Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement du dard de sable

Programme de rétablissement du dard de sable (Ammocrypta pellucida) au Canada

[Ébauche]

Septembre 2007

Le dard de sable

Le dard de sable

La série de Programmes de rétablissement de la Loi sur les espèces en péril

Qu’est-ce que la Loi sur les espèces en péril (LEP)?

 La LEP est la loi que le gouvernement fédéral a promulguée à titre de contribution majeure à l’effort commun déployé à l’échelon national pour protéger et conserver les espèces en péril au Canada. Entrée en vigueur en 2003, elle a notamment pour but de « permettre le rétablissement de celles [espèces sauvages] qui, par suite de l’activité humaine, sont devenues des espèces disparues du pays, en voie de disparition ou menacées ».

Qu’est-ce que le rétablissement?

 Dans le contexte de la conservation des espèces en péril, le rétablissement est un processus qui permet d’arrêter ou de renverser le déclin d’une espèce en voie de disparition, menacée ou disparue du pays et de supprimer ou de réduire les menaces qui pèsent sur elle afin d’améliorer ses chances de survie à l’état sauvage.L’espèce est considérée comme rétablie lorsque son maintien à long terme à l’état sauvage est assuré.

Qu’est-ce qu’un programme de rétablissement?

 Un programme de rétablissement est un document de planification qui établit les mesures à prendre pour mettre un terme au déclin d’une espèce ou le renverser. Il fixe des buts et des objectifs et définit les principaux domaines dans lesquels des mesures doivent être prises. La planification détaillée se déroule à l’étape de la mise en œuvre du plan d’action.

Les provinces et les territoires de même que trois organismes fédéraux (Environnement Canada, Parcs Canada et Pêches et Océans Canada) se sont engagés à élaborer des programmes de rétablissement dans le cadre de l’Accord pour la protection des espèces en péril.Les articles 37 à 46 de la LEP (http://www.registrelep.gc.ca/the_act/default_f.cfm) énoncent les éléments fondamentaux des programmes de rétablissement publiés dans la présente série et leur processus d’élaboration.

Selon la situation de l’espèce et la date à laquelle elle a été évaluée, un programme de rétablissement doit être préparé dans un délai d’un à deux ans suivant l’inscription de l’espèce à la liste des espèces sauvages en péril. Un délai de trois à quatre ans est accordé pour les espèces qui ont été inscrites automatiquement lorsque la LEP est entrée en vigueur.

Prochaines étapes

 Dans la plupart des cas, on élaborera un ou plusieurs plans d’action pour préciser et orienter la mise en œuvre du programme de rétablissement. Toutefois, les orientations exposées dans ce programme sont suffisantes pour que l’on puisse commencer à solliciter la participation des collectivités, des responsables de la conservation ainsi que des utilisateurs du territoire aux activités de rétablissement. En outre, l’absence de certitude scientifique ne saurait justifier le report de l’application de mesures efficaces pour prévenir la disparition ou le déclin de l’espèce.

La série

La présente série réunit les programmes de rétablissement préparés ou adoptés par le gouvernement fédéral en vertu de la LEP. De nouveaux documents s’ajouteront régulièrement à la série à mesure que de nouvelles espèces seront inscrites et que des programmes seront mis à jour.

Pour en savoir plus

 Pour de plus amples renseignements sur la Loi sur les espèces en péril (LEP) et sur les initiatives de rétablissement, consulter le registre de la LEP.

Référence à citer

Edwards, Amy, Julie Boucher et Becky Cudmore. 2007. Programme de rétablissement du dard de sable (Ammocrypta pellucida) au Canada [Ébauche]. Série des programmes de rétablissement publiés en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Ottawa: Pêches et Océans Canada. 77 pp.

Exemplaires supplémentaires

Des exemplaires supplémentaires peuvent être téléchargés à partir du site Web du Registre de la LEP.

Photographies de la couverture :mentionner la source.

Also available in English under the title

Recovery Strategy for Eastern Sand Darter (Ammocrypta pellucida) in Canada [Draft]

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre des Pêches et des Océans, 2005. Tous droits réservés.

ISBN : à venir

Numéro de catalogue :à venir

Le contenu du présent document (sauf l’illustration de la couverture) peut être utilisé sans permission, à condition que la source soit adéquatement citée.

Déclaration

Le présent programme de rétablissement du dard de sable a été élaboré en collaboration avec les entités responsables décrites dans la préface. Pêches et Océans Canada a passé en revue ce document et l’accepte en tant que programme de rétablissement pour le dard de sable, conformément aux exigences de la Loi sur les espèces en péril (LEP). Le présent programme de rétablissement constitue également un avis à l’intention d’autres entités et organismes en regard des buts, des méthodes et des objectifs de rétablissement qui sont recommandés pour protéger et rétablir l’espèce.

La réussite du rétablissement de cette espèce dépendra de l’engagement et de la collaboration d’un grand nombre de parties qui participent à la mise en œuvre des orientations formulées dans le présent programme. Cette réussite ne pourra reposer sur Pêches et Océans Canada ou sur une autre instance seulement. Dans l’esprit de l’Accord national pour la protection des espèces en péril, le ministre des Pêches et des Océans invite tous les Canadiens à se joindre à Pêches et Océans Canada pour appuyer le présent programme et le mettre en œuvre au profit du dard de sable et de l’ensemble de la société canadienne. Pêches et Océans Canada s’appliquera à soutenir, dans la mesure du possible, l’exécution de ce programme avec les ressources disponibles et compte tenu de sa responsabilité générale à l’égard de la conservation des espèces en péril. L’exécution du programme par d’autres entités responsables et organismes participants est soumise à leurs politiques respectives, à leurs crédits disponibles, à leurs priorités et à leurs contraintes budgétaires.

Le but, les méthodes et les objectifs de rétablissement relevés dans le programme reposent sur les meilleures connaissances disponibles et peuvent changer à la lumière de nouvelles observations et d’objectifs révisés. Le ministre rendra compte des progrès réalisés d’ici cinq ans.

Un ou plusieurs plans d’action détaillant les mesures de rétablissement qu’il faudra prendre pour appuyer la conservation de l’espèce viendront s’ajouter au présent programme. Le ministre mettra en œuvre des moyens pour s’assurer, dans la mesure du possible, que les Canadiens intéressés à ces mesures ou touchés par celles‑ci soient consultés.

Autorités responsable

Pêches et Océans Canada est l’autorité responsable du dard de sable. Le dard de sable est présent en Ontario et au Québec, et les gouvernements respectifs de ces provinces ont également collaboré à l’élaboration du présent programme de rétablissement.

Auteurs

Le présent document a été préparé par une équipe de rédaction du programme national de rétablissement composée de membres de l’équipe de rétablissement du dard de sable en Ontario et de l’équipe de rétablissement des cyprinidés et des petits percidés au Québec.

Remerciement

Tous ceux et celles qui ont fourni des informations en lien avec le dard de sable au Québec : Daniel Banville (MRNF), Steve Garceau (MRNF), Marcel Bernard (MRNF), Martin Arvisais (MRNF), Yves Mailhot (MRNF), Nathalie La Violette (MRNF), Nathalie Vachon (MRNF), Pierre Pettigrew (MRNF), Jocelyne Brisebois (MRNF), Yvon Richard (MDDEP).

Les cartes ont été élaborées par M. Alan Dextrase (ministère des Richesses naturelles de l’Ontario[MRNO]) et M. Andrew Doolittle (MPO).

Préface

Le dard de sable est un poisson d’eau douce qui relève du gouvernement fédéral. L’article 37 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) stipule que « si une espèce sauvage est inscrite comme espèce disparue du pays, en voie de disparition ou menacée, le ministre compétent est tenu d’élaborer un programme de rétablissement à son égard ». Le dard de sable a été désigné en tant qu’espèce menacée en vertu de la LEP en novembre 2000. Pêches et Océans Canada, Région du Centre et de l’Arctique, a dirigé/codirigé l’élaboration du présent programme de rétablissement. Le programme proposé satisfait aux exigences de la LEP sur le plan des éléments fondamentaux et du processus d’élaboration (articles 39-41). Il a été élaboré en collaboration ou en consultation avec :

  • des entités responsables – Liste
  • des conseils de gestion de la faune - Liste
  • des groupes autochtones – Liste
  • des groupes écologistes non gouvernementaux – Liste
  • des intervenants de l’industrie - Liste

Évaluation environnementale stratégique

Conformément à la Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes, une évaluation environnementale stratégique (EES) doit figurer dans tous les documents de planification du rétablissement produits en vertu de la LEP. L’objet de l’EES est d’intégrer les considérations environnementales à l’élaboration des projets de politiques, de plans et de programmes publics afin de soutenir la prise de décisions éclairées sur le plan environnemental.

La planification du rétablissement profitera aux espèces en péril et à la biodiversité en général. Il est toutefois reconnu que des programmes peuvent produire, sans que cela ne soit voulu, des effets environnementaux négatifs qui dépassent les avantages prévus. Le processus de planification du rétablissement fondé sur des lignes directrices nationales tient directement compte de tous les effets environnementaux, notamment des impacts possibles sur les espèces ou les habitats non ciblés. Les résultats de l’EES sont directement compris dans le programme lui-même, mais sont également résumés ci‑après.

Le présent programme de rétablissement favorisera clairement l’environnement en soutenant le rétablissement du dard de sable. On a envisagé la possibilité que le programme produise des effets négatifs non prévus sur d’autres espèces. Toutefois, l’EES a permis de conclure qu’il est clair que le présent programme sera bénéfique pour l’environnement et n’entraînera pas d’effets négatifs importants. Veuillez vous référer aux sections suivantes du présent document : Description des besoins de l’espèce – Besoins biologiques, Rôle écologique et Facteurs limitatifs; Effets du rétablissement sur d’autres espèces; Mesures recommandées pour l’atteinte des objectifs de rétablissement, le cas échéant.

Équipe de rédaction du programme national de rétablissement
NomFonctions ou association
Becky CudmoreBiologiste, Pêches et Océans Canada, Burlington, Ontario.
Marthe BérubéPêches et Océans Canada – Région du Québec
Amy EdwardsBiologiste contractuelle, Pêches et Océans Canada, Burlington, Ontario.
Julie BoucherMinistère des Ressources naturelles et de la Faune, Secteur Faune Québec
 Direction du développement de la faune
Henri FournierMinistère des Ressources naturelles et de la Faune, Secteur Faune Québec
 Direction de l’aménagement de la faune de l’Outaouais
Nick MandrakChercheur, Pêches et Océans Canada, Burlington, Ontario.
 Bernard MorinPêches et Océans Canada – Région du Québec

 

Équipe de rétablissement du dard de sable en Ontario
NomFunctions ou association
Becky Cudmore (Présidente)Biologiste, Pêches et Océans Canada, Burlington, Ontario.
Scott ReidBiologiste, Espèces en péril, ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, Peterborough, Ontario.
Amy DerosierBiologiste de la vie aquatique, Michigan State University Extension, Natural Features Inventory, Lansing, Michigan.
Alan DextraseBiologiste senior, Espèces en péril, ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, Peterborough, Ontario.
Shelly DunnBiologiste, Habitat du poisson, Pêches et Océans Canada, Burlington, Ontario.
Doug FaceyProfesseur de biologie, St. Michael’s College, Colchester, Vermont.
Erling HolmConservateur adjoint d’ichtyologie, Musée royal de l’Ontario, Toronto, Ontario.
Nick MandrakChercheur, Pêches et Océans Canada, Burlington, Ontario
Kara VlasmanBiologiste, Espèces en péril, ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, Vineland, Ontario.

 

Équipe de rétablissement des cyprinidés et des petits percidés au Québec
NomFonctions ou association
Jean-Pierre Laniel (Directeur)Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Secteur Faune Québec,
 Direction de l’aménagement de la faune de la Montérégie
 Julie Boucher (Secrétaire)Société Provancher d’histoire naturelle du Canada.
 Michel LetendreMinistère des Ressources naturelles et de la Faune, Secteur Faune Québec,
 Direction de l’aménagement de la faune de la Montérégie.
Henri FournierMinistère des Ressources naturelles et de la Faune, Secteur Faune Québec,
 Direction de l’aménagement de la faune de l’Outaouais.
Chantal CôtéMinistère des Ressources naturelles et de la Faune, Secteur Faune Québec,
 Direction de l’aménagement de la faune de Lanaudière.
Marthe BérubéPêches et Océans Canada – Région du Québec.
Bernard MorinPêches et Océans Canada – Région du Québec.
Mario Gros-LouisInstitut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador
Marcel ComiréComité de concertation et de valorisation du bassin de la rivière Richelieu (COVABAR).
Nathalie JaumeConservation de la nature Canada – Région du Québec.
Geneviève AudetSociété de conservation et d’aménagement du bassin de la rivière Châteauguay (SCABRIC).
Charles BergeronUnion des producteurs agricoles (UPA), bureau régional de Lanaudière.

 Avertissement

Le présent programme national de rétablissement du dard de sable a été produit par les membres de l’équipe de rétablissement du dard de sable en Ontario et de l’équipe de rétablissement des cyprinidés et des petits percidés (CPP) au Québec, qui se sont inspirés de programmes de rétablissement provinciaux préparés pour cette espèce. Les auteurs y définissent le but, les méthodes et les objectifs jugés nécessaires au rétablissement de l’espèce. Le présent document ne reflète pas nécessairement le point de vue de tous les membres des équipes de rétablissement, de même qu’il ne traduit pas nécessairement la position officielle des organismes dont relève chaque membre des équipes. Le but, les méthodes et les objectifs de rétablissement relevés dans le présent programme reposent sur les meilleures connaissances disponibles et peuvent changer à la lumière de nouvelles observations et d’objectifs révisés. L’exécution du présent programme est fonction des crédits disponibles, des priorités et des contraintes budgétaires des entités responsables et des organismes participants. On trouvera plus de détails dans un ou plusieurs plans d’action connexes.

Table des matières