Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de la cimicaire élevée (Actaea elata) au Canada - 2017

Loi sur les espèces en péril
Série de Programmes de rétablissement

Adoption en vertu de l’article 44 de la LEP

Cimicaire élevée

Photo de Cimicaire élevée
Photo: Thomas N. Kaye

Partie 1 – Table des matières

Liste des figures

  • Figure 1. L’habitat essentiel de la cimicaire élevée au Canada est représenté par les polygones en jaune (unités), là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones détaillés montrent la zone à l’intérieur de laquelle se trouve l’habitat essentiel au mont Vedder nord (population 1; 577,2 ha). Le quadrillage UTM de 1 km × 1 km (bordé de rouge) montré dans cette figure fait partie d’un système de quadrillage national de référence utilisé pour indiquer l’emplacement géographique général à l’intérieur duquel se trouve l’habitat essentiel de l’espèce au Canada. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 2. L’habitat essentiel de la cimicaire élevée au Canada est représenté par les polygones en jaune (unités), là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones détaillés montrent la zone à l’intérieur de laquelle se trouve l’habitat essentiel au mont Vedder sud (population 2; 160,3 ha). Le quadrillage UTM de référence de 1 km × 1 km (bordé de rouge) montré dans cette figure fait partie d’un système de quadrillage national de référence utilisé pour indiquer l’emplacement géographique général à l’intérieur duquel se trouve l’habitat essentiel de l’espèce au Canada. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 3. L’habitat essentiel de la cimicaire élevée au Canada est représenté par les polygones en jaune (unités), là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones détaillés montrent la zone à l’intérieur de laquelle se trouve l’habitat essentiel au ruisseau Tamihi amont (population 3; 19,6 ha) et au mont Elk (population 5; 291,6 ha). Le quadrillage UTM de 1 km × 1 km (bordé de rouge) montré dans cette figure fait partie d’un système de quadrillage national de référence utilisé pour indiquer l’emplacement géographique général à l’intérieur duquel se trouve l’habitat essentiel de l’espèce au Canada. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 4. L’habitat essentiel de la cimicaire élevée au Canada est représenté par les polygones en jaune (unités), là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones détaillés montrent la zone à l’intérieur de laquelle se trouve l’habitat essentiel au ruisseau Chipmunk (population 4; 19,6 ha). Le quadrillage UTM de 1 km × 1 km (bordé de rouge) montré dans cette figure fait partie d’un système de quadrillage national de référence utilisé pour indiquer l’emplacement géographique général à l’intérieur duquel se trouve l’habitat essentiel de l’espèce au Canada. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.
  • Figure 5. L’habitat essentiel de la cimicaire élevée au Canada est représenté par les polygones en jaune (unités), là où les critères et la méthodologie énoncés à la section 1.1 sont respectés. Les polygones détaillés montrent la zone à l’intérieur de laquelle se trouve l’habitat essentiel au mont Thom (population 6; 39,7 ha) et à Opsee (population 7; 196,7 ha). Le quadrillage UTM de 1 km × 1 km (bordé de rouge) montré dans cette figure fait partie d’un système de quadrillage national de référence utilisé pour indiquer l’emplacement géographique général à l’intérieur duquel se trouve l’habitat essentiel de l’espèce au Canada. Les zones à l’extérieur des polygones jaunes ne renferment pas d’habitat essentiel.

Liste des tableaux

  • Tableau 1. Calendrier des études visant à désigner l’habitat essentiel de la cimicaire élevée
  • Tableau 2. Exemples d’activités susceptibles d’entraîner la destruction de l’habitat essentiel de la cimicaire élevée au Canada. Les numéros de menaces de l’UICN sont fondés sur le système unifié de classification des menaces proposé par l’IUCN–CMP (Union internationale pour la conservation de la nature et Partenariat pour les mesures de conservation; CMP, 2010).

Partie 2 – Table of contents

Liste des tableaux

  • Tableau 1. Résumé des sites d’occurrence de la cimicaire en Colombie-Britannique en date de mars 2013.
  • Tableau 2. Classification des menaces pesant sur la cimicaire élevée en Colombie-Britannique.
  • Tableau 3. Dispositions actuelles pour la protection de l’habitat de la cimicaire élevée.
  • Tableau 4. Panification du rétablissement de la cimicaire élevée.

Liste des figures

  • Figure 1. Caractéristiques de la cimicaire élevée. Les feuilles de la cimicaire élevée, semblables à des feuilles d’érable, portent des poils à leur surface inférieure, tout comme les renflements de la tige où s’insèrent leurs pétioles.
  • Figure 2. Aire de répartition mondiale de la cimicaire élevée.
  • Figure 3. Répartition de la cimicaire élevée en Colombie-Britannique, données à jour en mars 2013.
  • Figure 4. Cimicaire élevée juste au-dessus d’une route.
  • Figure 5. Habitat de survie et de rétablissement de la cimicaire élevée.
  • Figure 6. Carte de l’habitat potentiel de la cimicaire élevée.
  • Figure 7. Zones dans lesquelles se trouve l’habitat de survie de la cimicaire élevée au mont Vedder nord (Colombie-Britannique).
  • Figure 8. Zones dans lesquelles se trouve l’habitat de survie de la cimicaire élevée au mont Vedder sud (Colombie-Britannique).
  • Figure 9. Zone dans laquelle se trouve l’habitat de survie de la cimicaire élevée au ruisseau Tamihi amont (Colombie-Britannique).
  • Figure 10. Zone dans laquelle se trouve l’habitat de survie de la cimicaire élevée au ruisseau Chipmunk (Colombie-Britannique).
  • Figure 11. Zones dans lesquelles se trouve l’habitat de survie de la cimicaire élevée au mont Elk (Colombie-Britannique).
  • Figure 12. Zone dans laquelle se trouve l’habitat de survie de la cimicaire élevée au mont Thom (Colombie-Britannique).
  • Figure 13. Zones dans lesquelles se trouve l’habitat de survie de la cimicaire élevée à Opsee (Colombie-Britannique).
Table des matières