Profil d'espèce

Chabot de profondeur Populations de l'Ouest

Nom scientifique : Myoxocephalus thompsonii
Taxonomie : Poissons
Distribution : Territoires-du-Nord-Ouest, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Ontario
Dernière évaluation du COSEPAC : avril 2006
Dernière désignation du COSEPAC : Non en péril
Statut de la LEP : Aucune annexe, Aucun statut


Recherche avancée

Liens rapides : | Programme national de rétablissement | Documents

Image de Chabot de profondeur

Haut de la page

Documents

REMARQUE : Ce ne sont pas tous les rapports du COSEPAC qui sont actuellement disponibles dans le Registre public des espèces en péril. La plupart des rapports qui ne sont pas encore disponibles sont des rapports de situation pour des espèces évaluées par le COSEPAC avant mai 2002. Parmi les autres rapports du COSEPAC qui ne peuvent être consultés pour le moment, il y a ceux sur les espèces qui sont évaluées comme espèces disparues, espèces non en péril ou pour lesquelles des données sont insuffisantes. Dans l’intervalle, ils sont disponibles sur demande auprès du Secrétariat du COSEPAC.

3 enregistrement(s) trouvé(s).

Rapports de situation du COSEPAC

  • Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Chabot de profondeur (Myoxocephalus thompsonii) populations des Grands Lacs - Ouest du Saint-Laurent et populations de l'Ouest au Canada - Mise à jour (2006)

    Le chabot de profondeur, Myoxocephalus thompsonii, est un chabot de lac d’Amérique du Nord. Il règne à son sujet beaucoup de confusion et d’erreurs, faute de connaissances précises sur les différences entre trois taxons étroitement apparentés : le chabot de profondeur, les formes dulcicoles du chaboisseau à quatre cornes (Myoxocephalus quadricornis) et la forme marine du chaboisseau à quatre cornes. Ce manque de clarté, qui a donné lieu à des identifications erronées, se traduit par une taxinomie embrouillée. On a cependant démontré que le chabot de profondeur est spécifiquement distinct des diverses formes du chaboisseau à quatre cornes. Il a un corps allongé, est dépourvu d’écailles et se distingue des autres cottidés par l’absence de cornes céphaliques, une membrane branchiale détachée de l’isthme et une nette séparation entre les deux nageoires dorsales.

Sommaire de l'évaluation du COSEPAC

Rapports annuels du COSEPAC

  • Rapport annuel du COSEPAC - 2006 (2006)

    Le rapport annuel de 2006 présenté au Ministre de l'Environnement et au Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (CCCEP) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.