Profil d'espèce

Caribou de la sous-espèce dawsoni

Nom scientifique : Rangifer tarandus dawsoni
Autres noms/noms précédents : Caribou des bois (Population des îles de la Reine-Charlotte),Caribou des bois, Dawson
Taxonomie : Mammifères
Distribution : Colombie-Britannique
Dernière évaluation du COSEPAC : mai 2000
Dernière désignation du COSEPAC : Disparue
Statut de la LEP : Aucune annexe, Aucun statut


Recherche avancée

Liens rapides : | Taxinomie | Photo | Description | Habitat | Biologie | Raison de la disparition | Documents

Image de Caribou de la sous-espèce dawsoni

Caribou de la sous-espèce dawsoni Photo 1

Haut de la page

Taxinomie

Il reste de l’incertitude quant à la façon dont les différents groupes de caribous sont apparentés. Les progrès de la technologie de l’analyse génétique ont permis d’éclaircir certaines questions, mais les études se poursuivent. En attendant d’en savoir davantage, on classe les caribous par écotype (selon l’endroit où ils sont présents et d’après leur comportement) pour les gérer et assurer leur conservation. Il existe trois grands types de caribous au Canada : le caribou de Peary, le caribou de la toundra et le caribou des bois. La sous-espèce dawsoni , traditionnellement regroupée avec le caribou des bois, est disparue. Les résultats de recherches récentes indiquent que les caribous du troupeau Dolphin et Union sont uniques. Ils ressemblent à de gros caribous de Peary mais, sur le plan génétique, semblent plus près du caribou de la toundra. On ne trouve le caribou de Peary, la plus petite et la moins bien connue de ces trois races, et celle dont la robe est la plus pâle, que dans les îles de l’archipel Arctique. Ces caribous ont accès à un vaste territoire, mais dont une portion limitée seulement renferme un habitat convenable. Le caribou de la toundra, un peu plus gros et de couleur un peu plus foncée, est présent pendant toute l’année, ou presque, dans la toundra, de l’Alaska à l'île de Baffin. Il s’agit de la race la plus abondante, et de loin, certains troupeaux du Nord du Canada comptant des centaines de milliers d’individus. Ces caribous effectuent une migration saisonnière, en suivant souvent un parcours prévisible, vers les forêts peu fournies de conifères des zones septentrionales. Le caribou des bois, la race la plus grosse et dont la couleur est la plus foncée, est réparti de façon irrégulière dans l’ensemble de notre forêt et nos montagnes boréales, de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique. Le caribou des bois ne migre pas, mais certains troupeaux, en particulier ceux des régions montagneuses, se déplacent à différentes altitudes selon les saisons. Des analyses génétiques récentes indiquent que le caribou de la sous espèce dawsoni ne différait peut-être pas autant des caribous du continent que ce qu’on avait d’abord cru; cette sous-espèce n’a donc peut-être pas droit à son statut de sous espèce distincte. Il ne fait cependant pas de doute qu’il s’agit tout au moins d’une population distincte qui n’est plus représentée dans la faune de la Colombie-Britannique et qui a donc droit au statut « disparue » (selon les catégories du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada, ou COSEPAC).

Haut de la page

Description

Les maigres renseignements dont nous disposons sur le caribou de la sous espèce dawsoni montrent qu’il s’agissait d’un petit animal de couleur pâle atteignant un mètre environ à hauteur d’épaule. Ses bois étaient petits, peu développés et, semble-t-il, rarement portés par les femelles.

Haut de la page

Répartition et population

La sous-espèce dawsoni ne se trouvait que dans la partie nord-ouest de l’île Graham, la plus septentrionale des deux plus grandes îles de l’archipel de la Reine-Charlotte (Haida Gwaii). Elle est connue grâce à cinq individus seulement et n’a pas été observée depuis les années 1930. Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) l’a déclarée disparue en 1984. Il n’existe pas de données sur la taille de ses populations antérieures, mais il est probable que cette sous-espèce n’a jamais été très abondante.

Haut de la page

Habitat

Le caribou de la sous-espèce dawsoni habitait les tourbières sans arbres de la forêt boréale humide, un habitat type du caribou des bois.

Haut de la page

Biologie

On ne sait rien de la biologie de cette sous-espèce.

Haut de la page

Raison de la disparition

Les raisons du déclin et de la disparition du caribou de la sous-espèce dawsoni ne sont pas claires, mais certains pensent que la chasse et la dégradation de l’habitat provoquée par le changement climatique ont été des facteurs importants.

Haut de la page

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

0 enregistrement(s) trouvé(s).