Sommaire du statut de l’espèce du COSEPAC sur le Marbré insulaire Euchloe ausonides insulanus au Canada – 2010

Table des matières

Information sur le document


Information sur la document

Disparue du pays – 2010

Les sommaires du statut de l’espèce du COSEPAC sont des documents de travail servant à déterminer le statut des espèces sauvages au Canada que l’on croit en péril. On peut citer le présent document de la façon suivante :

COSEPAC. 2010. Sommaire du statut de l’espèce du COSEPAC sur le marbré insulaire(Euchloe ausonides insulanus) au Canada. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Ottawa. viii p.

Note de production :
Ce sommaire du statut constitue une révision de la classification du marbré insulaire(Euchloe ausonides insulanus) au Canada, dont la dernière évaluation par le COSEPAC date de 2000. Le rapport de situation du COSEPAC sur le marbré insulaire (Euchloe ausonides insulanus) au Canada (2000) est affiché dans le Registre public des espèces en péri.

Le COSEPAC aimerait remercier James Miskelly qui a rédigé le sommaire du statut sur le marbré insulaire (Euchloe ausonides insulanus) au Canada, préparé en vertu d’un contrat conclu avec Environnement Canada. Laurence Packer, coprésident du Sous-comité de spécialistes des arthropodes, a supervisé le présent sommaire du statut de l'espèce et en a fait la révision.

Pour obtenir des exemplaires supplémentaires, s’adresser au :

Secrétariat du COSEPAC
a/s Service canadien de la faune
Environnement Canada
Ottawa (Ontario)
K1A 0H3

Tél. : 819–953–3215
Téléc. : 819–994–3684
Courriel
Site Web

Also available in English under the title COSEWIC Status Appraisal Summary on the Island Marble Euchloe ausonides insulanus in Canada.

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2010.
No de catalogue CW69–14/2–3–2010F–PDF
ISBN 978–1–100–95413–4

Haut de la page


COSEPAC - Sommaire de l’évaluation

Sommaire de l’évaluation – avril 2009

Nom commun
Marbré insulaire

Nom scientifique
Euchloe ausonides insulanus

Statut
Disparue du pays

Justification de la désignation
* Une justification de la désignation n'est pas précisée lorsqu'une révision de la classification est effectuée dans le cadre d'un sommaire du statut de l'espèce.

Répartition
Colombie-Britannique

Historique du statut
Espèce disparue du Canada avant 1910. Espèce désignée « disparue du pays » en avril 1999. Réexamen et confirmation du  statut en mai 2000 et en avril 2010.

Haut de la page

COSEPAC - Sommaire du statut de l’espèce

Euchloe ausonides insulanus
Marbré insulaire - Island Marble

Compétences : Colombie-Britannique

Évaluation actuelle du COSEPAC :

Catégories de statut :

DP = Disparue du pays

Date de la dernière évaluation : Mai 2000

Justification de la désignation de la dernière évaluation : Ce papillon se trouvait auparavant sur deux îles au large de la côte ouest, mais il a disparu des deux sites en 1910 en raison de la perte de la plante hôte de ses larves. Il n'a pas été observé au Canada depuis lors.

Critères appliqués lors de la dernière évaluation : S.O.

Si une version antérieure des critères a été appliquée, faire correspondre avec les critères actuels :S.O.

Haut de la page

Recommandation : La mise à jour du rapport de situation N'EST PAS nécessaire (la catégorie de statut de l'espèce demeure inchangée).

Justification :

Marque de contrôle = Données suffisantes pour conclure que la catégorie de statut demeure inchangée

Pas de Marque de contrôle = Données supplémentaires insuffisantes pour justifier une réévaluation.

Haut de la page

Preuves (préciser le cas échéant) :

Espèce sauvage :

Changement quant à l'admissibilité, la taxinomie ou les unités désignables : non

Explication :

Aucune donnée supplémentaire depuis l'évaluation précédente.

 

Répartition :

Changement de la zone d'occurrence : non

Changement de la zone d'occupation : non

Changement du nombre de localités actuelles connues ou inférées : non

Nouvelles données importantes issues de relevés : oui

Explication :

Des efforts considérables ont été fournis afin de mener des relevés sur les papillons dans le cadre de l'aire de répartition historique du marbré insulaire au Canada depuis 2001. Le sud-est de l'Île de Vancouver et les Îles Gulf ont fait l'objet de relevés approfondis dans le cadre d'une série de projets visant les papillons menacés et en voie de disparition. Le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique et Environnement Canada ont été les principaux promoteurs de ces projets et les chercheurs principaux étaient Crispin Guppy, Nick Page, James Miskelly et Jamie Fenneman. Au moins 500 heures-personnes ont été consacrées à des relevés professionnels menés dans l'aire de répartition historique du marbré insulaire, pendant la période de l'année durant laquelle l'espèce est détectable. De plus, des amateurs de papillon dans le sud de l'Île de Vancouver se sont portés volontaires pour consacrer au moins 2000 heures-personnes à des relevés menés dans l'aire de répartition historique du marbré insulaire depuis 2001 (Victoria Natural History Society 2001-2008). Le marbré insulaire n'a pas été détecté dans le cadre de ces relevés.

Information sur la population :

Changement du nombre d'individus matures : non

Changement de la tendance de la population totale : non

Changement de la gravité de la fragmentation de la population : non

Changement de la tendance de la superficie et/ou de la qualité de l’habitat : non

Nouvelles données importantes issues de relevés : non

Explication :

Il n'existe aucune population canadienne connue.

 

Menaces :

Changement de la nature ou de la gravité des menaces : non

Explication :

Aucune donnée supplémentaire depuis l'évaluation précédente.

 

Protection:

Changement de la protection actuelle : non

Explication :

Aucune donnée supplémentaire depuis l'évaluation précédente.

 

Immigration de source externe :

Immigration de source externe constatée : non

Explication :

Les populations les plus proches du Canada sont petites, en déclin et situées à au moins 15 km du détroit d’Haro (Miskelly et Potter, 2008). Il n'existe aucune preuve selon laquelle l'espèce est capable de traverser une superficie de cette ampleur composée d'habitats non propices. D'autres sous-espèces de l'Euchloe ausonides sont réparties à une distance moyenne inférieure à 200 m par jour (Scott, 1975a). La plus grande distance de dispersion consignée est de 3 km (Scott, 1975b).

 

Analyse quantitative :

Changement de la probabilité de disparition du pays : non

Précisions :

L'espèce a déjà disparu.

 

Sommaire et autres points à examiner :

Des études récentes portant sur le marbré insulaire dans le comté de San Juan, Washington, où l'espèce existe toujours, ont permis d'obtenir de nouveaux renseignements en matière d'habitats et d'écologie. Contrairement aux rapports précédents (Shepard, 2000; Guppy et Shepard, 2001; Parcs Canada, 2006), aucune preuve ne permet d'indiquer que l'espèce a été observée dans les régions boisées du chêne de Garry ou qu'elle est associée à l'Arabette de Lyall (Arabis sp.) qui joue le rôle de plante hôte de ses larves (Miskelly et Potter, 2005; Miskelly et Fleckenstein, 2006; Miskelly et Potter, 2008). Des populations existantes de marbrés insulaires ont été observées dans d'anciens champs, le long du littoral érosif, dans les terres herbeuses indigènes perturbées et autour de lagunes à marée. Les plantes hôtes des larves sont la moutarde des oiseaux (Brassica campestris), le sisymbre élevé (Sisymbrium altissimum) et la lépidie de Virginie (Lepidium virginicum). Seule la dernière plante citée est une espèce indigène.

L’aire de répartition historique du Canada du marbré insulaire a fait l'objet de relevés approfondis depuis 2001 afin de le repérer avec d'autres espèces de papillons en péril. Ces relevés ont porté sur différents habitats, y compris les habitats utilisés par le marbré insulaire dans son aire de répartition existante en Amérique. Au cours de ces relevés, ni le marbré insulaire, ni les habitats apparemment propices n'ont été détectés. Tous les éléments de preuve disponibles semblent indiquer que le marbré insulaire a disparu au Canada.

Haut de la page

Liste des examinateurs :

Le sommaire du statut de l'espèce a été transmis aux fins d'examen aux autorités compétentes suivantes :

  • Service canadien de la faune
  • Parcs Canada
  • Province de la Colombie-Britannique (Dave Fraser)
  • Membres du Sous-comité de spécialistes des espèces d'arthropodes du COSEPAC
  • Membres du Sous-comité de spécialistes des connaissances traditionnelles autochtones (Donna Hurlburt et Dan Benoit)

Haut de la page

Personnes-ressources :

Heron, Jennifer. Présidente de l'équipe du rétablissement des invertébrés en péril de la Colombie-Britannique. Spécialiste des invertébrés, ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique. Vancouver, Colombie-Britannique.

Haut de la page

Sources d’information :

Guppy, C.S., et J.H. Shepard. 2001. The butterflies of British Columbia, Royal BC Museum et UBC Press, Victoria et Vancouver (Colombie-Britannique).

Miskelly, J., et J. Fleckenstein. 2006. Surveys for Island Marble butterfly (Euchloe ausonides insulanus) in San Juan County, Washington, 2006, Natural Heritage Report 2007-01, Washington Department of Natural Resources, Olympia (Washington).

Miskelly, J., et A. Potter. 2005. 2005 surveys for Island Marble Butterfly (Euchloe ausonides insulanus) in northern coastal Washington, rapport au Washington Department of Fish and Wildlife, Olympia (Washington).

Miskelly, J., et A. Potter. 2008. Surveys for Island Marble butterfly (Euchloe ausonides insulanus) in San Juan County, Washington, 2007, rapport au Washington Department of Fish and Wildlife, Olympia (Washington).

Agence Parrs Canada. 2006. Recovery Strategy for Multi-species at Risk in Maritime Meadows Associated with Garry Oak Ecosystems in Canada, in Species at Risk Act Recovery Strategy Series, Agence Parcs Canada, Ottawa (Ontario).

Scott, J.A. 1975a. Movements of Euchloe ausonides (Pieridae), Journal of the Lepidopterists’ Society 29(1):24-31.

Scott, J.A. 1975b. Flight Patterns among eleven species of diurnal lepidoptera, Ecology 56:1367-1377.

Shepard, J.H. 2000. Status Report on the Island Marble, an Undescribed Subspecies of Euchloe ausonides (Lucas) (Lepidoptera: Pieridae) in British Columbia, Comité sur la situation des espèces en péril au Canada, Ottawa (Ontario).

Victoria Natural History Society. 2001-2008. Unpublished data associated with Victoria Butterfly Counts, Victoria (Colombie-Britannique).

Historique du COSEPAC

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a été créé en 1977, à la suite d’une recommandation faite en 1976 lors de la Conférence fédérale–provinciale sur la faune. Le Comité a été créé pour satisfaire au besoin d’une classification nationale des espèces sauvages en péril qui soit unique et officielle et qui repose sur un fondement scientifique solide. En 1978, le COSEPAC (alors appelé Comité sur le statut des espèces menacées de disparition au Canada) désignait ses premières espèces et produisait sa première liste des espèces en péril au Canada. En vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) promulguée le 5 juin 2003, le COSEPAC est un comité consultatif qui doit faire en sorte que les espèces continuent d’être évaluées selon un processus scientifique rigoureux et indépendant.

Mandat du COSEPAC

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) évalue la situation, au niveau national, des espèces, des sous–espèces, des variétés ou d’autres unités désignables qui sont considérées comme étant en péril au Canada. Les désignations peuvent être attribuées aux espèces indigènes comprises dans les groupes taxinomiques suivants : mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens, poissons, arthropodes, mollusques, plantes vasculaires, mousses et lichens.

Composition du COSEPAC

Le COSEPAC est composé de membres de chacun des organismes responsable des espèces sauvages des gouvernements provinciaux et territoriaux, de quatre organismes fédéraux (le Service canadien de la faune, l’Agence Parcs Canada, le ministère des Pêches et des Océans et le Partenariat fédéral d’information sur la biodiversité, lequel est présidé par le Musée canadien de la nature), de trois membres scientifiques non gouvernementaux et des coprésidents des sous–comités de spécialistes des espèces et du sous–comité des connaissances traditionnelles autochtones. Le Comité se réunit au moins une fois par année pour étudier les rapports de situation des espèces candidates.

Définitions (2010)

Espèce sauvage
Espèce, sous–espèce, variété ou population géographiquement ou génétiquement distincte d’animal, de plante ou d’une autre organisme d’origine sauvage (sauf une bactérie ou un virus) qui est soit indigène du Canada ou qui s’est propagée au Canada sans intervention humaine et y est présente depuis au moins cinquante ans.

Disparue (D)
Espèce sauvage qui n’existe plus.

Disparue du pays (DP)
Espèce sauvage qui n’existe plus à l’état sauvage au Canada, mais qui est présente ailleurs.

En voie de disparition (VD)*
Espèce sauvage exposée à une disparition de la planète ou à une disparition du pays imminente.

Menacée (M)
Espèce sauvage susceptible de devenir en voie de disparition si les facteurs limitants ne sont pas renversés.

Préoccupante (P)**
Espèce sauvage qui peut devenir une espèce menacée ou en voie de disparition en raison de l'effet cumulatif de ses caractéristiques biologiques et des menaces reconnues qui pèsent sur elle.

Non en péril (NEP)***
Espèce sauvage qui a été évaluée et jugée comme ne risquant pas de disparaître étant donné les circonstances actuelles.

Données insuffisantes (DI)****
Une catégorie qui s’applique lorsque l’information disponible est insuffisante (a) pour déterminer l’admissibilité d’une espèce à l’évaluation ou (b) pour permettre une évaluation du risque de disparition de l’espèce.

*  Appelée « espèce disparue du Canada » jusqu’en 2003. Appelée « espèce en danger de disparition » jusqu’en 2000.
** Appelée « espèce rare » jusqu’en 1990, puis « espèce vulnérable » de 1990 à 1999.
*** Autrefois « aucune catégorie » ou « aucune désignation nécessaire ».
**** Catégorie « DSIDD» (données insuffisantes pour donner une désignation) jusqu’en 1994, puis « indéterminé » de 1994 à 1999. Définition de la catégorie (DI) révisée en 2006.

Le Service canadien de la faune d’Environnement Canada assure un appui administratif et financier complet au Secrétariat du COSEPAC.