Profil d'espèce

Caribou de Peary Population de l'île Banks

Nom scientifique : Rangifer tarandus pearyi
Taxonomie : Mammifères
Distribution : Territoires-du-Nord-Ouest
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2004
Dernière désignation du COSEPAC : Non active
Statut de la LEP : Annexe 2, En voie de disparition   (Les dispositions de l'Annexe 1 de la LEP ne s'appliquent pas)


Recherche avancée

Espèces apparentées

Espèce Statut
COSEPAC
Statut
sous la
LEP
Caribou de Peary Menacée En voie de disparition

Liens rapides : | Photo | Description | Habitat | Biologie | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Caribou de Peary

Caribou de Peary Photo 1

Haut de la page

Description

Le caribou de Peary est presque complètement blanc, avec des bois relativement petits. Les deux sexes ont des bois; les bois des jeunes mâles et des femelles sont d'à peu près la même grosseur, alors que les bois des mâles âgés sont plus gros; les bois des mâles apparaissent au mois de mars et poussent rapidement de mai à juillet; les mâles commencent à frotter leurs bois pour les débarrasser du velours au mois de septembre, et les bois sont propres en octobre; les bois des mâles les plus âgés commencent à tomber en novembre, et tous les mâles ont perdus leur bois par le mois de février; les bois des biches poussent de juin à septembre; le velours demeure sur les bois jusqu'en octobre; les biches perdent leurs bois en avril et en mai. Comme tous les caribous, ceux de Peary ont un gros museau émoussé, de courtes et larges oreilles, des gros pieds et des sabots en force de croissant.

Haut de la page

Répartition et population

Les caribous de Peary habitent seulement l'arctique canadien et les régions côtières du nord-ouest du Groenland; ces caribous habitent les îles de l'arctique et sont rarement retrouvés sur le continent. Trois populations de caribous de Peary ont été identifiées: la population de l'île de Banks, la population du Haut Arctique, et la population du Bas Arctique. Les estimés indiquent qu'il y aurait de 10 000 à 15 000 caribous de Peary en total dans l'arctique; des baisses importantes ont affectées les populations de caribous de Peary.

Haut de la page

Habitat

Pendant l'été, les caribous de Peary habitent les régions où la végétation est la plus abondante, c'est-à-dire les vallées de rivière et les plateaux. Pendant l'hiver, ces caribous habitent les régions où la neige est peu profonde, c'est-à-dire les arêtes de plages et les affleurements rocheux. Les caribous de Peary migrent entre les habitats d'hiver et d'été; ces migrations se produisent sur une île donnée, ou même entre des îles.

Haut de la page

Biologie

Les caribous de Peary mâles atteignent l'âge de reproduction à un an, alors que les femelles atteignent l'âge de reproduction à deux ans. Les femelles donnent naissance à la fin de juin; les dates et le site choisi pour les naissances dépendent de la sévérité et de la longueur de l'hiver précédent. Les femelles peuvent donner naissance à un petit par année. La période de gestation est de sept mois et demi à huit mois. Un caribou de Peary peut vivre jusqu'à l'âge de 15 ans.

Haut de la page

Le facteur limitant le plus important pour les caribous de Peary est la disponibilité de la nourriture en hiver; de la neige profonde, de la glace au sol et de la neige croûtée rendent la nourriture difficile à obtenir. Les conditions de neige et de glace ont donc un effet direct sur la mortalité, la malnutrition et la reproduction. La chasse des caribous de Peary, de la part des Inuits, a augmentée avec l'arrivée de nouvelles technologies. Cette chasse exerce une pression sur les hardes de caribous; la chasse est un facteur limitant potentiel très sérieux. La prédation par les loups et les perturbations causées par les humains sont d'autres facteurs limitants. Le lien entre boeufs musqués, loups et caribous sur les îles Banks et Prince of Wales-Somerset n'est pas connu, et crée peut-être des facteurs limitants pour les caribous. Des perturbations qui auraient des effets sur les mouvements de caribous entre leurs habitats d'été et leurs habitats d'hiver pourraient être un problème; elles incluent des vols à basse altitude, des véhicules et des installations. Dans l'arctique, les facteurs limitants s'additionnent les uns aux autres; une série de perturbations ou une intensification de la chasse qui suivrait un hiver rigoureux pourrait avoir des effets désastreux sur les populations de caribous.

Haut de la page

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

1 enregistrement(s) trouvé(s).

Décrets