environnement Canada a commencé des démarches visant à recueillir les connaissances traditionnelles autochtones pouvant contribuer à l’élaboration du programme national de rétablissement. Pour ce faire, Environnement Canada a communiqué avec les organisations provinciales et territoriales autochtones, avec les conseils tribaux, les consultants et les animateurs autochtones afin de mesurer leur intérêt à contribuer à la collecte des connaissances traditionnelles autochtones. Nous avons procédé par l’envoi de lettres et par des appels téléphoniques à chaque organisation. Chaque collectivité autochtone à proximité ou à l’intérieur de l’aire de répartition du caribou boréal a reçu une lettre visant à l’informer qu’une transmission des connaissances traditionnelles autochtones aurait lieu dans sa région.

Les trois démarches suivantes sont ressorties de ces échanges concernant la collecte des connaissances traditionnelles autochtones dans les collectivités qui désiraient y participer :

  1. les détenteurs du savoir seraient interviewés par les organisations locales ou régionales autochtones;
  2. des ateliers locaux et régionaux seraient organisés par les animateurs autochtones;
  3. le partage du savoir se ferait en partenariat avec d’autres initiatives (c.-à-d. projets financés par les Fonds autochtones pour les espèces en péril).

Environnement Canada a élaboré un éventail d’exemples de questions devant servir dans le cadre des entrevues avec les détenteurs du savoir en vue d’obtenir des renseignements et d’acquérir une compréhension de certains aspects liés au caribou boréal, par exemple, des renseignements sur les limites de l’aire de répartition et sur la population, l’utilisation de l’habitat, les tendances des populations, les menaces qui pèsent sur l’espèce et les pratiques traditionnelles (voir l’annexe 1). Nous avons convenu que les entrevues ou les ateliers avec les détenteurs du savoir suivraient leur propre cours selon la personne interviewée. Dans la mesure où ils se sentaient à l’aise de le faire, les détenteurs du savoir étaient invités à communiquer autant d’information qu’ils le désiraient et à puiser dans leurs connaissances issues de toute une vie passée sur leur territoire. Toutefois, pour faciliter l’utilisation des connaissances traditionnelles autochtones en vue de l’élaboration du programme de rétablissement, une certaine cohérence des données était requise. Les questions ont été conçues pour guider les personnes menant l’entrevue ou l’atelier.

L’ensemble des entrepreneurs, des collectivités et des organisations autochtones qui ont participé au processus ont rédigé des rapports sommaires fondés sur les entrevues avec les détenteurs du savoir. Environnement Canada a conçu un exemple de table des matières pour aider les entrepreneurs autochtones à produire leur rapport sommaire. Les rapports sommaires ont ensuite été remis à Environnement Canada. Ce dernier ne devait recevoir que les rapports sommaires des connaissances traditionnelles autochtones soumis par les entrepreneurs autochtones et non les renseignements originaux ou bruts. Chacun des groupes autochtones est titulaire des droits d’auteur de son rapport sommaire et quiconque désire utiliser cette information devra entrer en communication avec le groupe autochtone concerné pour obtenir la permission de l’utiliser.

Environnement Canada a reçu des rapports sommaires de tous les entrepreneurs, collectivités et organisations autochtones qui ont participé à cette démarche. Chaque rapport sommaire reçu a été remis à l’équipe travaillant à l'ébauche du programme de rétablissement et a été examiné pour en faire ressortir les renseignements utiles au programme national de rétablissement. Le programme national de rétablissement est un document stratégique de haut niveau, et les renseignements locaux spécifiques détaillés dans les rapports sommaires sur les connaissances traditionnelles autochtones ont donc été résumés et ne sont peut-être pas évidents pour le lecteur du programme national de rétablissement. Pour aider le lecteur, des références aux connaissances traditionnelles autochtones ont été insérées dans le programme national de rétablissement. De plus, les connaissances qui se rapportaient plutôt à l'étape de l’élaboration d’un plan d’action ont également été notées et signalées à ce titre par l’équipe. L’objectif de cette étape était de déterminer où et comment les connaissances traditionnelles autochtones pouvaient servir au programme de rétablissement et les plans d’action subséquents.

Chacun des rapports sommaires reçus comprend des renseignements uniques et propres à des lieux géographiques et est représentatif des expériences que nous ont communiquées les détenteurs du savoir. Les connaissances traditionnelles autochtones sur le cycle vital du caribou boréal, son utilisation de l’habitat, la situation de la population, les menaces reposant sur l’espèce et les mesures de conservation ont été utilisées lors de l’élaboration du programme national de rétablissement. De plus, les détenteurs du savoir autochtones ont transmis beaucoup de renseignements détaillés de nature locale sur le caribou boréal qui pourront servir aux plans d’action régionaux.

Le présent rapport est un recueil des rapports sommaires traitant des connaissances traditionnelles autochtones. Ces rapports sommaires, remis à Environnement Canada, proviennent de l’ensemble du pays et n’ont fait l’objet d’aucune modification ou interprétation. Les connaissances traditionnelles autochtones figurant dans ces rapports sommaires ont été recueillies aux fins de rétablissement du caribou boréal et seulement à ces fins. Ces rapports sommaires ne comprennent aucune information culturelle ou personnelle de nature délicate. Comme la présente compilation n’est qu’un sommaire des connaissances fournies et ne comporte pas les données originales, les personnes qui désirent obtenir de plus amples renseignements devront s’adresser aux collectivités. Certains groupes et certaines organisations autochtones ne voulaient pas que leurs connaissances soient publiées dans ce rapport public, et une page de références a donc été intercalée pour souligner leur travail et leur contribution. Leurs rapports sommaires ont tout de même servi au programme national de rétablissement du caribou boréal.

L’élaboration du programme national de rétablissement du caribou boréal offre une occasion de collaborer et d’avoir accès aux meilleurs renseignements existants, issus tant des connaissances traditionnelles autochtones que des connaissances scientifiques, afin de contribuer au rétablissement du caribou boréal au Canada. La réunion de ces deux systèmes de connaissance pour favoriser le rétablissement des espèces en péril au Canada demande du temps et constitue un apprentissage pour toutes les parties concernées. Environnement Canada apprécie le temps et les efforts investis et les connaissances transmises par les détenteurs du savoir, les intervieweurs, les organisateurs, les interprètes et tous ceux qui ont participé au travail. Les connaissances transmises par les détenteurs du savoir dans l’ensemble du Canada, accumulées au fil du temps par les générations qui ont côtoyé le caribou, constituent une grande valeur pour Environnement Canada et ont été utiles à l’élaboration du programme national de rétablissement.

Haut de la page