Tableau 2 : Critères quantitatifs et lignes directrices du COSEPAC pour l'évaluation de la situation des espèces

Dernière mise à jour novembre 2004

Les critères du COSEPAC révisés servant à orienter l'évaluation de la situation des espèces. Ceux-ci sont utilisés par le COSEPAC depuis novembre 2001 et sont fondés sur les catégories révisées de la Liste rouge de l'UICN (UICN, 2001 ). Le COSEPAC a utilisé une version précédente des critères quantitatifs d'octobre 1999 à mai 2001 (il est possible de visualiser les critères originaux ainsi que les définition afférentes ici). La définition des termes est fournie au tableau 6.

A. Population totale en déclin

Réduction de la taille de la population selon l'une ou l'autre des quatre options suivantes et précisant a) à e) selon le cas :

IndicateurEn voie de disparitionMenacées

(A1) une réduction de la taille de la population qui est contractée, estimée, induite ou suspectée au cours des 10 dernières années ou des 3 dernières générations, selon la période la plus longue, où les causes de la réduction sont clairement réversibles ET comprises ET arrêtées, selon (et en précisant) un ou plusieurs des éléments de a) à e) ci-dessous.

  • une observation directe
  • un indice d'abondance approprié pour le taxon
  • une réduction de la zone d'occupation, de la zone d'occurrence et/ou de la qualité de l'habitat
  • niveaux d'exploitation actuels ou potentiels
  • les effets de taxons introduits, de l'hybridation, d'agents pathogènes, de substances polluantes, de compétiteurs ou de parasites
> 70 %> 50 %
(A2) une réduction de la taille de la population qui est contractée, estimée, induite ou suspectée au cours des 10 dernières années ou des 3 dernières générations, selon la période la plus longue, où la réduction ou ses causes peuvent ne pas s'être arrêtées OU peuvent ne pas être comprises OU peuvent ne pas être réversibles selon (et en précisant) un ou plusieurs des éléments de a) à e) mentionnés sous A1.> 50 %> 30 %
(A3) une réduction de la taille de la population qui est projetée ou suspectée être atteinte au cours des 10 prochaines années ou des 3 prochaines générations, selon la période la plus longue (jusqu'à un maximum de 100 ans), et selon (et en précisant) un ou plusieurs des éléments de b) à e) mentionnés sous A1.> 50 %> 30 %
(A4) une réduction de la taille de la population qui est contractée, estimée, induite, projetée ou suspectée au cours d'une période de 10 années ou de 3 générations, selon la période la plus longue, (jusqu'à un maximum de 100 ans), où la période de temps comprend le passé et l'avenir, ET où la réduction ou ses causes peuvent ne pas s'être arrêtées OU peuvent ne pas être comprises OU peuvent ne pas être réversibles selon (et en précisant) un ou plusieurs des éléments de a) à e) mentionnés sous A1.> 50 %> 30 %

B. Faible répartition et déclin ou fluctuation

IndicateurEn voie de disparitionMenacées
(B1) Zone d'occurrence, ou< 5,000 km2< 20,000 km2
(B2) Zone d'occupation.
Pour une catégorie ou l'autre ci-dessus, précisez au moins deux des éléments de a) à c) :
< 500 km2< 2,000 km2
(a) soit dangereusement fragmentée ou connue pour exister en divers sites< 5< 10

(b) déclin continu contracté, déduit ou prévu pour un ou plusieurs des éléments suivants :

  • zone d'occurrence
  • zone d'occupation
  • zone d'occupation, zone d'occurrence, et/ou qualité de l'habitat
  • nombre de sites ou de populations
  • nombre d'individus matures
  

(c) fluctuations extrêmes pour un ou plusieurs des éléments suivants :

  • zone d'occurrence
  • zone d'occupation
  • nombre de sites ou de populations
  • nombre d'individus matures
> 1 ordre de grandeur> 1 ordre de grandeur

C. Taille et déclin d'une petite population totale

IndicateurEn voie de disparitionMenacées
Nombre d'individus matures
et 1 des 2 éléments suivants :
< 2,500< 10,000
(C1) un taux estimé de déclin continu d'au moins :
ou
20 p. 100 en 5 ans ou 2 générations (jusqu'à un maximum de 100 ans dans l'avenir)10 p. 100 en 10 ans ou 3 générations (jusqu'à un maximum de 100 ans dans l'avenir)
(C2) déclin continu, contracté, prévu ou déduit du nombre d'individus matures et au moins un des éléments suivants (a ou b) :  
(a) Fragmentation : structure de la population prenant l'une des formes suivantes :(i) aucune population n'est estimée contenir >250 individus matures

(ii) au moins 95 p. 100 des individus matures dans une population
(i) aucune population n'est estimée contenir >1 000 individus matures

(ii) tous les individus matures sont dans une population
(b) Fluctuations extrêmes du nombre d'individus matures  

D. Très petite ou limitée

IndicateurEn voie de disparitionMenacées
(D1) nombre d'individus matures, ou< 250< 1,000
(D2) S'applique seulement à la catégorie « menacée » : population dont la zone d'occupation (zone d'occupation typique < 20 km2) ou le nombre de sites (typiquement 5 sites ou moins) est très limité de telle manière qu'elle est susceptible aux effets des activités humaines ou d'événements stochastiques dans une très courte période de temps dans un futur incertain et peut donc devenir très en voie de disparition ou même disparaître en très peu de temps.

E. Analyse quantitative

IndicateurEn voie de disparitionMenacées
Indication de la probabilité de disparition dans la nature étant d'au moins :20 p. 100 en 20 ans ou 5 générations, selon la période la plus longue (jusqu'à un maximum de 100 ans)10 p. 100 en 100 ans

Préoccupante

espèce particulièrement sensible aux activités humaines ou aux événements naturels, mais qui n'est toutefois pas en péril ou menacée.

L'espèce peut être classifiée dans la catégorie « préoccupante » si

  1. l'espèce a connu un déclin jusqu'à un niveau d'abondance auquel sa longévité est de plus en plus menacée par la stochasticité génétique, démographique ou environnementale, mais que ce déclin n'est pas assez prononcé pour que l'espèce soit classifiée « menacée »;
  2. l'espèce est susceptible de devenir « menacée » si les facteurs dont on craint l'influence négative sur sa longévité ne sont ni renversés, ni gérés de façon efficace;
  3. l'espèce est près de répondre à tous les critères de la catégorie « menacée »;
  4. l'espèce est classifiée « menacée », mais qu'il existe un indice clair que des populations hors limites produiront un effet de sauvetage.

Voici des exemples de raisons pour lesquelles une espèce peut être classifiée « préoccupante » :

  • Une espèce particulièrement sensible aux catastrophes (p. ex. une population d'oiseaux marins vivant près du trajet d'un pétrolier);
  • Une espèce dont l'habitat ou les besoins alimentaires sont très limités et dont une menace éventuelle a été déterminée pour cet habitat ou pour ces vivres (p. ex. un oiseau qui cherche de la nourriture surtout dans les vieilles forêts, une plante qui pousse surtout sur des dunes sablonneuses non modifiées, un poisson qui fraie surtout dans les estuaires, un serpent qui se nourrit surtout d'écrevisses dont l'habitat est menacé par l'envasement);
  • Une espèce en rétablissement qui n'est plus considérée « menacée » ou « en voie de disparition » mais qui n'est pas encore hors de tout danger.

Voici des exemples de raisons pour lesquelles une espèce peut ne pas être classifiée « préoccupante » :

  • Une espèce qui existe en faible densité mais sur laquelle aucune menace reconnue ne pèse (p. ex. un grand animal prédateur qui défend un domaine vital ou un territoire important);
  • Une espèce qui existe en faible densité mais qui n'est pas classifiée « menacée » et pour laquelle un effet de sauvetage est évident.

Lignes directrices pour les espèces disparues du pays

Une espèce peut être désignée disparue ou disparue du pays dans les cas suivants :

  • s'il n'existe aucun habitat restant pour l'espèce et il n'y a eu aucune observation de l'espèce malgré des relevés récents;
  • si 50 années se sont écoulées depuis la dernière observation crédible de l'espèce, et ce malgré les relevés qui ont eu lieu entre temps;
  • s'il existe suffisamment d'information pour documenter le fait qu'aucun individu de l'espèce vit toujours.

Lignes directrices pour les espèces dans la catégorie « données insuffisantes »

L'inscription à la catégorie « données insuffisantes » devrait avoir lieu dans les cas où, dans le cadre de la production du rapport de situation, on a obtenu la meilleure information disponible, mais celle ci est toujours insuffisante et : a) ne répond à aucun critère ou ne permet pas une désignation; b) ne permet pas de déterminer l'admissibilité de l'espèce à l'évaluation.

Exemples :

  • Les enregistrements d'occurrence sont trop peu fréquents et trop répartis pour tirer des conclusions au sujet de la zone d'occurrence, de la taille de la population, des menaces ou des tendances.
  • Les relevés visant à confirmer les occurrences, lorsque entrepris, n'ont pas été assez intensifs ou exhaustifs, ou n'ont pas été effectués au moment approprié de l'année ou dans des conditions convenables pour garantir la fiabilité des conclusions tirées des données recueillies.
  • L'occurrence de l'espèce au Canada ne peut pas être confirmée ou niée avec certitude.

La catégorie « données insuffisantes » ne devrait pas être utilisée si : a) le COSEPAC a de la difficulté à choisir entre deux désignations de statut; b) le rapport de situation est insuffisant et la meilleure information disponible n'a pas été entièrement recherchée (cas dans lequel le rapport devrait être rejeté); c) l'information disponible est à peine suffisante pour la désignation d'un statut, mais insuffisante pour la planification du rétablissement ou de telles autres utilisations.