Profil d'espèce

Faucon pèlerin de la sous-espèce tundrius

Nom scientifique : Falco peregrinus tundrius
Autres noms/noms précédents : Faucon pèlerin, toundra
Taxonomie : Oiseaux
Distribution : Yukon, Territoires-du-Nord-Ouest, Nunavut, Québec, Terre-Neuve-et-Labrador
Dernière évaluation du COSEPAC : avril 2007
Dernière désignation du COSEPAC : Non active
Statut de la LEP : Annexe 3, Préoccupante   (Les dispositions de l'Annexe 1 de la LEP ne s'appliquent pas)


Recherche avancée

Espèces apparentées

Espèce Statut
COSEPAC
Statut
sous la
LEP
Faucon pèlerin anatum/tundrius Préoccupante Préoccupante

Liens rapides : | Photo | Description | Habitat | Biologie | Autre protection ou statut | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Faucon pèlerin de la sous-espèce tundrius

Faucon pèlerin de la sous-espèce tundrius Photo 1

Haut de la page

Description

Un faucon est un oiseau de proie plus petit et plus aérodynamique que l’aigle. Il a de longues ailes effilées qui lui permettent de voler à toute vitesse. Le Faucon pèlerin est de la grosseur d’une corneille. Une «moustache» tirant sur le noir (bande noire sous l’oeil) et la couleur gris bleuté ou ardoise des parties supérieures caractérisent les deux sexes. Les parties inférieures sont de blanches à chamois, avec des bandes brunes sur les côtés et le haut des pattes, et des picots sur l'abdomen. Le dessous des ailes est blanc avec des bandes noires. Le jeune Faucon pèlerin a un visage et les parties supérieures du corps bruns; sa moustache est noire; sa queue est brun foncé avec des bandes chamois et des bouts blancs; les parties inférieures sont chamois avec des bandes brun noir. Les différentes sous-espèces sont très semblables, de petites différences existant dans la teinte et la grosseur de l'oiseau.

Haut de la page

Répartition et population

La distribution des trois sous-espèces n'est pas la même. Le Faucon pèlerin de la sous-espèce tundrius s'accouple dans les régions de toundra au Canada, en Alaska et au Groenland; ils hivernent jusqu'en Argentine et au Chili, les oiseaux qui se rendent le plus au sud sont ceux qui s'accouplent le plus au nord.

Haut de la page

Habitat

L'habitat des Faucons pèlerins peut être divisé en trois composantes principales: 1) le site du nid : les nids sont habituellement construits sur des falaises, ou des falaises artificielles telles les édifices et les carrières; 2) le territoire de nidification, c'est-à-dire le territoire défendu par le faucon autour de son nid, ce qui empêche d'autres paires de nicher dans un rayon de 1 km, assurant ainsi qu'il y ait amplement de nourriture pour chaque paire et leurs petits. Le nombre de nids dans une région semble être lié à la disponibilité de nourriture; 3) la sphère d'activité, c'est-à-dire la région non-défendue utilisée par un faucon pour chasser; cette région peut s'étendre jusqu'à 27 km du nid. L'espèce préfère des habitats ouverts tels la toundra, la savane, les côtes marines et les hautes montagnes, mais elle peut aussi chasser dans des forêts peu denses.

Haut de la page

Biologie

Les Faucons pèlerins atteignent l'âge de reproduction au cours de leur deuxième année. L'espérance de vie d'un Faucon pèlerin est de 4 à 5 ans, mais certains faucons ont survécu pendant beaucoup plus longtemps. La couvée varie de 2 à 5 oeufs; la grosseur de la couvée s'accroît vers le sud. Le cycle de reproduction des trois sous-espèces est semblable, la principale différence étant due au fait que la reproduction se fait à des temps différents : les Faucons pèlerins de de la sous-espèce pealei pondent leurs oeufs au mois de mars, alors que les Faucons pèlerins qui habitent la forêt boréale pondent leurs oeufs en mai et que les Faucons pèlerins de la toundra pondent leurs oeufs vers la mi-juin. Les Faucons pèlerins des populations du sud auront une deuxième couvée si la première est détruite tôt dans la saison. Les faucons sont d'excellents chasseurs et se nourrissent surtout d'oiseaux attrapés en vol.

Haut de la page

La principale cause du déclin des populations de Faucons pèlerins est la présence de pesticides dans l'environnement, spécialement les organochlorés, qui causent l'amincissement et le bris des coquilles d'oeufs, une réduction dans le taux d'éclosion des oeufs, une réduction dans la grosseur des couvées, et une réduction du taux de reproduction. Étant donné que les Faucons pèlerins sont au haut de la chaîne alimentaire, leurs tissus accumulent et concentrent ces substances. L'expansion des activités humaines entraîne souvent la destruction de sites et de régions utilisés par les Faucons pèlerins pour la reproduction; ceci est un facteur limitant local dans de nombreuses régions. Des perturbations d'origine humaine peuvent entraîner des interruptions dans la période d'incubation et/ou l'abandon des nids.

Haut de la page

Haut de la page

Autre protection ou statut

Le Faucon pèlerin est protégé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage en péril, qui restreint les importations et les exportations d'oiseaux et d'oeufs.

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

0 enregistrement(s) trouvé(s).